Double étymologie

Un article de Ideopedia.

La double étymologie d'un mot n'est pas l'existence de deux éléments issus de langues différentes, comme on peut trouver, dans des langues naturelles, des mots comme "thermonucléaire" (issu de θερμός et de NVCLEVS) ou dans des idéolangues, des mots comme liamo () ou hrupid (), mais des racines dont la provenance peut s'expliquer de deux[1]manières différentes. Les cheminements peuvent être très divers et on peut même trouver des coïncidences étonnantes.

Exemples

Aneuvien

  • Skerd (gauche), qui est
    soit une déformation de izquierda (castillan) ;
    soit un retournement, par API interposé, de drex[2](droite).
  • Njog (nuque)
    qui peut être apparenté à nyak (hongrois)
    mais qui est le fruit d'une gymnastique lexicale depuis kol (cou), par l'intermédiaire d'un système imaginaire d'écriture :
    kol → (retournement) njog.


Sprakan

Plusieurs mots de sprakan ont une double étymologie : une provenance externe, issue par exemple du kurde ou de l'arabe (mais d'autres provenances sont envisageable) et une provenance interne, empruntée au kouril, origine du sprakan ; ainsi en est-il de Roġava.


  1. très rarement plus
  2. Mot créé avant 1986.