IDEO ANV Voyelles

Un article de Ideopedia.

L'éventail vocalique aneuvien est un des plus étendus parmi les idéolangues, ce qui réduit les risques d'homophonie entre deux noms, en les transformant en paronymes. Il y a trois types de voyelles, l'accentuation joue un grand rôle dans la phonologie, mais aussi dans le vocabulaire et la grammaire. Les différents sons ne se retrouvent pas dans toutes les catégories de voyelles, ainsi, sauf variantes (représentées par des lettres en bas de casse), le [ɑ] n'existe qu'en version longue. Les sons vocaliques longs sont systématiquement accentués. Pour les lettres non accentuées, une certaine souplesse est admise dans la prononciation des lettres[1].

Image:IDEO_ANV_Voyelles.gif

Les phonèmes arrondis sont représentés en vert. Les signes diacritiques ne sont représentés que pour l'accent gauche (changement de phonème) et lorsque l'accent droit force la fermeture d'un E ou d'un O ; les détails sont décrits dans ces pages :

Il existes également cinq sons vocaliques nasaux : [ɑ̃], [ɛ̃], [ɔ̃], [œ̃] et [ã] ; ce dernier est une variante. les lettres correspondantes sont suivies d'un Ṅ ou d'un Ṁ.


Retour : Aneuvien
Accès : Consonnes.


  1. Cette souplesse est, en principe, limité à un niveau d'aperture et ses (demi-)niveaux voisins, sauf pour le Y où la tolérance est beaucoup plus grande. Ainsi, un A non accentué, en plus du [ɐ] prévu, peut à la rigueur se prononcer [ä], [ɑ] ou [ʌ] ne se prononcera pas [o] ni même [ɛ].