Yolas Elopase

Un article de Ideopedia.

  Yolas Elopase (Yolas Elopase)  
Année de création 2009
Auteur
Régulé par
Nombre de locuteurs
Parlé en
Idéomonde associé
Catégorie Langue auxiliaire
Typologie Langue mixte
Alphabet
Lexique
Version
Codes de langue
ISO 639-1
ISO 639-2
ISO 639-3
Préfixe Idéopédia IDEO_YOL


Sommaire

Alphabet & prononciation

Alphabet

Aa Bb Cc Dd Ee Ff Gg Ii Kk* Ll Mm Nn Oo Pp Ss Tt Uu Vv Ww Yy Zz ë*
  • K et C sont interchangeables, leur orthographe n'est pas fixée et ils ne peuvent différencier des homophones.
  • ë sert de voyelle euphonique pour l'adaptation de noms propres étrangers et pour la composition.

Prononciation

La prononciation des lettres est la même qu'en français à quelques exceptions :

  • e se prononce [e] ou [E] indifféremment
  • o se prononce [o] ou [O] indifféremment
  • u se prononce [u]
  • l se prononce [l] ou [r] indifféremment
  • ë se prononce [@] ou [9]

Syllabe

Une syllabe est de forme (C)V(C) avec C représentant une consonne et V une voyelle. On ne peut néanmoins pas trouver de suite de trois voyelles à la suite.

Ces règles ont pour but de simplifier au maximum la prononciation.

Grammaire

Les classes grammaticales sont toutes variables. Elles sont toujours identifiées par un suffixe unique, tout du moins au radical nu.

La grammaire a pour but d'être la plus précise et la plus simple possible, les précisions sont donc des possibilités venant s'ajouter sous la forme de particules et de suffixes optionnels.

Classes de mots

Voici les affixes déterminant les classes grammaticales :

Noms (en -Vs) (à la base en -a/e/o s) Adjectifs (en -Vn) (à la base en -en) Verbes en (en -Vt) (à la base en -ot) Adverbes (en -Vk) (à la base en -uc)

Les radicaux suivent aussi des règles assez strictes concernant leur formation. En effet, ils doivent se terminer tous par la formation suivante :

-(C)VC*VC(S)

Les syllabes en gras sont appelées syllabes morphologiques elles indiquent le nombre et le cas d'un mot.

Ex : Dévorer = Poyedenot ici c'est "ot" qui est la syllabe morphologique. Le radical est donc Poyeden

Le substantif

Les substantifs sont caractérisés par un suffixe caractéristique -Vs où V est une voyelle quelconque. Les noms sont variables en nombre et en trois cas. Toutes les autres valeurs sont données par des prépositions.

Déclinaison des noms

La déclinaison ne se fait que sur la syllabe morphologique de type V1C. Elle met en jeu trois nombres et quatre cas.

  • Les nombres sont marqués par la première voyelle.
    • Le singulier est formé par la voyelle e, a ou o. C'est la voyelle qu'on trouve dans le dictionnaire. Cette voyelle est aléatoire, même si a est considéré comme neutre, a comme féminin et o comme masculin. (mais ce n'est pas une règle)
    • Le Partitif se forme par la transformation de la voyelle du singulier en u
    • Le pluriel par sa transformation en i

Ex : Dotes "un humain" fait au partitif Dotus "des humains" et au pluriel Dotis "des / les hommes"

  • Les cas sont marqués par une voyelle suffixale finale.
    • Le nominatif est noté par a
    • L'accusatif par i
    • Le génitif par e (cas non obligatoire, peu précis, et surtout utilisé dans les noms, les titres et les composition)
    • Le prépositionnel sans suffixe

Ex : Dotesa telot "un humain voit"

Ex : Dotesi telotota "je vois un humain"

Ex : Ota o Dotes Aflolasi Dot "je (ota) donne (dot) une fleur (aflolasi) à une personne (o dotes)"

Prépositions

On distingue les prépositions complétives, qui introduisent des informations complémentaires sur un nom, des prépositions casuelles, qui indiquent la valeur du complément introduit par la préposition.

=Prépositions complétives

Elles sont assez peu nombreuses. Elles fonctionnent toutes avec tous les nombres, tous les cas et toutes les prépositions casuelles. Généralement elles remplacent les adjectifs indéfinis.

  • Tay "sans"
  • Mol "beaucoup"
  • Kil "certains"
  • Tut "tous"

Prépositions casuelles

Prépositions casuelles temporelles

Elles se composent de trois parties, la préposition en elle même, ajoutée d'une sur-valeur de lieu, et adjointe d'un préfixe.

  • Prépositions naturelles :
    • Locative [ta]
    • Allative [lo]
    • Génitif (lieu d'où l'on vient) [ne]
    • Prolatif (lieu par où l'on passe) [ya]
  • Sur-valeurs (optionnelles) :
    • Circum(essif) (autours) [t]
    • In(essif) (dans) [p]
    • Super(essif) (sur) [c]
    • Sub(essif) (sous) [f]
    • Pre(essif) (devant) [s]
    • Re(essif) (derrière) [te]
    • Amb(essif) (sur le côté) [co]
    • Terminatif (essif) [sa] (terme d'un mouvement)
  • Suprafixe (optionnelles) :
    • Interne [a] (à l'intérieur de la maison)
    • Externe [e] (à la maison, mais plutôt dans le jardin)

Prépositions temporelles

  • Locatif temporel [am] (au moment de...)
  • Allatif temporel (inaccompli) [el] (tant de temps avant la fin)
  • Prolatif temporel [un] (durant tant de temps)
  • Génitif temporel [ob] (il y a tant de temps)
  • Allatif temporel accompli [us] (depuis tant de temps)
  • Terminatif temporel [ul] (ça se finira à telle date)
  • Temporel [of] (à telle date)

Prépositions ni locatives ni temporelles

  • Datif [o] (complément d'attribution)
  • Instructif [a] (à la manière de...)
  • Instrumental [u] (avec tel outil)
  • Comitatif [e] (avec telle personne)
  • Possessif [i] (mon, ma, de)
  • Constitutif [iya] (de (bois))
  • Equatif [ome] (comme du bois)
  • Translatif [uzo] (en tant que bois)
  • Bénéfactif [iwa] (au bénéfice de)
  • Maléfactif [ope] (mauvais résulta subit par...)
  • Causal [ile] (à cause de...)
  • Conséquentif [iva] (conséquence)
  • Final [uve] (but)
  • Partitif casuel [une] (ensemble duquel on tire)
  • "Arrière plan" [ayo] (condition, ambiance, etc...)
  • Complément de comparaison [ugi]
  • Complément du superlatif [onu]
  • Complément de l'adjectif [ati]

Verbe

Le verbe est variable en temps, aspect et mode. Sa conjugaison met en jeu un préverbe dans certains cas.

Tous les verbes se terminent dans le dictionnaire par -ot

Temps

Il existe quatre temps, ils sont notés par un changement de la voyelle de la syllabe grammaticale :

  • Présent marqué par -o+C (Ex : Telot-)
  • Passé marqué par -a+C (Ex : Telat-)
  • Futur marqué par -u+C (Ex : Telut-)
  • Aoriste (sans valeur temporelle) marqué par -i+C (Ex : Tulit-)

Voix et mode

On distingue les modes personnels des modes impersonnels. Les premiers sont au nombre de trois, tout comme les modes impersonnels. Ces derniers servent à transformer un verbe en une autre classe grammaticale.

=Modes personnels

Ils se forment apr modification de la consonne de la syllabe morphologique :

  • Indicatif actif : V+t
  • Indicatif passif : V+z
  • Subjonctif actif : V+p
  • Subjonctif passif : V+v
  • Optatif actif : V+c
  • Optatif passif : V+n

=Modes impersonnels

Ils se forment de manière plus irrégulière :

Voyelle de la syllabe morphologique pour indiquer le temps + n* + suffixe aspectuel + o* + y/w (consonne active/passive)+ es (pour l'infinitif)/uc (pour le gérondif)/en (pour les participes)

Notes : n et o sont strictement euphoniques, on ne les utilises qu'en cas de besoin.

Aspect radicaux

Seuls six aspects sont notés dans le radical. Ils le sont par un suffixe qui est modifié en fonction des différents aspects. Ces aspects fonctionnent par paire exclusive :

  • Aspect accompli [i] / inaccompli [non-noté]
  • Aspect itératif [transformation du i en e ou du rien en a] / ponctuel [non noté]
  • Aspect sécant [suffixation d'un c, s'il le faut avec un o en soutient] / non-sécant [non noté]

Ex : Telot se décompose en Tel-o-t-(rien)-(rien) donc il se traduit par voir au présent de l'indicatif inaccompli ponctuel et non sécant.

Ex : Telotec se décompose en Tel-o-t-e-c donc il désigne voir à l'indicatif accompli itératif sécant.

Marques personnelles

Ce sont les pronoms utilisés en suffixe déclinés aux bons cas. On n'accepte que les pronoms sujet de COD.

Création de nouveaux radicaux

Ils sont créés soit ex nihilo, pour les mots les plus courants, soit a posteriori en prenant un mot ou plusieurs déjà existant dans les langues européennes.

Dérivation

On peut dériver des radicaux grâce à l'agglutination, comme en allemand (avec les radicaux, Ex : Dot(es) "humain" + diplom(as) "diplomatie" = Dotëdiplomas "diplomate"), à la transformation d'une classe lexicale à une autre (Diplomas -> Diplomot "faire de la diplomatie"), ou à l'ajout d'affixes.