Ubaghuns tëhe

Un article de Ideopedia.

  Ubaghuns tëhe
Ubaghuns tëhe
 
Année de création 2018
Auteur Mardikhouran
Régulé par
Nombre de locuteurs
Parlé en
Idéomonde associé Malucca
Catégorie artistique a priori
Typologie SVO
Alphabet Latin
Lexique 190 mots
Version
Codes de langue
ISO 639-1
ISO 639-2
ISO 639-3
Préfixe Idéopédia

L'Ubaghuns tëhe est une idéolangue néolithique créée en 2019 par Mardikhouran.

Sommaire

Alphabet & prononciation

Consonnes

Il y a six consonnes : trois dures h t k et trois douces b d g. Les dures sont toujours aspirées plus ou moins fortement, tandis que les douces sont voisées /b d g/ entre deux voyelles, et deviennent nasales /m n ŋ/ à côté des voyelles nasales.

Voyelles

Les six voyelles orales sont a e i o u ë /a e i o u ɤ/, et peuvent être nasalisées (dans l'orthographe : -n).

i et u peuvent être en hiatus avant d'autres voyelles (y compris elles-mêmes), tandis que les autres rencontres vocaliques sont résolues en faveur de la dernière (mais la nasalisation de la première reste).

La nasalisation d'une voyelle se transmet au reste du mot en avant et en arrière, sauf si bloquée par une consonne dure.

Tons

Les mots peuvent être accentués selon trois schémas tonaux (plus l'absence d'accentuation), plaqués à partir de la fin du mot. La dernière syllabe sera toujours accentuée au ton haut.

  • LH : le schéma par défaut, non-marqué, avec une syllabe pénultième au ton bas. Les éventuelles syllabes précédentes sont au ton moyen.
  • H : le schéma -s, marqué par un -s à la fin du mot. Toutes les syllabes sont au ton moyen sauf la dernière.
  • LHH : le schéma -z, marqué par un -z à la fin du mot. La dernière et la pénultième syllabe sont hautes, l'antépénultième est basse. Les éventuelles syllabes précédentes sont au ton moyen.

Parole genrée

Les hommes et les femmes ne parlent pas de la même manière. Les consonnes dures h t k sont par exemple [ʍ tʰ kʰ] chez les hommes et [h t‿s k‿x] pour les femmes. Les enfants parlent comme leurs mères.

Morphophonologie

Harmonie vocalique

Les voyelles arrondies o u ne peuvent pas précéder les non-arrondies e i dans un même mot et se changent donc en ë i respectivement. A est une voyelle neutre.

Mutations consonantiques

Certains préfixes font muter la consonne douce initiale en consonne dure, selon les correspondances b > h, d > t, g > k. Les préfixes mutants sont signalés par un +

Schéma -z

Le schéma accentuel -z demande la présence d'au moins trois syllabes ; s'il n'y a pas assez, un a- est préfixé au mot. Ainsi, le mot heton "village" avec le suffixe démonstratif fera ahetenz, et non *hetenz.

Morphologie

Nom

Un nom peut être fléchi pour jusqu'à quatre catégories grammaticales, dans cette ordre : la possession, l'aliénation, le nombre et la démonstrativité.

Possessifs

Les suffixes possessifs ne marquent pas le nombre du possesseur, mais la distributivité du possédé.

Distributifs

Les suffixes distributifs considèrent le nom comme constitué de parties séparées (traduit par un pluriel ou "chacun").

Voyelle arrondie Voyelle non-arrondie
1e exclusif -hoz --
1e inclusif -kogz -këg-
2e -tugz -tig-
3e -hokaz -hëka-

Non-distributifs

Les suffixes non-distributifs considèrent le nom comme constitué de parties formant un tout (traduit par un singulier ou collectif).

Voyelle arrondie Voyelle non-arrondie
1e exclusif -boz --
1e inclusif -gogz -gëg-
2e -dugz -dig-
3e -hogz -hëg-

Aliénation

Les noms de parties du corps qui sont séparées du corps sont signalées par un suffixe -tonz (-tën- après harmonie vocalique).

Singulatif

Les noms seuls sont neutres quand au nombre, cependant le suffixe -kiz précise que l'objet considéré est singulier.

Démonstratif

L'article défini/démonstratif est -ez. Lorsqu'il est en contact avec le singulatif, il ne forme pas -*kiez mais -kez, une entorse à la règle du hiatus.

Verbes

Un thème verbale peut cumuler jusqu'à trois affixes : un préfixe d'aspect et un suffixe adverbial, facultatifs, et un suffixe obligatoire de transitivité.

Aspect

  • dan⁺- : progressif
  • hod- (hëd-) : tentatif
  • ko- (-) : inchoatif
  • te⁺- : cessatif

Adverbiaux

Des adverbes incorporés avant le suffixe de transitivité donnent des précisions sur la manière dont est menée l'action. Quelques exemples :

  • -adka- : de façon brouillonne, sans y penser
  • -bab- : avec un outil
  • -banb- : avec plusieurs autres, ensemble
  • -ëb- : violemment, brutalement, bruyamment
  • -hëg- : lentement
  • -hënt- : avec le nez
  • -hi- : à pied
  • -ka- : avec les yeux
  • -kob- : avec les mains
  • -tah- : en ayant faim
  • -tigi- : avec curiosité, espièglerie
  • -tud- : en silence
  • -ukan- : en pensant au sexe

Transitivité

Le nombre d'arguments (un ou deux) de chaque verbe et le type de complément demandé est signalé par un suffixe vocalique.

  • -os : transitif
  • -es : mouvement
  • -is : attributif, locatif
  • -i : intransitif, statif (traduit par adjectifs)

Syntaxe

L'ordre syntaxique est SVO.

Syntaxe nominale

Possession

Deux noms en relation de possession se concatènent en position possédé-possesseur, avec un schéma accentuel -s sur le possédé remplaçant le schéma originel.

Expressions numérales

Un classificateur doit être suffixé au nombre qui détermine un nom. Il varie en fonction de la classe sémantique de ce qui est compté.

Syntaxe verbale

Clitiques de temps

Des mots inaccentués s'agglutinent devant le sujet ou le verbe pour placer l'action sur un axe temporel. Comme ce sont des clitiques, il ne participent pas à l'harmonie nasales et à l'harmonie d'arrondissement, mais peuvent participer au schéma accentuel du mot.

  • begab* : passé historique
  • dahi* : "à un moment donné", nouvelle information
  • ëge : rappel d'information
  • ganbeb : simultanéité, "en même temps que"
  • kobu : passé immédiat, raison, "(car) venant justement de"
  • ohu : futur proche, but immédiat

Lexicologie

Dérivation des noms

Depuis les noms

  • benho- : peuple
  • do⁺- : lieu
  • gog- : augmentatif
  • ia⁺- : diminutif

Depuis les verbes

  • da-kaz : nom d'agent des verbes transitifs
  • da-toz : nom d'agent des verbes de mouvement
  • ge-kaz : nom d'agent/expérienceur des verbes intransitifs.
  • hi-hez : nom de patient de verbe transitif
  • u-adz : nom de lieu
  • u-toz : nom de destination, de chemin
  • u-uz : nom d'action, de résultat (transitif, intransitif)
  • -bodz : nom d'agent des causatifs

Numéraux

Le système numérique de l'ubaghuns tëhe est limité.

  • 1 de⁺
  • 2 bin
  • 3 binde⁺
  • 4 binbin
  • 5 kobu (aussi "main")

Liens

Notes