IDEO ANV Conditionnel

Un article de Ideopedia.

Sommaire

Éventualité

La proposition principale sera alors exprimée:

-soit au futur de l'indicatif (éventualité présentée comme quasi certaine)

Tet o kom, eg mir f� k ar paastane = Si tu viens, je ferai des pâtes.

-soit au présent 1re forme du conditionnel (Dans ce cas, formé avec KJAS + l'indicatif présent):

Tet æt klem kust minus spændirner, er kjas pùzer cyv sajper = Si ce restaurant coûtait moins cher, nous (y) irions plus souvent.

Souhait

Si la proposition suborrdonnée évoque un souhait, son verbe est au subjonctif présent, celui de la proposition principale est formé avec KJAS + le subjonctif présent (conditionnel présent 2me forme)

Tet or pùz itemp, æt kjas er looter pœr omnese = si vous partiez maintenant, ce serait mieux pour nous tous.

Regret & opposition

Si la proposition subordonnée évoque un regret, son verbe se met au subjonctif imparfait. Le verbe de la proposition principale est toujours au présent 2me forme du conditionnel:

Tet or er qu� lifid k� lifydan, er kjas k� n rekrùd ors = Si vous étiez qualifié, nous pourrions vous embaucher.

Cette construction est aussi utilisée pour évoquer une opposition (avec ANKHTET = même si):

Ankhtet er dem ere redd, ar kjas mat ese sin palhỳntynev! = Même si nous nous rendions, ils nous tueraient sans hésitation !

Passé

Le conditionnel passé utilise toujours le subjonctif (passé): avec ERE dans la subordonnée (plus-que-parfait), avec KJAS dans la principale (conditionnel passé):

Tet o ere nep sluténa ar kœṅdomse, er kjas golajfaktéa = Si tu n'avais pas perdu les préservatifs, nous aurions fait l'amour.

Retours: Verbes, Aneuvien