Zara

Un article de Ideopedia.

Cette page contient des caractères spéciaux.

Si vous avez des problèmes pour les afficher (carrés blancs, points d'interrogation), veuillez consulter la page d'aide Unicode.


Zara (en Tatsique Zara [zɐˡra]) est la capitale de la Confédération Narodique, dans l'univers virtuel créé par Nikura. Il s'agit � la fois de la plus grande ville du pays, mais aussi sa capitale en tous points, politique, historique culturel et économique.

C'est également de la capitale du Duché d'Avar, ainsi que de la Communauté Urbaine de Zara.

Ses habitants s'appellent les Zariotes.


Sommaire

Géographie

La ville de Zara se dresse � la confluence des deux principaux cours-d'eau composant le fleuve Dunave (en Tatsique Dunav) : le Dolc venant du plateau de Dacie et le Gorc venant du plateau des Khats. S'y trouve une ample cuvette dominée par un promontoire rocheux dont le Gorc fait le tour en amont du lac de Zara (Ċad Zara).

Zara se subdivise en plusieurs parties dont toutes n'appartiennent pas � la municipalité.


Organisation

La ville de Zara est la plus peuplée de Naroda, avec une aire urbaine comptant près de onze millions d'habitants. C'est avant tout le centre de la Communauté Urbaine de Zara (Zara Gorodovn Spovočnoċ) dont les deux principaux composants sont la municipalité même de Zara mais aussi celle de Novgorod située aux bords du Dolc. Si d'autres municipalités dépendent de ce petit état urbain, ce sont des arrondissements ou districts de la ville et non des communes.

Autour de cet état urbain s'étend le Duché d'Avar (Zarsko Avar Skoroċ), qui regroupe les municipalités environnantes. Le Duché et la Communauté urbaine sont une sorte d'état doublon qui fonctionne avec des institutions communes et la même monnaie locale, le kang.

Un autre mico-état est également inséré au sein même de la ville de Zara, il s'agit de la Collectivité de Nabuk (Nabk Zborovnota), qui fut proclamé État Libre par ses habitants il y a près de deux siècles. En effet, Nabk était un quartier quelque peu isolé, � la fois par sa position sur le promontoire rocheux dominant la ville, mais aussi par le mode de penser de ses résidents. La Collectivité suit donc un fonctionnement anarchique organisé par un conseil qui prend les décisions de manière totalement indépendante du reste de la ville de Zara. Le kang, la monnaie zariote n'y est pas accepté (officieusement le dinar non plus n'est pas accepté), sinon le kpo qui est la seule monnaie valable entre les murs de Nabk. Cette mini cité dans la ville est célèbre pour ses somptueux jardins, ses ruelles sinueuses et son architechture non sans rappeler la vénitienne, mais sans canaux ! Nabk est la partie de Zara la plus visitée des touristes, qui doivent néanmoins payer un droit d'octroi pour pouvoir y pénétrer.

Population

  • Municipalité de Zara : 5 057 000 h.
  • Zara-Novgorod : 7 172 800 h.
  • Communauté Urbaine de Zara : 8 202 700 h.
  • Duché de Zara et d'Avar : 10 152 000 h.
  • Aire urbaine de Zara : près de 11 millions d'habitants.


Histoire

Histoire réelle & Étymologie

La première attestation de l'actuelle ville de Zara remonte � l'époque des ébauches primitives du monde virtuel, en une petite ville du nom de Tortue se situant � quelques kilomètres de la capitale de l'époque, Fia (aujourd'hui Zrin). Plus tard, le nom de Tortue est occitanisé en la Taura (prononcé [tawro], en français, la Taure), dont dérivera le nom de la langue le Tauran. C'est � ce moment que la ville devient la capitale du territoire. Lors de la naissance de la langue Vadace, la ville de la Taure en vient � s'appeler Taurǎ-a puis, est rebaptisée en Cluj ou plus tard Clulź (prononcer [kluldz]) du nom de la ville roumaine. Cette ville devient alors le centre politico-culturel de la nation, une importante cité qui compte alors plusieurs millions d'habitants. Le nom de Zara provient � l'origine d'une petite mais majestueuse citée située � quelques kilomètres en aval de la capitale, où sont installés le gouvernement et l'Université. Lors de la naissance de la langue tatsique et lorsque la Vadacie devient la Naroda, la ville de Zara est supprimée et confondue avec celle de Clulź sous le nom de Zara. Zara signifiant table se réfère au nom la Taure de même sens.

Les quartiers de la ville sont restés plus ou moins les mêmes depuis l'époque où elle s'appelait Clulź. Napoca devient Nabk, Novgorod conserve son nom, Doljgorj ne change que par la graphie et devient Dolcgorc, Vainah devient Bnax et Zlata reste identique. Par contre, d'autres zones apparaissent. Dans le fond, l'organisation en soi de la ville n'a que guère changé, sinon les noms de lieux, du fait que la langue tatsique a dû s'y adapter.

Histoire fictive

Les origines de la ville de Zara remontent � une époque fort reculée, sachant que le cadre géographique de la ville est très propice � l'établissement d'une cité, qui ne cessera d'ailleurs de gagner en importance du fait de sa situation stratégique � la croisée de diverses routes commerciales. C'est d'ailleurs pour cela que lors de la chute du Royaume d'Osetko et la destruction de sa capitale Osetkovo, les rois ossétiques décidèrent d'installer leur nouvelle capitale � Zara, qui leur offrait de plus une meilleure protection mais aussi un meilleur accès vers les terribles royaumes khats et, la situation de Zara � la croisée des axes reliant le grand port de Maxačkala avec le reste du pays, mais aussi l'axe nord-sud en passant par Varażdin fut un attrait précieux.

C'est donc dans ce contexte que la ville commença � se développer comme une nouvelle capitale. La culture y devint rapidement l'une des plus florissante du continent, et la ville se vit assaillie de toutes parts d'habitants venus des quatre coins du pays attirés par les douceurs de la vie zariote. C'est aussi dans ce contexte que se développa la langue tatsique, caractérisée par sa simplification en comparaison avec les autres langues narodiques, afin d'en faire un langage vernaculaire puissant et utilisé dans toute la nation.

Situation sociologique

La ville de Zara est célèbre pour sa tradition permissive et ouverte. Le temps de l'ancienne République bien qu'effacé pendant plus d'un siècle n'a pas tari et reprit de l'activité lors du renouveau politique des années 1970. Si le reste du pays suit plus ou moins, dépendant des États, Zara reste et demeure la véritable capitale du pays en ce domaine. Ainsi, la ville est infestée de touristes venus de toutes parts, avides de goûter aux mille et une extases que la cité met � leur disposition moyennant finance évidemment. Zara a donc légalisé les jeux d'argent, la prostitution, les narcotiques (qui quoique fort réglementés se trouvent en grand nombre en vente libre), mais aussi la possibilité de consommer de l'alcool dans les espaces publics, tout comme la présence de musique et l'incomparable nombre de concerts qui y sont organisés. En un mot, Zara est la capitale de la fête. Cette attitude permissive se retrouve aussi dans le reste du pays (avec quelques exceptions), mais Zara a toujours remporté la palme sur le point de vue de la fréquentation.

La situation découlante de ce phénomène auquel touristes mais aussi habitants locaux participent ne pose pas de véritable problème, si l'on considère que cette permissivité fut idée de Tac Tarik Xan, ancien maire de Zara et président de Naroda lors de la transition. Fort enrichi par des activités quelque peu frauduleuses � l'époque communiste, il a su profiter de sa position de chef d'une organistion maffieuse de l'époque pour gagner en popularité auprès du peuple en lui offrant la possibilité de vivre avec commodité et aisance. Un fait étrange, qu'un ancien maffieux populiste ne décide de redistribuer les richesses d'un état autocratique exsangue pour faire de son pays un exemple de démocratie bordélique mais relativement exempt de pauvreté et de délinquence. La ville de Zara et toute la Naroda ont donc mauvaise réputation � l'extérieur mais si l'on se penche de près sur la question, on peut se rendre compte qu'il ne s'agit en fait que d'une autre manière de voir les choses.

Cette tolérance extrême joue en la faveur d'une multitude d'aspects sociologiques de la ville de Zara, et par la même de la société toute entière, puisque le pays tant fédéré qu'il soit, suit en majorité la voie tracée par les courants de sa capitale. Ainsi, de nombreuses communautés cohabitent sans entrave � Zara, telles que la communauté gay, incroyablement développée et surtout concentrée dans le quartier de Zlata au pied de Nabk et de la vieille ville ; mais également une importante communauté post-hippie qui a littéralement investi le quartier-état de Nabk, ce mini-état dans la ville où tout est permis etc. La ville est également fort peuplée d'étrangers, qu'ils soient étudiants ou résidents qui y travaillent. Ceux-ci sont si nombreux qu'on estime leur nombre au-del� du demi million de personnes.


Économie

À côté de l'économie du tourisme, comme il a été dit, grâce � l'attrait permissif de la ville, Zara a également misé sur la recherche scientifique. Les sept universités qu'elle compte offrent une activité de pointe en de nombreux domaines (médecine, physique, technologies de pointe, informatique, mais aussi linguistique, grâce au multilinguisme de la nation). Zara étant déj� l'incontestable capitale des arts et des lettres de la culture narodique, celle-ci peut se prévaloir d'être également la capitale du savoir.

Sur un plan économique distinct, Zara est un important centre industriel, notamment dans le domaine de pointe, avec sa sorte de Silicone Valley entre le Campus Universitaire (Znidopol) et la ville de Karma, soit la totalité de la vallée du Dunav en aval du centre historique de l'agglomération, sur près de quarante kilomètres. On l'appelle Znidopol Dunugor. En amont, suivant le cours du Dolc jusqu'aux portes de l'Amdonie et la Svanurie, se trouvent les zones industrielles (Industropol) construites lors de la Révolution Industrielle des années trente. Ces zones industrielles ont largement été rénovées au cours de ces vingt dernières années, suite � la loi sur l'environnement décidée par la confédération.

Zara étant un immense pôle de population, sa situation centrale et l'excellent développement des réseaux de communication en toutes directions, font de la ville la capitale économique de la Naroda. C'est l� en effet, que siègent la quasi-totalité des grandes entreprises de la nation, en tout secteurs d'activités. Zara est le poumon du pays, appuyé par les quatre grands ports du pays (Maxačkala, Zlata, [[Poldétrw� / Port-Détroit|Détroit]] et Varna). Zara se trouve également � la conjonction des principales zones agricoles du pays (Plaine Scythique, Dacie, Bucovie et Plaine Osmorienne).

Transports

Transports aériens

La ville de Zara compte deux aéroports principaux :

  • Zarazrak, � l'Est, en hauteur, au dessus de Novgorod, sur le plateau d'Amdonie, peu escarpé en ce point, soit � 20 minutes en train de banlieue de la gare centrale (25 Km.). C'est incontestablement l'aéroport principal de la ville, desservant 80% des vols longs vers Zara et 42% des vols internes ou vers des pays voisins.
  • Zara-Karma, � l'Ouest, est un aéroport international desservant 28% des vols internes ou vers/depuis des pays proches et 20% des vols longs. Il sert aussi d'aéroport commercial et postal. C'est également le centre opératif de l'Armée de l'Air de Naroda. Il se situe � 40 Km. du centre de la ville.

Zara compte ensuite trois aéroports secondaires :

  • Zrin-Zamskit, � 75 Km. � l'Ouest de Zara, l'aéroport de Zrin est le troisième aéroport de Zara en terme de transit, avec 16% des vols.
  • Vrata-Zara, � 42 Km. � l'Est, est le quatrième aéroport de Zara en terme de transit, occupant 10% des vols internes ou vers/depuis des pays proches.
  • Nat-Goruzrak également � l'Est, � 70 Km. est un aéoroport modeste qui ne couvre que des vols internes.

Transports ferroviaires

Zara compte un nombre important de gares, dont six principales intercommuniquées :

  • Gare Centrale (Kolodvor), au pied de la cité historique, en plein centre et � deux pas de principales institutions du pays.
  • Gare de Zara-Naroda, fort centrale, au coeur du centre économique de la ville.
  • Gare de Zara-Znidopol, � l'Ouest, dans la zone universitaire.
  • Gare de Novgorod, � l'Est, permettant de rallier l'Est du pays.
  • Gare du Nord (Svirokolodvor), au Nord.
  • Gare de Zarazrak, dans l'aéroport, au Sud-est.

La ville de Zara et l'État d'Avar possèdent un réseau ferroviaire de proximité (trains de banlieue) qui s'étand jusqu'� une centaine de kilomètres en toutes les directions depuis Zara.

Le réseau national couvre un important pannel de destinations vers toutes les directions. La position centrale de Zara bénéficie � une bonne communication de celle-ci avec toutes les contrées du pays. La Naroda est également équipée de nombreuses lignes de trains � grande vitesse (brzovlak), dont quatre axes s'entrecroisent � Zara.

Transports routiers

Zara se situe au centre du réseau routier de Naroda, et a été reliée � toutes les villes importantes du pays par de modernes autoroutes qui bravent en certaines régions d'importants défis géologiques. En un domaine plus restreint, Zara bénéficie d'une ceinture périphérique, mais peut également être évitée aisément en deux axes, Nord-Sud et Est-Ouest, puisque deux autoroutes longent l'agglomération � l'Ouest et au Sud. La circulation interne est donc délestée de nombreux déplacements qui ne transitent pas vers Zara.

Sites � voir

  • La vieille cité de Zara avec les quartiers les plus anciens préservés.
  • L'ancien Palais Royal (Krolxrad) et ses jardins.
  • Le Parlement (Domgovor), l'un des édifices les plus imposants de la ville.
  • La cité de Nabk, communauté indépendante au milieu de la ville, avec ses ruelles sinueuses et ses dizaines de tours.
  • Les jardins suspendus de Nabk (Zakačvrt tä Nabka), mondialement réputés.
  • Les Catacombes sous le rocher de Nabk.
  • Le Musée National de Naroda et l'Institut de la Culture Tatsique.
  • La Bibliothèque Nationale (Narodovn Knigdom).
  • Le Lac Zara (Ċad Zara) et le parc qui l'entoure.
  • Le Parc central et son Tripode (Tripad) de 250 m. de hauteur.
  • Le centre financier autour de la Porte de la Nation (Vrat Narodu) avec ses buildings.
  • L'interminable Avenue de la Nation (Obrot Narodu) avec ses 28 Km de long !
  • La gigantesque zone commerciale de Novgorod.
  • Le grand stade Zakarax � Novzara, le plus grand au monde avec plus de 300 000 places.
  • Les quartiers neufs de Novzara, Bronx ou Orconikizdabad surplombant la ville.
  • Le téléphérique montant au dessus de la ville et la vue d'ensemble.

Liens