Déverbal

Un article de Ideopedia.

(Différences entre les versions)
m (30px Uropi)
m (30px Aneuvien)
Ligne 22 : Ligne 22 :
===[[Image:Avataneuf.gif|30px]] Aneuvien===
===[[Image:Avataneuf.gif|30px]] Aneuvien===
-
Les déverbaux aneuviens peuvent être semblables aux verbes (comme en anglais pour ''love''), comme dans ''klim'', mais ils peuvent avoir également des suffixes de processus (''-at, ad, -tyn''), de qualité (''-et'') ou de résultat (''-ys'').
+
Les déverbaux aneuviens peuvent être semblables aux verbes (comme en anglais pour ''love''), comme dans ''klim'', mais ils peuvent avoir également des suffixes de processus (''-at, -ad, -tyn''), de qualité (''-et'') ou de résultat (''-ys'').
:''Openad, opnys'' (de ''open'') = ouverture (selon le sens).
:''Openad, opnys'' (de ''open'') = ouverture (selon le sens).

Version du 18 octobre 2019 à 19:46

Un déverbal ou "postverbal" est un nom formé à partir d'un radical verbal.

Ex : marche formé à partir de marcher.

Le déverbal est utile lorsqu'il s'agit de décrire, par un nom, un procès exprimé par un verbe. Il peut être utilisé pour en exprimer le résultat.

Sommaire

Français

De nombreux verbes, surtout du premier et du deuxième groupe ont été source de noms par l'entremise de suffixes comme "-ement, -age, -tion". Ainsi a-t-on les formations suivantes :

  • alunir → alunissage
  • couper → coupure
  • enfanter → enfantement
  • opérer → opération.

Les verbes du 3me groupe ont des déverbaux plus inattendus :

  • courir → course
  • mentir → mensonge
  • mourir → mort
  • paraître (journal) → parution.

Idéolangues

Aneuvien

Les déverbaux aneuviens peuvent être semblables aux verbes (comme en anglais pour love), comme dans klim, mais ils peuvent avoir également des suffixes de processus (-at, -ad, -tyn), de qualité (-et) ou de résultat (-ys).

Openad, opnys (de open) = ouverture (selon le sens).

Elko,
Espéranto,
Mundezo

L'essentiel des noms de ces trois langues (aux motivations différentes, du moins pour l'elko) se distingue des verbes en remplaçant le suffixe verbal -I (et -A pour les verbes d'état elkans, assimilables plutôt à des adjectifs verbaux) par un -O.

temo (de temi) = chasse
malfermo (de malfermi) = ouverture (processus).
Ivo (de ivi) = pouvoir.

Uropi

La description d'un procès en uropi s'effectue en général en ajoutant au radical (c'est à dire en remplaçant le -O de l'infinitif) le suffixe -ad.

Glodad (de glodo) = saignement

Image:Attn.png Parmi les déverbaux en uropi, on ferra attention à bien distinguer les adjectifs (mais aussi le génitif des noms), accentués sur l'avant-dernière syllabe, du prétérit du verbe, lui, accentué sur la dernière :

ù ʒina voki = une femme de parole
Ù ʒina vokì = une femme parla.