IDEO PLT verbe

Un article de Ideopedia.

La conjugaison des verbes psolat s'apparente beaucoup, du moins pour le principe, à celles des langues romanes, comme l'espagnol, le portugais ou l'italien.

  • Points communs:
La forme du verbe diffère selon la personne à laquelle il est conjugué, on ne metra le pronom adéquat que pour une insistance.
On retrouve la forme "auxiliaire + participe passé" pour les temps accomplis. Toutefois, l'auxiliaire en question sera toujours haver (avoir)

havo arivad = je suis arrivé(e).

On retrouve la forme "auxiliaire "être" + participe passé" pour la voix passive et la voix pronominale, avec l'accord du participe avec le sujet, dans la plupart des cas de figure (c'est toujours le cas à la voix passive).
Tous les modes sont présents et on trouve également, à l'instar de l'espagnol, un subjonctif futur ou, à l'instar du latin, un participe futur.
Plusieurs groupes de verbes : -ar, -er, -ir.
  • Différences:
Même si des irrégularités subsistent, elles sont beaucoup moins nombreuses que dans les langues naturelles, et elles sont beaucoup moins profondes
Un certain nombre de terminaisons n'ont rien de commun avec ceux d'autres langues latines, même si, dans le fond, on trouve quelques analogies.
  • Par ailleurs, on notera que certains verbes ayant un radical commun changent de sens en changeant de groupe[1]:
Psolat Espagnol Aneuvien Français
Amir Gustar Làjden Aimer (apprécier)
Amar Amar Klim Aimer
(profondément)
Parlir Hablar
largamente
Pàrl Discourir
Parlar Hablar Lokùt Parler
Bever Beber Bev Boire
Bevir Beber (alcohol) Tryg Boire (de l'alcool)

etc...


Sommaire

Indicatif

Les temps de l'indicatif (mode exprimant la réalité d'un fait) sont sensiblement les mêmes que ceux qu'on retrouve dans la plupart des conjugaisons romanes, on trouve aussi ce qu'on appelle en français le conditionnel-temps (il savait que je viendrais), distinct du mode du même nom en psolat. Ne sont mentionnés que les temps simples (imperfectifs + prétérit[2]), les temps composés se conjuguant avec les formes équivalente de haver + part. pas.

Subjonctif

Le subjonctif est, comme en français, le mode du souhait, du doute, de la crainte et de la supposition. On trouve, en plus des quatre temps du subjonctif français, deux temps venant du castillan : les subjonctifs futurs (simple & antérieur), ce dernier, utilisé notamment dans la phrase

Havarida un impesimente. = Il aura eu un empêchement.

Conditionnel

Impératif

Participe

Au présent, on l'utilise notamment en tant que gérondif. Quant au futur, il traduit les locutions utilisant "devant _", "allant _" ou "sur le point de _".

Infinitif

L'infinitif est utilisé dans le dictionnaire et dans les propositions infinitives.

Les tournures

Affirmative

Interrogatives

Négatives

Les auxiliaires

Servent notamment pour les temps composés.

être: єsєʀ[3]

Présent de
l'indicatif
S P
1re pers eo emos
2me pers єs eᴛєs
3me pers єsᴛ esєnᴛ
Présent du
subjonctif
S P
1re pers eɑm eɑmos
2me pers eɑs eɑᴛєs
3me pers eɑᴛ eɑnᴛ
Impératif S P
1re pers emiᴛos
2me pers emis emiᴛєs

Les autres temps sont réguliers.


Avoir: havєr[3]

Présent de
l'indicatif
S P
1re pers havo havemos
2me pers havєs haveᴛєs
3me pers have havєnᴛ

Les autres temps sont réguliers.



Les voix

Active

Réflexive

Réciproque

Passive

Retour: Psolat


  1. Il n'y a jamais d'échange de sens entre le 1er et le 2me groupe, la conjugaison de l'indicatif de l'un correspondant exactement (sauf pour la 1re personne du singulier) à celle du subjonctif de l'autre.
  2. En français : passé simple
  3. 3,0 3,1 en vadora