Modalité

Un article de Ideopedia.

Cette page est une ébauche.

Connectez-vous si vous désirez améliorer cette page (comment faire ?).

Sommaire

Définition

La modalité est une nuance apportée au discours.

Types de modalité

Sur le verbe

Quant, en linguistique, on évoque une modalité, on pense surtout aux nuances que le locuteur veut apporter au procès, c'est-à-dire, en fait, aux mots qu'il va choisir pour nuancer le verbe de sa phrase.

Il viendra ; il viendra certainement ; il pourra venir ; il viendra peut-être ; il doit venir (2 sens possibles en français).

Comme cité ci-dessus, les mots utilisés sont soit des adverbes, soit des locutions adverbiales, soit d'autres verbes.

Sur d'autres mots

Selon les langues, la notion de modalité est plus ou moins vaste et il n'est pas interdit de penser que des mots tels que des noms, des adjectifs ou des adverbes puissent être agrémentés d'autres mots, afin d'en affiner le sens (adjectifs qualificatifs pour les noms, adverbes pour les adjectifs et d'autres adverbes).

Idéolangues

Aneuvien

La notion de modalité, en aneuvien, peut être exprimée au moyen de verbes qui ont la particularité de précéder des verbes à l'infinitif[1]. On notera en particulier les verbes kàn & dev qui, dans certains cas donnent une traduction similaire en français :

a ep kàn lyzhen = il doit pleuvoir (la probabilité pour qu'il pleuve est énorme)
a dev lyzhen = il doit pleuvoir (c'est nécessaire, sinon, les récoltes seront perdues).

Elko

À venir

Kotava

La modalité est un des points essentiels de la conjugaisons en kotava, puisque non seulement elle remplace le subjonctif, mais en plus elle se subdivise en sous-modalités qui apportent au procès un grand éventail de nuances possibles. Toutes les modalités sont exprimées au moyen de préfixes ; elles peuvent être consultées sur cette page.


  1. Les autres verbes précèdent des verbes au participe, même s'il n'y a pas du sujet intercalé :
    Eg làjden lektun = J'aime lire.