IDEO ANV Remarques Ea

Un article de Ideopedia.

(Différences entre les versions)
m (École)
Version actuelle (5 mai 2021 à 08:39) (modifier) (défaire)
m
 
(7 révisions intermédiaires masquées)
Ligne 3 : Ligne 3 :
''Wadr'' désigne uniquement et explicitement l'eau potable, incluant celle qu'on utilise pour y diluer un autre comestible (café soluble, anisette, etc...) ou pour se laver les dents. "''Bevèndar wadr''"<ref>Une [http://i27.servimg.com/u/f27/13/17/09/97/fontai11.jpg <font color=black>fontaine</font>] d'eau potable indiquera tout simplement:"''WADR''", dans le cas contraire, elle indiquera:"''(RŒDH!) NEP BEVÈNDAR ÀQ''"</ref> est donc un pléonasme aneuvien. ''Àq'' désigne toute l'eau, sans aucune exception, quelque soit son état ou son utilisation. Les (extraits de) phrases où l'eau ne revêt pas une quelconque idée d'ingestion (exemples ci-dessus) contiendront le mot ''àq'', même si l'eau en question n'est pas contre-indiquée pour une éventuelle consommation:
''Wadr'' désigne uniquement et explicitement l'eau potable, incluant celle qu'on utilise pour y diluer un autre comestible (café soluble, anisette, etc...) ou pour se laver les dents. "''Bevèndar wadr''"<ref>Une [http://i27.servimg.com/u/f27/13/17/09/97/fontai11.jpg <font color=black>fontaine</font>] d'eau potable indiquera tout simplement:"''WADR''", dans le cas contraire, elle indiquera:"''(RŒDH!) NEP BEVÈNDAR ÀQ''"</ref> est donc un pléonasme aneuvien. ''Àq'' désigne toute l'eau, sans aucune exception, quelque soit son état ou son utilisation. Les (extraits de) phrases où l'eau ne revêt pas une quelconque idée d'ingestion (exemples ci-dessus) contiendront le mot ''àq'', même si l'eau en question n'est pas contre-indiquée pour une éventuelle consommation:
-
:''Ùt làkis wadren vas'' = un verre plein d'eau.
+
:''Ùt lakis wadren vas'' = un verre plein d'eau.
-
:''Ùt làkis àqun taṅk'' = un réservoir plein d'eau.
+
:''Ùt lakis àqun taṅk'' = un réservoir plein d'eau.
Pour la déclinaison de ''àq'', on se souviendra qu'un Q n'est pas un K, donc ''<s>àx</s> àqs''. Par ailleurs, se rappeler également qu'au génitif et au circonstanciel, le U ne complète pas le E, il le [[IDEO_ANV_nom#Le_g.C3.A9nitif|remplace]].
Pour la déclinaison de ''àq'', on se souviendra qu'un Q n'est pas un K, donc ''<s>àx</s> àqs''. Par ailleurs, se rappeler également qu'au génitif et au circonstanciel, le U ne complète pas le E, il le [[IDEO_ANV_nom#Le_g.C3.A9nitif|remplace]].
Ligne 17 : Ligne 17 :
Les substantifs ''appòct & nelpòd'' s'emploient dans le même sens :
Les substantifs ''appòct & nelpòd'' s'emploient dans le même sens :
-
:''àt appòctev'' = à l'écart
+
:''appòctev'' = à l'écart
:''rènem nelpòd'' = grand écart.
:''rènem nelpòd'' = grand écart.
Ligne 56 : Ligne 56 :
===Éclat===
===Éclat===
-
S'il signifie "brillance", le A est antérieur et porte l'accent correspondant : ''klàt'' [klat], sinon (éclat de verre, d'obus, de chocolat), le A est central, sans diacritique : ''klat'' [klɐt].
+
S'il signifie "brillance", le A est antérieur et porte l'accent correspondant : ''klàt'' [ˈklat], sinon (éclat de verre, d'obus, de chocolat), le A est central, sans diacritique : ''klat'' [ˈklɐt].
===Éclore===
===Éclore===
Ligne 70 : Ligne 70 :
{| width="30%" border="1" cellpadding="2" cellspacing="0" style="background: #f9f9f9; border: 1px solid #aaaaaa; border-collapse: collapse; white-space: nowrap; text-align: center"
{| width="30%" border="1" cellpadding="2" cellspacing="0" style="background: #f9f9f9; border: 1px solid #aaaaaa; border-collapse: collapse; white-space: nowrap; text-align: center"
|-
|-
-
|Ecole d'ingénieurs
+
|École d'ingénieurs
-
|izheníriskol
+
|izhenískol
|-
|-
| _ élémentaire
| _ élémentaire
Ligne 80 : Ligne 80 :
|-
|-
| _ militaire
| _ militaire
-
|militaskol
+
|armeskol
|-
|-
| _ normale
| _ normale
Ligne 109 : Ligne 109 :
===Écriture===
===Écriture===
-
:''Àt chungen skripat'' = L'écriture chinoise
+
:''Àt chungen skripad'' = L'écriture chinoise
-
:''Er hab nep ùc dorun vod skripysene'' = Nous n'avons que faire de vos écritures. ([[Aneuvien#R.C3.A9f.C3.A9rences_ext.C3.A9rieures|L'Avare]] 56)
+
:''Er hab nep ùc dorun ved skripysene'' = Nous n'avons que faire de vos écritures. (L'Avare]])
===Écrivain===
===Écrivain===
Ligne 181 : Ligne 181 :
===Effectif===
===Effectif===
-
L'adjectif se dit ''edfàkis'', le nom se dit ''rœṅta''.
+
L'adjectif se dit ''edfàkis'', le nom se dit ''numbaa''.
===S'efforcer===
===S'efforcer===
Ligne 198 : Ligne 198 :
Au sens de "particule élémentaire", la plus simple qui soit (brique... cellule... atome...), se dit ''cok''. Si l'élément apparaît un peu plus élaboré (élément de cuisine, d'un véhicule etc...), se dit ''inèst'', voire...
Au sens de "particule élémentaire", la plus simple qui soit (brique... cellule... atome...), se dit ''cok''. Si l'élément apparaît un peu plus élaboré (élément de cuisine, d'un véhicule etc...), se dit ''inèst'', voire...
-
:''Æt adlèrdu ùt erlood inèst.'' = Cet élève est un excellent élément.
+
:''Æt lerdu ùt erlood inèst.'' = Cet élève est un excellent élément.
-
:''Er habe nep nor ùr loode inèsduse in æt istítuntev.'' = Nous n'avons pas que de bons éléments dans cet institut.
+
:''Er habe nep nor ùr loode inèsduse in æt istúntev.'' = Nous n'avons pas que de bons éléments dans cet institut.
-
Les Éléments (l'air, l'eau, le feu & l'eau) se disent également ''àr inèste''.
+
:Les Éléments (l'air, l'eau, le feu & l'eau) se disent également ''àr inèste''.
 +
:"Parmi les éléments" se dit ''inest àr inèsteve''.
-
===Élémentaire===
+
====Élémentaire====
Aux côtés de ''coken'' & ''inèsten'' (propre à un élément, quel qu'il soit) on trouve également ''ezéren'', qui s'apparente aussi bien à "ce qui est très facile" qu'à l'école des première classes (entre ''ifànskol'' et ''kollezh'', aussi appelée ''pirmarskool'').
Aux côtés de ''coken'' & ''inèsten'' (propre à un élément, quel qu'il soit) on trouve également ''ezéren'', qui s'apparente aussi bien à "ce qui est très facile" qu'à l'école des première classes (entre ''ifànskol'' et ''kollezh'', aussi appelée ''pirmarskool'').

Version actuelle

Sommaire

Eau

Wadr désigne uniquement et explicitement l'eau potable, incluant celle qu'on utilise pour y diluer un autre comestible (café soluble, anisette, etc...) ou pour se laver les dents. "Bevèndar wadr"[1] est donc un pléonasme aneuvien. Àq désigne toute l'eau, sans aucune exception, quelque soit son état ou son utilisation. Les (extraits de) phrases où l'eau ne revêt pas une quelconque idée d'ingestion (exemples ci-dessus) contiendront le mot àq, même si l'eau en question n'est pas contre-indiquée pour une éventuelle consommation:

Ùt lakis wadren vas = un verre plein d'eau.
Ùt lakis àqun taṅk = un réservoir plein d'eau.

Pour la déclinaison de àq, on se souviendra qu'un Q n'est pas un K, donc àx àqs. Par ailleurs, se rappeler également qu'au génitif et au circonstanciel, le U ne complète pas le E, il le remplace.


Écart(er)

Appòcten, c'est "écarter" dans le sens de "mettre à l'écart".
nelpòdes, c'est "écarter" dans le sens d'"ouvrir".


Les substantifs appòct & nelpòd s'emploient dans le même sens :

appòctev = à l'écart
rènem nelpòd = grand écart.

Échec

Chek, chekke, c'est le jeu :

E-3-ev, ted rex chekev. = En E3, ton roi est (en) échec.
La dhep spiyle ep chekkeve? = On joue aux échecs ?

Attention au doublage du K au pluriel.

Les pièces du jeu d'échecs sont :

Kot,
Toar,
Kàval,
Berzèg,
Qad[2],
Rex.

Boeṅk, c'est le fait d'échouer...

Échelle

Skal désigne aussi bien l'échelle pour grimper que celle pour mesurer. On ne confondra pas avec skala.

Échoir

Temdèv est un verbe impersonnel et défectif (pas d'impératif).

Échouer

Se dit boeṅg, sauf pour les bateaux : kostraak.

Éclair

Blix pour la lumière courte et intense,
koṅdiwòrser pour la pâtisserie (saucisse pâtissière).

Éclat

S'il signifie "brillance", le A est antérieur et porte l'accent correspondant : klàt [ˈklat], sinon (éclat de verre, d'obus, de chocolat), le A est central, sans diacritique : klat [ˈklɐt].

Éclore

Malgré la ressemblance, ne se conjugue pas tout-à-fait comme open :

...aṅtep ar ăp. = ...avant qu'ils éclosent.

École

Toute école se dit skool, de la plus "petite" à la plus grande.

École d'ingénieurs izhenískol
_ élémentaire pirmàskol
ezéskol
_ maternelle ifànskol
_ militaire armeskol
_ normale tryveskol
Grande _ hooxkol

etc. En conséquence de quoi le [oː] de skool est désaccentué et raccourci. Normalement, du fait de sa position dans la syllabe, il devrait également être ouvert : [ɔ]. Toutefois -[çkol] ou [ʃkol] sont admis.

Écoute

Eskœt, à bord d'un voilier ;
venaur, sur un sanglier ;
Lisent, le fait d'écouter.

Écran

Paṅtal s'emploie pour toute sorte d'écran : que ce soit pour regarder (korúspaṅtal) que pour protéger (sœnpaṅtal) ou pour cacher (paṅtalsócjet). Dans cette dernière acception, il est figuré.

Écrire

E skrip ùt epestes = j'écris une lettre.
Eg epèste ni ed frànkaż = J'écris à ma sœur.

Noter le déplacement de l'accent tonique.

Écriture

Àt chungen skripad = L'écriture chinoise
Er hab nep ùc dorun ved skripysene = Nous n'avons que faire de vos écritures. (L'Avare]])

Écrivain

Pogrípdu se dit d'un écrivain public.

Écurie

On ne confondra pas le cheval (hippo, même à l'accusatif : hippos) avec son habitation : hipoos, mot formé de :

hippo et
hoos. Du reste, seul l'accusatif risque de créer quelque ambigüité, d'où le soin de bien appuyer les lettres concernées [iʙ̥os] vs [ipoːs], puisqu'on a, par ailleurs :
S
P
N hippo hippor
A hippos hippose
G hippon hippone
C hippov hippove
S
P
N hipoos hipoose
A hipoos hipoose
G hipoosen hipoosene
C hipoosev hipooseve

Da kùr àt hippos ea't hipoos. = Il soigne le cheval et l'écurie.

Dans son acception plus générale, on dira hiptœl. Quant à l'écurie automobile, on dira plutôt xeltœl, à ne pas confondre avec vektœl.

Da raas pœr à xeltœls Mercedes = Il court pour l'écurie Mercedes.


Effectif

L'adjectif se dit edfàkis, le nom se dit numbaa.

S'efforcer

Le verbe stàren (qu'on ne confondra pas avec stàrj = forcer, même radical) n'est pas pronominal ; le verbe qui suit est au participe.

A nep stàren adèrun akaníntelun: a staṅt alsy zoṅker qua natùrner. = Ne vous efforcez pas à paraître intelligent : restez aussi con que naturel.

Élastomère

Un élastomère est un polymère élastique ; on prendra donc bien garde à l'accent tonique, placé différemment des autres mots de la famille :

làstiget... lastòlymat.


Élément

Au sens de "particule élémentaire", la plus simple qui soit (brique... cellule... atome...), se dit cok. Si l'élément apparaît un peu plus élaboré (élément de cuisine, d'un véhicule etc...), se dit inèst, voire...

Æt lerdu ùt erlood inèst. = Cet élève est un excellent élément.
Er habe nep nor ùr loode inèsduse in æt istúntev. = Nous n'avons pas que de bons éléments dans cet institut.
Les Éléments (l'air, l'eau, le feu & l'eau) se disent également àr inèste.
"Parmi les éléments" se dit inest àr inèsteve.

Élémentaire

Aux côtés de coken & inèsten (propre à un élément, quel qu'il soit) on trouve également ezéren, qui s'apparente aussi bien à "ce qui est très facile" qu'à l'école des première classes (entre ifànskol et kollezh, aussi appelée pirmarskool).

Ezéren, ed kœr Watson. = Élémentaire, mon cher Watson.

Éléphant

Le T final est remplacé en cas de précision sur le sexe de l'animal : lefaṅd, lefaṅk.

Élever

la zómeren zomen, la edùken ed neràpduse, la adooges ùt agàls. = On élève du bétail, on élève ses enfants, on élève une statue.

Adooges se dit également pour "élever la voix, son esprit, sa situation sociale...".



D EM
Ea Ed



  1. Une fontaine d'eau potable indiquera tout simplement:"WADR", dans le cas contraire, elle indiquera:"(RŒDH!) NEP BEVÈNDAR ÀQ"
  2. Le Q a été choisi pour ne pas faire double emploi avec le K de Kàval.