Zeugma

Un article de Ideopedia.

Sommaire

Grammaire

En grammaire, le terme de zeugma emprunté au grec, désigne un phénomène syntaxique qui conduit à la suppression d'un même terme pour en éviter la répétition.

Exemple : le premier homme lui offrit une rose rouge, le second une blanche et le troisième une jaune.

Source

Rhétorique

Dit plus particulièrement, un zeugma est l'utilisation d'un même mot dans deux sens différents, ce qui entraîne soit une confusion, soit... des sourires :

Il prit ses valises et le train de 18:40.
Elle essuie la vaisselle et lui les affronts.

Certains zeugmas s'appuient sur des structures différentes de compléments, ici d'objet :

Elle savait l'heure et qu'il n'y serait pas. (à l'heure)

Ici de type d'aspect (respectivement : causatif et factitif) :

Faites servir les domestiques et le rôti.

Sinon, celui-ci, implicite :

Servez les enfants à la clientèle.

Liens

Idéolangues

Aneuvien

Certains zeugmas francophones tombent à plat en aneuvien :

Da gœnsă sed maase ea hiddă à strægens hoψen 18:40.

... ou débouchent sur une phrase encore plus absconse :

Or dorit særv àt rostans ea'r ancylduse særvun[1].


D'autres, par contre, subsistent :

Ar erer klàr legsàrgev ea kœṅzhev.= Ils étaient en pantalon clair et en congé.
Ka • inròbev ea saroláradev.= Elle est en robe de chambre et en convalescence.

Elko

En elko on utilise la reprise qui se présente sous la forme d'une particule introduite par la consonne H et reprenant le suffixe du pilote (en gras).

Exemple : Nartao noto gibi basloro lodnia, nuttao ho kinnia tu sautao ho solnia.
Traduction : Le premier homme lui offrit une rose rouge, le second une blanche et le troisième une jaune.



  1. Ici, særv n'est pas au même mode et doit être répété, car ce sont les domestiques qui servent et le rôti qui est servi. Si on enlève l'un des deux, la phrase n'a plus de sens ou devient franchement comique (særvun gardé) ou d'humour grinçant (særv gardé).