U

Un article de Ideopedia.

Sommaire

Présentation et phonologie

Le U est arrivé dans l'alphabet latin longtemps après la période romaine, à peu près à la même époque que le J et le W.

Dans la plupart des langues qui l'utilisent, il représente (quand il n'accompagne aucune autre voyelle), le son fermé postérieur arrondi [u], plus ou moins allongé, on aura ainsi :

 :gruppo
 :lluvia
 :Anschluß
etc.

En français (à moins qu'il ne soit accompagné par un O, cf Digrammes) il représente plutôt un son beaucuop plus antérieur, comme dans "prune".
On retrouve la même prononciation dans buren (voisins), pouvant même être allongée :

buurt = environs.

Le U anglais a une prononciation assez flottante, dépendant énormément de son environnement, puisqu'on trouve notamment :

pull /pʊɫ/
institute /ɪnstɪtjut/
cutter /kɐtə/ ( /kʌtəɻ/).

Diacritiques

Le U peut avoir un bon nombre de diacritiques parmi lesquels

  • Accent aigu
Déplacement d'accent tonique : ...
  • Accent grave
Déplacement d'accent tonique : [1]
Empêchement d'homonymie [2]
Retrait de lettre (V ou B) :
Antériorisation (phonétique) : [1]
  • Rond en chef : (wallon)
  • Tréma & umlaut
Antériorisation phonétique :
Prononciation forcée : [3]
  • Accent circonflexe
Conjugaison :
Retrait de lettre (S) :
  • Brève
Diphtongue :
  • Double accent aigu
Combinaison d'accent aigu & de tréma :

Cette liste est loin d'être exhaustive : La lettre U est une des plus diacritées de l'alphabet latin. Sans compter les transcriptions depuis des langues utilisant un autre système d'écriture.

Digrammes

AU : [oː] [ɔː]
EU : [ø] [œː]
OU [u]

OU : [aʊ]

OU : [ou][4]

AU : [aʊ]
ÄU = EU : [ɔj]

AŬ : [aʊ]

AU : [ɐʊ]

Liste non exhaustive.

Idéolangues

Aneuvien

Le U non accentué est la seule voyelle aneuvienne qui pose vraiment un problème, dans la mesure où sa place dans la syllabe (contrairement à un E ou un O) ne donne aucune indication particulière, mais où cette prononciation est quand même relativement rigoureuse, contrairement au Y. Toutefois, pour certains mots ou affixes, on peut toutefois trouver la bonne prononciation. Ainsi, pour des mots comme usgènt, puzéa, nexàvdu, si on a en mémoire des mots comme ùs, pùze ou , on saura que les mots concernés se prononceront avec un [y] et non un [u][5].

Sprante

Le U se prononce la plupart du temps [u] en sprante, mais parfois [ə], quand ce son est nécessaire est que le E ferait /e/. Cet usage était très répandu en moyen sprante, tellement que dans certains dialectes il était écrit ù[6] et remplaçait même le E en final (on écrivait donc tramù (groupe) plutôt que trame). Cet usage abusif cessa au XVIIe siècle avec les première réformes importantes du sprante.


  1. 1,0 1,1 Il fait les deux simultanément.
  2. Un seul mot : où !
  3. Depuis 1990 : gageüre au lieu de gageure.
  4. diphtongue
  5. Toutefois, en cas d'hésitation, on pourra toujours (c'est admis) le prononcer [ə], voire [ʌ].
  6. la transformation de certains V et B en accents graves n'intervint que plus tard