IDEO ANV Conditionnel

Un article de Ideopedia.

(Différences entre les versions)
m (Éventualité)
m (Regret & opposition)
Ligne 18 : Ligne 18 :
Si la proposition subordonnée évoque un regret, son verbe se met au subjonctif imparfait. Le verbe de la proposition principale est toujours au présent 2me forme du conditionnel:
Si la proposition subordonnée évoque un regret, son verbe se met au subjonctif imparfait. Le verbe de la proposition principale est toujours au présent 2me forme du conditionnel:
-
''Tet or '''er''' kàlifydan, er '''kjas kàn''' rekrùd ors'' = Si vous étiez qualifié, nous pourrions vous embaucher.
+
''Tet da '''ere fàkt''' àt dypòrten, da '''kjas''' nep '''er''' tan remm'' = S'il faisait du sport, il ne serait pas si gros.<ref>Comme le verbe être (ERE) se conjuge de la même manière aux temps imperfectifs du subjonctif, on notera une confusion entre les deux types de conditions:
 +
:''Tet or '''er''' kàlifydan, er '''kjas kàn''' rekrùd ors'' = Si vous étiez qualifié, nous pourrions vous embaucher.</ref>
-
Cette construction est aussi utilisée pour évoquer une opposition (avec ANKHTET = même si):
+
Cette construction est aussi utilisée pour évoquer une opposition (avec AṄKHTET = même si):
-
''Ankhtet er dem '''ere redd''', ar '''kjas mat''' ese sin palhỳntynev!'' = Même si nous nous rendions, ils nous tueraient sans hésitation !
+
''Aṅkhtet er dem '''ere redd''', ar '''kjas mat''' ese sin palhỳntynev!'' = Même si nous nous rendions, ils nous tueraient sans hésitation !
===Passé===
===Passé===

Version du 8 mai 2010 à 08:51

Sommaire

Éventualité

La proposition principale sera alors exprimée:

-soit au futur de l'indicatif (éventualité présentée comme quasi certaine)

Tet o kom, eg mir fàk àr paastane = Si tu viens, je ferai des pâtes.

-soit au présent 1re forme du conditionnel (Dans ce cas, formé avec KJAS + l'indicatif présent):

Tet æt klem kust minus spændirner, er kjas pùzer cyv sajper = Si ce restaurant coûtait moins cher, nous (y) irions plus souvent.

La proposition subordonnée est toujours exprimée ici au présent de l'indicatif, contrairement au français (imparfait) ou à l'anglais (prétérit).

Souhait

Si la proposition suborrdonnée évoque un souhait, son verbe est au subjonctif présent, celui de la proposition principale est formé avec KJAS + le subjonctif présent (conditionnel présent 2me forme)

Tet or pùz itemp, æt kjas er looter pœr omnese = si vous partiez maintenant, ce serait mieux pour nous tous.

Regret & opposition

Si la proposition subordonnée évoque un regret, son verbe se met au subjonctif imparfait. Le verbe de la proposition principale est toujours au présent 2me forme du conditionnel:

Tet da ere fàkt àt dypòrten, da kjas nep er tan remm = S'il faisait du sport, il ne serait pas si gros.[1]

Cette construction est aussi utilisée pour évoquer une opposition (avec AṄKHTET = même si):

Aṅkhtet er dem ere redd, ar kjas mat ese sin palhỳntynev! = Même si nous nous rendions, ils nous tueraient sans hésitation !

Passé

Le conditionnel passé utilise toujours le subjonctif (passé): avec ERE dans la subordonnée (plus-que-parfait), avec KJAS dans la principale (conditionnel passé):

Tet o ere nep sluténa àr kœṅdomse, er kjas golajfaktéa = Si tu n'avais pas perdu les préservatifs, nous aurions fait l'amour.

Retours: Verbes, Aneuvien