Uosmigjar

Un article de Ideopedia.

  Uosmigjar
Uosmigjar
 
Année de création 2019
Auteur Velonzio Noeudefée
Régulé par
Nombre de locuteurs
Parlé en
Idéomonde associé
Catégorie Langue artistique
Typologie Langue a posteriori
Alphabet Latin
Lexique
Version
Codes de langue
ISO 639-1
ISO 639-2
ISO 639-3
Préfixe Idéopédia

Le Uosmigjar /u.os.mig.jar/ est une idéolangue créée en 2019 par Velonzio Noeudefée.

Sommaire

Historique

Le nom "uosmigjar" provient de la compression déformation synthèse de euskara, suomi et magyar.

Alphabet & prononciation

Les voyelles

L'uosmigjar compte :

  • 7 voyelles brèves : a, e, i, o, u, y, œ
  • 7 voyelles longues : aa, ee, ii, oo, uu, yy, œœ (variantes : oœe ou ooee)

á é í ó ú ý œ́ ou óé, mais déconseillée)

i et u suivie d'une autre voyelle ne notent pas /j/, respectivement /w/.

Niveau phonologie 
  • les lettres correspondent aux symboles API pour : i, u, y
  • les réalisations de
  • a sont variables, mais il n'y a qu'un seul son par locuteur noté par la lettre a, on notera un son médian /ä/, sachant qu'il peut varier de /æ/ à /ɒ/ en passant par /a/ et /ɑ/
  • pour e, o et œ, elles varient entre mi-fermé et mi-ouvert : (/e/ et /ɛ/), (/o/ et /ɔ/) et (/ø/ et /œ/)

On gardera la règle suivante : fermées en syllabes ouvertes et ouvertes en syllabes fermées.

Les consonnes

  • 11 principales : m, n, h*, p, t, k, v, s, r, l, j

accompagnées de 5 dérivées : b, d, g, f, z, logiquement moins courantes.

Le h, note généralement /ɲ/ en début de syllabe, /ŋ/ en fin de syllabe.

/m/, /n/, /ɲ/ ou /ŋ/, /p/, /b/, /t/, /d/, /k/, /g/, /v/, /f/, /s/, /z/, /r/, /l/, /j/

Les consonnes doublées, sont prononcées ou lues de manière géminée.

Alphabet

On a donc un alphabet réduit de 23 lettres :

a, b, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, r, s, t, u, v, y, z, œ

Il manque donc c, q, w, x, remplacées dans les mots empruntés par k ou s, k, v ou u ou vu et ks et h est lu à la uosmigjar.

Variantes dialectales et dialectes

Il existe de nombreuses variantes dialectales pour h, v et f, et notamment pour les lettres accompagnées du j :

  • v -> /ʋ/
  • f -> /v/, /ʋ/
  • h -> /h/
  • gj -> /ɟ/
  • jr -> /ɾ/
  • kj -> /c/
  • lj -> /ʎ/
  • rr -> /x/
  • sj -> /ʃ/
  • zj -> /ʒ/

On distingue 3 dialectes principaux : sud ouest, centre est, nord est les variantes en cours selon ces dialectes se rapprochant des langues d'inspirations situées au mêmes endroits (basque, hongrois, finnois).

L'accentuation :

Intra diégétiquement

Cette langue ayant été recréée, réintroduite et n'ayant essentiellement que des traces écrites au départ, aucun accent originel n'est vraiment connu, du moins attesté sur un locutorat vaste et développé. Quelques enregistrements de personnes âgées et isolées, plutôt issue des frontières de la zone ou ayant apprise cette langue auprès d'un parent et donc n'en ayant qu'une connaissance indirecte sont à notre disposition et ne permettent pas de recréer un accent originel communément admis linguistiquement.

De ce fait l'accentuation peut être assez libre ou atone.

Toutefois on note une habitude ou usage courant et une tendance à accentuer les première et deuxième syllabes, soit très fort la première et encore fort la seconde, soit fort la première et encore plus marquée la seconde et on baisse la voix en fin de mot et de phrase.

Morphologie

Grammaire

Genre

Pas de genre

L'article

  • Article indéfini ou indéterminé : pas d'article imposé, peut être suffixé le nombre un au singulier mais sans obligation.
  • Article défini

Au singulier, suffixation de l'article -a ou -e (selon l'harmonie vocalique) après consonne, sinon on allonge la voyelle finale (dans le cas inverse on la raccourcit ?)

Au pluriel, suffixation de l'article

  • at ou voyelle longue+t (-t)*, si la première consonne d'attaque la dernière syllabe est h ou k
  • ak ou voyelle longue+k (-k)*, si la première consonne d'attaque la dernière syllabe n'est pas h ou k

Attention dans les autres cas et en cas d'agglomération de nouveau cas, cet article se transforme en -i- (et ce, indépendant de l'harmonie vocalique) suivit d'une consonne et en -j- suivi d'une voyelle.

Le groupe nominal

Le nom se décline, l'adjectif non, mais il s'accorde en nombre avec le nom.

L'adjectif épithète suit le nom.

L'ordre du groupe nominal est nom+adjectif+déterminant.

Les déterminants seront comme les adjectifs et s'accorderont en nombre, mais ne se déclinent pas.

Donc on trouvera potentiellement peu de nom en -Vt ou -Vk, beaucoup plus en -i- ou -j-, mais de nombreux adjectifs en -ak (-ek) et -at (-et)

Syntaxe

Lexicologie

Chiffres et nombres

Échantillon

Exemple de texte

Idéomonde associé : Le XXX

Liens

Notes