Virgule

Un article de Ideopedia.

Sommaire

Ponctuation

La virgule est des signes de ponctuation les plus connus et les plus stables de la typologie occidentale (réunissant les alphabets latin, grec & cyrilliques). Elle ressembe, selon les polices utilisées, soit à un petit trait courbe commençant en haut à droite par un point, soit à un unique trait incliné à droite descendant sous la ligne de base de l'œil des caractères. Ce signe de ponctuation symbolise, pour la dictée, une légère pause à l'intérieur d'une phrase, voire d'une proposition.

Sens

La virgule peut avoir également un rôle grammatical et, de là, jouer un role déterminant dans le sens d'une phrase. Ainsi, par exemple elle a pour rôle de "détacher" les épithètes. On retrouve ce rôle dans la séparation d'une proposition subordonnée relative, transformant un échantillon en généralité :

Les hommes qui étaient sortis de l'abri furent fusillés.
Les hommes, qui étaient sortis de l'abri, furent fusillés.

Diacritique

Remplace, dans certaines langues et pour certaines lettres, la cédille. Ainsi, l'on a, par exemple, un Ț en roumain aux côtés du Ș lequel est le seul à avoir, dans cette langue une véritable graphie Ş.

Séparateur décimal

Un peu plus en marge de cette encyclopédie, mais qui tient son importance malgré tout, dans la mesure où les coutumes peuvent changer d'une langue à l'autre, la virgule sert de séparateur numérique distinguant la partie entière d'un nombre de sa partie fractionnaire (décimale, le plus souvent), alors que, en Amérique du nord (É-U & Canada), elle sert pour séparer les tranches de milliers ; le séparateur décimal étant alors un point[1].

10 628,34 litres ~ 2,807.71 US gal.

Idéolangues

Aneuvien

On retrouve, en aneuvien, sensiblement le même rôle de la virgule dans beaucoup d'autres langues. Celle-ci se traduit tys lorsqu'il s'agit de la virgule littérale et dekys pour celle qui sépare les nombres décimaux[2].

La virgule (ou plutôt son retrait) a son importance, ici également, dans le sens d'une phrase :

Sœndaw, da làpor = Le dimanche, il travaille (comme en français).
Sœndaw da làpor = C'est le dimanche qu'il travaille (traduction du gallicisme "c'est... que..." par une syntaxe inversée : pas de virgule).



  1. Pratique erratique mais néanmoins courante quand il s'agit d'indiquer la fréquence en Hertz des stations de radio non anglophones !
  2. Pour le cas où on voudrait compter des nombres non entiers dans une autre base que le système décimal, on retrouverait tys pour traduire une virgule, même numérale. Pratique rare.
    Dok-hep tys hep (17,78) = dekpent dekys oktèrent-heptek-pent (15,875)