Formel

Un article de Ideopedia.

Cette page est une ébauche.

Connectez-vous si vous désirez améliorer cette page (comment faire ?).

Sommaire

Politesse

Le langage formel est utilisé lorsqu'on doit s'adresser soit à quelqu'un avec qui on n'a aucune attache, aucun lien particulier, soit à un représentant d'une autorité reconnue. Il se différencie, en cela, du langage familier, de l'argot ou bien même du parler vulgaire.

Du "tu" au...

En latin, y compris classique, il n'y avait qu'une seule manière de s'adresser à quelqu'un : on s'exprimait... à la deuxième personne du singulier à une seule personne et à la deuxième du pluriel quand il y en avait plusieurs. La seule manière de distinguer les patriciens des classes dites "inférieures", c'était le type de latin parlé : classique ou vulgaire.

Petit à petit, notamment avec le développement de la féodalité, les personnages les plus en vue ont senti le "besoin", au fur et à mesure que les langues "locales" se développaient (vis à vis du latin) d'être traités avec plus d'égards que les simples sujets qui les servaient et ainsi naquit, dans la quasi-totalité des contrés des codes de déférences... unilatéraux !

... Et petit à petit, ces codes se simplifièrent[1] pour devenir ce qu'ils sont aujourd'hui, c'est à dire assez disparates d'un pays à l'autre.

D'une langue à l'autre

  • En anglais, il n'y a qu'un seul pronom de la deuxième personne : you(r), qui correspond au "vous" francophone. S'en déduisent les pronoms et adjectifs possessifs : your & yours. Seule voix permettant de distinguer un singulier d'un pluriel : la voix réflexive, où on a respectivement yourself et yourselves.
  • Pour l'usage déférent, plusieurs langues européennes, dont l'espagnol (castillan : usted), l'italien (Lei), l'allemand (Sie) ou le hongrois (ön) utilisent la troisième personne du singulier (voire du pluriel : ustedes, abrégé dans les correspondances en Vds) avec le verbe avec la personne correspondante, comme pour dire "Sa grâce, Sa grandeur"...
  • Le français utilisent communément le "vous" et la troisième personne est devenu à la fois pompeux, suranné, voire carrément distant.
  • Le russe fait, comme en français, référence au "vous" : вы.

Les règles

À qui appliquer cette rhétorique respectueuse... ou non ? Là, on dépasse totalement le cadre de la linguistique pour entrer dans un autre domaine : la sociologie. Lequel sort largement du cadre de cette encyclopédie.

Idéolangues

Les idéolangues traitent le problème de manière différent[2]selon qu'il s'agisse de langues auxiliaires, ou bien de support à des mondes imaginaires, ou simplement des persolangues.

Aneuvien

La forme de politesse aneuvienne est le vouvoiement[3].

Toutefois, à la différence du français, le verbe reste conjugué au singulier.
Aux autres cas que le nominatif, le pronom politif (singulier & pluriel) est distincts du pronom informel :
o(r), os(e), on(e), ov(e)
or, ors(e), orn(e), orv(e).
Eg vedja ors dvon sàrdaw[4]= Je vous ai vu avant-hier.

On n'utilisera surtout pas la troisième personne, contrairement aux langues ci-dessus citées (castillan italien allemand hongrois...), son effet est résolument inverse :

A nep mir stop ishócun es! = Y va pas arrêter de m'emm... !

Elko

La forme déférente elkanne est représentée par le -Ė, dans des pronoms personnels (tant au singulier : elė qu'au pluriel : ilė), mais aussi dans des noms :

amano : femme
amanė : dame, madame, mademoiselle.

Espéranto

Comme en anglais, un seul pronom référencé par le fundamento : vi.

Kotava

La volonté de neutralité culturelle, voulue par la conceptrice du Kotava l'a incitée à ne choisir aucune option particulière qui favoriserait un idiome plutôt qu'un autre. Par conséquent, il n'y a aucune tournure pronominale de politesse en kotava.

Volapük

Comme les autres pronoms, celui de la politesse est accolé en terminaison au verbe lorsqu'il est sujet.

Olöfor = Vous aimerez (à une personne).
Olöfors = Vous aimerez (à plusieurs).

Détaché dans les autres fonctions :

löfob ori(s) = Je vous aime.

Liens externes

Plus de précisions dans cette page de Wikipédia.


  1. ... voire à l'extrême, durant la Révolution française où le terme "Citoyen(ne)" remplaçait "Monsieur" (qui est, on peut se le rappeler, un condensé de "Mon seigneur") ou Madame et où le vouvoiement, ou pire le traitement à la troisième personne étaient vraiment mal vus !
  2. Même si, parfois, les résultats se rejoignent !
  3. On évitera la 3e personne !
  4. En cas de difficulté de diction, on préfèrera escamoter le S de l'accusatif, plutôt que le R de la politesse !