Superlatif

Un article de Ideopedia.

Sommaire

Définitions

Le superlatif est un degré applicable aux adjectifs et aux adverbes.

Il existe deux types de superlatifs :

Le superlatif relatif

Dans ce type de superlatif, on compare la notion (qualité, quantité...) contenue dans l'adjectif ou l'adverbe, non pas avec celle d'un (ou quelques) autre(s) élément(s), mais à celle de tout un ensemble :

C'est le garçon le plus grand de son groupe.

Raison pour laquelle il ne saurait y avoir de superlatif d'égalité.

Il s'exprime le plus souvent au moyen d'un article défini et d'un adverbe devant le mot auquel s'applique le superlatif: "la plus _, la moins _" ; el mas, el menos ; the most.... Pourtant,

dans certaines langues, comme en anglais, on trouve assez souvent des suffixes : the biggest ;
certains adjectifs et adverbes ont des superlatifs particuliers : "les meilleurs" ; MAXIMVS.

Le superlatif (comme tout autre adjectif ou adverbe) peut avoir un complément. En français, lorsque ce complément est une proposition subordonnée, son verbe est conjugué au subjonctif :

C'est la plus grande que j'aie vue.

Le superlatif absolu

Là, le degré (supérieur ou inférieur) n'a plus aucune valeur comparative par rapport à un ou plusieurs autres éléments. On a (par exemple) une simple indication: "très bien", c'est plus que "bien". L'appréciation n'opère que sur l'élément lui-même ; on le constate par exemple dans cette phrase où les deux superlatifs cohabitent:

Il est certes très performant, mais ce n'est pas le meilleur.

En général, le superlatif absolu de supériorité est simplement exprimé au moyen de l'adverbe "très", traduit en very, molto, sehr, muy...

Le superlatif absolu d'infériorité est assez difficilement exprimable avec certains adjectifs/adverbes et dans certaines langues et les phrases donnent parfois quelques dissonances :

Cette voiture est très peu belle (!)

Le complément d'un superlatif absolu se présente comme celui d'un adjectif ou d'un adverbe (plus rare) courant :

Je suis très fier de vous.

Idéolangues

Aneuvien

En aneuvien, l'adjectif et adverbe au superlatif s'expriment de la même manière : au moyen du suffixe -(e)rt. On distinguera le superlatif relatif par la proximité d'un article défini.

àt lœngert strægen = le train le plus long, le plus long train
Æt strægen • lœngert. = Ce train est très long.
Æt • ùt àr lœngerte strægnene. = C'est un des trains les plus longs.

Le complément du superlatif est au génitif pluriel... en principe :

Àt vadert àr bynoψakene = le plus haut des immeubles.

Toutefois, on n'oubliera pas ce genre de nuance :

Æt àt syvert àt beanev. = C'est le plus rapide du réseau (dans le réseau).

Toutefois, l'article défini peut être remplacé par un autre type de déterminant (possessif ou personnel indirect) :

Æt • ed rylnert Nàtyvet ene devèr dek jàreve = C'est notre plus beau Noël depuis dix ans.

Elko

Un adjectif elkan au superlatif relatif est substantivé. Ainsi, on fera la distinction entre :

Tora = fort
toira = plus fort
toiro = le plus fort.

Même règle avec l'infixe -e- pour le superfatif relatif d'infériorité.

Le superlatif relatif de l'adverbe est homonyme avec celui du comparatif correspondant. L'absence de complément fera pencher pour un superlatif (en principe).


Le superlatif absolu est exprimé au moyen du préfixe augmentatif i- devant l'adjectif ou l'adverbe concerné. Ce préfixe peut éventuellement être accolé à un verbe :

ero ibassai elė = Je vous aime très fort.

Espéranto

Le superlatif est exprimé au moyen d'adverbes-particules, placés devant les adjectifs ou les adverbes :

plej = le plus
malplej = le moins
tre = très.

Kotava

Le superlatif relatif kotava est un dérivé du comparatif, dans la mesure où on place, devant l'adjectif ou l'adverbe, le déterminatif tel (le/la).

Le superlatif absolu est obtenu au moyen de l'adverbe tolke.

Uropi

Le superlatif relatif a une construction analogue à celle du kotava :

de maj + adj. ou adv. = le plus _
de min... = le moins _.

Cependant, pour le superlatif de supériorité, on peut trouver le suffixe -es collé à l'adjectif, sans l'adverbe maj :

de grenes = le plus grand, la plus grande.

Le complément du superlatif relatif est introduit par la préposition od, quel qu'il soit :

de diaries od de vendia = le plus cher du magasin.

Lire aussi