Voix moyenne

Un article de Ideopedia.

La voix moyenne est une forme de diathèse dans laquelle le sujet est à la fois l'agent et le patient du procès verbal, dans laquelle le sujet participe activement à l'action, ou dans laquelle le sujet trouve un intérêt à l'action. Elle existait notamment en Grec et en Sanskrit (ainsi que dans les verbes déponents du Latin), elle avait presque la même forme que la voix passive (la voix moyenne, antérieure à la voix passive, a donné suite à des évolutions mineures la voix passive).

Son interprétation diverge selon les linguistes qui l'ont étudié.

  • Ex : L'enfant nait[1]
  • Ex : L'enfant lit un livre (il le lit pour lui-même)


Idéolangues

Aneuvien

La voix moyenne se distingue de la voix active

  • Soit par une particule, analogue à celle de la voix réflexive: dem:
Àr vloxar ùt nekbælhs = Ils ont fondu un glas.
À choklad dem vloxa[2] = Le chocolat a fondu.
  • Soit par un verbe paronyme (s'il existe) de celui employé dans la voix active:
Àt partùridak partùrsun ed upòmkaż = L'obstétricien accouche sa patiente.
Ed nùpkad partùrna dopenàdaxe = sa femme a accouché de jumeaux.



  1. NASCOR était d'ailleurs, en Latin un verbe seulement moyen.
  2. Verbe encore en cours: a tendance à être remplacé, dans sa forme "moyenne" par vloken.