Zainai

Un article de Ideopedia.

(Différences entre les versions)
(Nouvelle page : {{Modèle:IdéolangueFicheTechnique |idéolangue=Zainai |nomnatif=Zainai |année=2021 |auteur=Hyeronimus |locuteurs= |implantation=Zainai |catégorie=artistique |typologie= |iso1= |i...)
m (Prépositions et adpositions courantes)
Ligne 46 : Ligne 46 :
==Prépositions et adpositions courantes==
==Prépositions et adpositions courantes==
Certaines prépositions et adpositions seront vues dans les sections qui leur correspondent <br/>
Certaines prépositions et adpositions seront vues dans les sections qui leur correspondent <br/>
-
''yo, y’'' précède le but ou le destinataire d’une action<br/>
+
''' ''yo, y’'' ''' précède le but ou le destinataire d’une action<br/>
''neta yo zu toli olekœ leka'' « elle donne du grain aux oiseaux »
''neta yo zu toli olekœ leka'' « elle donne du grain aux oiseaux »

Version du 16 mai 2022 à 06:50

  Zainai
Zainai
 
Année de création 2021
Auteur Hyeronimus
Régulé par
Nombre de locuteurs
Parlé en Zainai
Idéomonde associé Ouramea
Catégorie artistique
Typologie
Alphabet syllabaire Tholli
Lexique
Version
Codes de langue
ISO 639-1
ISO 639-2
ISO 639-3
Préfixe Idéopédia

Le Zainai est une idéolangue créée en 2021 par Hyeronimus.

Prononciation

a \a\ \ɑ\
e \e\
œ \œ\ \ø\
i \i\, suite à une voyelle: \j\
o \o\ \ɔ\
u \y\
h \h\
voyelle redoublée: voyelle longue
b \b\
c \ʃ\
k \k\
d \d\
f \f\
g \g\
j \ʒ\
l \l\
ll \ɭ\
m \m\
n \n\
p \p\
s \s\
t \t\
v \v\
w \w\
y \j\
z \z\

Généralités

Le Zainai est une langue isolante qui fonctionne avec des prépositions et adpositions et avec une forme objet-verbe-sujet. Cette structure est fixe mais par ailleurs l’ordre de certains mots peut changer selon le principe d’alternance des voyelles et des consonnes. Quand deux mots se suivent au sein d’un groupe sujet, verbal, objet ou circonstanciels, on ne peut pas avoir deux voyelles ou deux consonnes à la suite. Cela détermine notamment la place de l’adjectif par rapport au nom qui lui est associé :
aboi soœka « fleur bleue »
soœka killo « fleur jaune »
Si cela est impossible autrement, on supprime la fin du mot le plus long
œmola killo « plume jaune »
œmol’aboi « plume bleue »
Pour suivre cette règle, les articles et prépositions existent sous deux formes. Par contre, avec une adposition, ce sera le mot précédent qui subira une élision
Il y a cependant une exception à cette règle dont l’usage dépend du contexte:
À l’écrit et dans un propos qui se veut « correct », les mots d’une ou deux syllabes ne subissent jamais d’élision. Entre deux consonnes, on emploie la voyelle a. Entre deux voyelles, on emploie la dernière consonne du premier mot.
Dans une conversation courante, cette règle est plus souple : on peut raccourcir le premier mot ou ne pas employer de phonème euphonique. La consonne euphonique n’est pas toujours la dernière du premier mot, mais peut être n ou t

Prépositions et adpositions courantes

Certaines prépositions et adpositions seront vues dans les sections qui leur correspondent
yo, y’ précède le but ou le destinataire d’une action

neta yo zu toli olekœ leka « elle donne du grain aux oiseaux »