Tuz li thuukol (relais)

Un article de Ideopedia.

Il s'agit du premier relais idéolinguistique à avoir eu lieu sur L'Atelier durant l'été 2014. Réunissant finalement dix participants, le but était de traduire un court texte de langue construite en langue construite, ce qui provoque, à la manière d'un "téléphone arabe" de grandes différences entre le texte de départ et le texte d'arrivée, souvent cocasses (ah l'Amérique et ses boîtes d'allumettes...). Comme les participants ne connaissaient pas les langues des autres, il y eut passage vers le français entre chaque idéolangue, ce qui rajoute encore des itérations (et les altérations qui vont avec).

Sommaire

Mardikhouran (greedien ancien)

Texte original en français Greedien Ancien
On ne joue pas avec le feu

Un petit garçon découvrit sur la table une boîte d'allumettes oubliée par son père.
Il rejoignit sa mère dans la cuisine et lui demanda :
-Maman, à quoi ça sert ?
-Ce sont des allumettes, mon chéri, on s'en sert pour allumer le feu.
-Comment ça marche ?
-Il faut frotter le bout rouge sur la bande rugueuse. Regarde.
Et elle lui montra comment faire.
-Maintenant tu dois me promettre de ne jamais allumer d'allumettes tout seul. C'est trop dangereux.
-D'accord !
Le petit garçon retourna jouer dans le jardin.
D'un coup, il eut envie de faire des signaux de fumée comme un Indien.
Il alluma une allumette et la jeta sur un tas de branchage.
L'herbe étant très sèche, tout le jardin prit feu d'un coup.
L'incendie se répandit dans tout le village et causa la mort de trente-trois personnes.
La mère secoua la tête en disant :
-Je croyais t'avoir dit de ne pas jouer avec le feu !

Tuz li thuukol

Saam na, os oyte bab raa buo tuz kheylos liklang buo yosku malen.
Ridiyaa na nan buo malgut esku zegiaas loo :
-Nana yaa, gud loo logu sii thuok ?
-Tuz kheylos - tiin, koko yaa, gud tiin logu sos tuz.
-Li gud loo ?
-Eprukh eska si rukhul arkhu ong buo salo na. Yaa yees.
Kor si tiin zeyees lipod.
-Osloo duay si, guos sak gud tuz kheylos buo yaa zeyuspal sak na. Bongue zuil telesieer gem.
-Thodzia !
Nigbod si obia malen logu thuokulit.
Lath li, tiup Amerika gori es unak tepri-aat'tuz buo kuub raa.
Tuz kheylos na sos tuz esku khebus ba si malen pharit.
Yeg tuzekhe ba nigbod losia tekhe los.
Ba sa si epkuang tuzzo lo kupa gori lag li lagzo li.
Nan khor bilis es uspal gem :
-Tuz li yaa thuukol buo duay uspal duay raa !

Emanuelo (gelota)

Traduction Gelota
Le feu n'est pas un jeu

Un petit garçon a trouvé par hasard une boîte d'allumettes sur une table monopode, probablement oubliée là par son père.
Sa mère le trouva dans la cuisine et lui demanda :
-La mère, sèchement : C'est pour faire quoi que tu utilises ça ?
-Le garçonnet, impérieusement : J'utilise ces allumettes afin d'allumer un feu.
-De quelle façon cela s'utilise ?
-Il faut frotter le bout rouge sur le flanc. Regarde !
L'enfant voulu en montrer le fonctionnement.
-Si à un moment il y a trente allumettes dedans, sauf si j'en utilise une, promet-moi qu'il y en aura toujours trente dedans. C'est vraiment très dangereux !
-D'accord.
Le petit garçon retourna dans le jardin pour jouer.
C'est alors qu'il eût l'envie d'être comme un américain, et de faire des signaux de fumée.
Pour allumer le feu, le petit garçon pris une allumette et ensuite il y jeta toutes ses branches.
L'incendie se répandit dans la ville car l'herbe était très sèche, et ainsi tua trente trois personnes.
La mère secoua la tête et dit ceci :
-J'avais bien dit moi qu'il ne fallait pas jouer avec le feu !

Hagenosa zejekosa


Tarepi bebana joketone jogenosā nevolora ŝemezobo, galāmi ðo nenozoni nebebani li. Tarepi nebebena le, nirigānoso-keloro. Tedamedi ko-he le: "Ke hakate ko". Tegaleti habebana: "Natāra genosi hakata jogenosō ko". Tegaleti hanebebena: "Ve hakate ko". Tegaleti habebana: "Gasakā ĉivone nerode ŝelebohe, najamā ta". Valeri habebana neṙakōha hekote ko nebebene. Tagaleti hanebebena: "Sifagēdi ĤĈ jogenosu nijoketono, sizehaketa ba, lavahā ta bo lavāhi fagodi ĝu ĤĈ nijoketono". Tegaleti doroga: "Ferakali". Tegaleti bebana: "Havaha".


Mopareti habebana jakōsi nirātore-kelore. Ĝo valeri fagōdi Tamerika menaŝa, tehaketi galōti gānoso-venoto. Natāri genosi lakaĥi habebana jogenose, tedoroga daneri ðo ku joreborō li. Fenehadāri tārisi-henihi1 gadeli hagenosa nigerode ku, tekateli ĤF meniŝō. Sakehi hanebebena vezoĝe tegaleti ko: "Galeta ba galāta zejakasā hagenose".

Nemszev (semaya)

Traduction Samaya
Il ne faut pas jouer avec le feu


Un enfant trouva par inadvertance une allumette sur la table, parce que son père l'y avait oubliée par mégarde. Sa mère le trouva dans la cuisine. Elle lui demanda: "A quoi ça sert ? L'enfant répondit: "Grâce à cette allumette, je peux faire du feu." Sa mère dit: "Comment tu fais ?" L'enfant dit: "Il faut frotter le bout rouge sur le bord de la boîte, regarde..." L'enfant voulut montrer à sa mère comment faire. Sa mère dit: "Puisqu'il y a quarante-deux allumettes dans la boîte et que je n'en ai utilisé aucune, promets-moi qu'il y en aura toujours quarante-deux." Ensuite elle dit: "C'est très dangereux." L'enfant dit: "D'accord."


L'enfant retourna jouer hors de la maison. Alors, il voulut devenir américain et faire parler le feu et le vent [la syntaxe de cette phrase étant obscure, je l'ai réinterprétée]. L'enfant prit une allumette pour faire du feu et ensuite il la posa sur des branches d'arbre. L'herbe était très sèche, le feu s'étendit jusqu'à la ville, et tua quarante-cinq personnes. La mère secoua la tête et dit: "Je t'avais dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu..."
Lazim nahi bazi narse


Anak bul kibrit nahi iradase atase mezada, sababuse ayava sahaudini inida nahi tahuse. Anava bulini manare rumada. Va puca vake: "Neke ini?". Anak sema: "Kibritinise momken men bana nar". Anava sema: "Cetor anda bana?". Anak sema: "Lazim haraś ahar meraya yane sandukda, rai..." Anak irada raiśi anavake cetor banaini. Anava sema: "Kama caharda do kibrit sandukda o men nahi hududi yek, ahadi menke inida ja daima cahardi do." Bada va sema: "Ini bahut hatarya". Anak sema: "Bale".


Anak tani ja bazi rumase. Waktini, va irada ja ameriki o semaiśi nar o hava. Anak hudu kibrit banaye narke o bada rakaini śakayome pohonda. Caman bahut suka, nar ja maha śehirke o mautiśi caharda beś insan. Ana takan sar o sema: "Men semadi andake lazim nahi bazi narse..."

Pomme de Terre (moschtein)

Traduction Moschtein
Il ne faut pas jouer avec le feu


Un enfant trouva sans le vouloir une allumette sur une table, parce que son père l'avait oublié ici sans le savoir.

Sa mère le trouva dans la cuisine. Elle lui demanda: "A quoi sert ceci ? L'enfant dit: Grâce à cette allumette je peux faire du feu." Sa mère dit: "Comment tu fais ?" L'enfant dit: "Il faut frotter le bout rouge sur le bord de la boîte, regarde..." L'enfant voulut montrer à sa mère comment le faire. Sa mère dit: "Il y a quarante-deux allumettes dans la boîte et je n'en ai pas utilisé une, promets-moi qu'il y en aura toujours quarante-deux." Ensuite elle dit: "C'est très dangereux." L'enfant dit: "D'accord."


L'enfant retourna jouer hors de la maison. A ce moment, il voulut devenir Américain et faire parler le feu et le vent. L'enfant utilisa une allumette pour faire du feu et ensuite la posa dans les branches d'un arbre. Il y avait beaucoup d'herbes sèches, le feu s'étendit vers la ville, et tua quarante-cinq personnes. La mère secoua la tête et dit: "Je t'avais dit qu'il ne fallait pas jouer avec le feu..."<div/>

Mit feuere necht plagt


Kard feurona nunwandigme charge un tabla, coz mato nadroj mosz nunprofunigme steomne.

Mato nadrel mata charge en küchna. Min tim mat okermiat: «Sark kales entru?» Kard ze: «Tantim zata feurona feuerem maktin kunsi». Mato nadrel ze: «Hárim boldis?» Kard ze: «Rujta stremta sradt un ksonobordo, zerniefu...» Kard tim mato nadrelo hárim boldniak espjasz wandema. Mato nadrel ze: «Lat die kvarmamolk feuronia en ksono, kaj nunos uzis. Tim fo telafu, was lat diu dojor kvarmamolk.» Nik min ze: «Zot mut warmuko.» Kard ze: «Jan».


Kard muchim plagmiat ot huso. Zata stante, Amerikese sesunt wandema kaj boldniak feuer kaj stero praetinot. Kard feurona uze sark feuer maktin kaj nik gvinema en pfrinkutkuthos. Lat dia bóro skalkia plädtia, feuer agre lentá burgo, kaj kvarmakvin personia zate. Nadrel mina kabta vere kaj ze: «Tim fu zis, was mit feuere necht plagt...»<div/>

Ɣovu (brèntais)

Traduction Brèntais
Ne pas jouer avec le feu
L'enfant ne trouva pas volontairement les allumettes sur la table car son père les y oublia . Sa mère le trouva dans la cuisine. Elle lui demanda: «Que veux-tu faire?» L'enfant dit: «Grâce à cette allumette je peut faire du feu.». La mère dit: «Comment faire?» L'enfant dit: «Il faut gratter l'extrémité rouge sur le bord de la boîte, tu vas voir ...» L'enfant voulu montrer à la mère comment faire. La mère dit: «Il y a 42 allumettes dans la boîte, et personne ne les utilise. Je te le promet, qu'il y en aura encore 42.» Ensuite elle dit: «C'est très dangereux.» L'enfant dit: «D'accord».


L'enfant joua encore hors de la maison. À ce moment, il voulut devenir américain et faire du feu et faire parler le vent. L'enfant utilisa une allumette pour faire du feu et ensuite la posa dans la branche d'un arbre. Il y avait beaucoup d'herbe sèche, le feu s'étendit jusqu'à la ville, et 45 personnes moururent. La mère lui secoua la tête et dit: «Je te l'ai dit, qu'il ne faut pas jouer avec le feu...»
No giemón kuel mi brang


Mi mwazzó no windaneo degli brangmækars wilwa ob mi tablo kaaz im padre vùl hik norymberneo. Im madre windaneo liw in la kœcina. L axaneo liw: “ ¿Wùt windanœ U varindo? ” Mi mwazzó dije: “Grasce siulky brangmækar E poteræ brang vare; ep. ”. La madre dije: “¿Kome vare? ” Mi mwazzó dije: “I bizógnama dzongam la tyó extremitad ob el iakomballo von mi bpox, U synœ... ” Mi mwazzó wilneo kawsa lad la madre kome vare. La madre dije: “Er'n twœ-ad-fort brangmækars in mi bpox, ad nymad yutélaazjur vùl tha. E üt yé promyzo, Z sent evr twœ-ad-fort. ” Entha L dije: “Çé sy·q as danjeryl. ” Mi mwazzó dije: “Glude”.


Mi mwazzó giemóneo takh ex mi kaza. Then, L windaneo wódre Ameerigo'slandfro ad vare brang gli dœn zbrakn ar eol. Mi mwazzó yutélaazneo a brangmækar om't brang vare tha ad then liw pùtje ob la ramo von u abax çub. Er tuas vël myshydrol erba, mi brang etendje iusque mi ton, ad pent-ad-fort bodiis daymneo. La madre mixtuje sa teće ad dije: «E yé üt diikha, I no bizógnama kuel mi brang giemóm ...»

Balchan-Clic (iNedjena)

Traduction iNedjena
Traduction perdue. Qosobu gae kyexe


Kiwelu hikwekela kamamatxa qo ubaotak' ina kimeja kara kibaba no hi hikulupa su fo. Kimama no hi hikwekela hi be kipokupe. Kimama hikucela co hi : « Tikwekela ne ? ». Kiwelu hikulene : « Cici kimatxa kusezi, nipovi jeta yexe ». Kimama hikulene : « Komo jeta ? ». Kiwelu hikulene : « Mugicibo zuru kijoto kwunda ina kisivu no kikuti, tikele ... ». Kiwelu hikwotaki unakele co kimama komo jeta. Kimama hikulene : « Hyant' alo-zo amamatxa be kikuti, ye neku hitse su. Nibeya co ti, sutwant' ae alo-zo. » Kae hikulene : « Isezi hyanta ugozi gulu ». Kiwelu hikulene : « oke ».


Kiwelu gama hikusobu sae kyidala. Ze hikwekela tula to imedina no yAmerika ye jeta yexe ye jeta daba kivindo. Kiwelu hikutse imatxa cae jeta yexe ye ze hikupoze hi ina ifara no ibolo. Hyanta gulu amadexe izijafe, kyexe hikugena tao kyilu, ye alo-se amaneo sukumata. Kimama hikunike iroxo ye hikulene : « Nikulene isezi co ni, qomugicibo sobu gae kyexe ... »

Djino (arwelo)

Traduction Arwelo
Ne pas jouer avec le feu


L'enfant trouva involontairement des allumettes sur la table car son père les avait oubliées là. Sa mère le trouva à la cuisine. La mère lui demanda : "Qu'as-tu trouvé ?" L'enfant dit : "Grâce à cette allumette, je peux faire du feu". La mère dit : "Comment faire ?" L'enfant dit : "Nous devons gratter le bout rouge sur le bord de la boîte, tu vois..." L'enfant voulu montrer à la mère comment faire. La mère dit : "Il y a 42 allumettes dans la boîte, et personne ne les utilise. Je te promets, elles seront toujours 42". Ensuite elle dit : "C'est très dangereux". L'enfant dit : "OK".


L'enfant joua encore hors de la maison. Alors il trouva devenir du pays d'Amérique et faire du feu et faire parler le vent. L'enfant utilisa l'allumette pour faire du feu et alors il la posa sur la branche de l'arbre. Il y a beaucoup d'herbes sèches, le feu est allé jusqu'à la ville, et 45 personnes sont mortes. La mère hocha la tête et dit : "Je te l'avais dit, nous ne devons pas jouer avec le feu..."
NO LUDI KON KATCO


Nino nove kwe findi katctobotoy son le mezo as ku sua batco tyen kwe timogi tyo.

Tyes sua matco mizwi le en koceno i kyeli na le : "Kyo te kwe findi ?"
Le nino peli : "Danke na tyu toboto, me ivi ji katco !".
Matco kyeli : "Kye ji ?"
Nino pupeli : "Uso pi vrizi le djola ito dju le lato a buco, wilí...", tyes le vi wiji kye ji na sua matco, bu male peli : "Si kamosu-bi toboto in le buco, i noyu pwe uzi le. Me juri, pu syese si kamosu-bi."
Pue male pospeli : "Si kofara".
Nino peli : "Cogia."
Pue, le nino ree ludi ek omo i findi katchtobotuco damiza Yuesiko. Le kwe uzi yu nas ji katco i kwe oti le son obabo. As ku koe fuwi i ku si koa sika tarvoy, katco kwe bevastisi nes le sito i kamosu-pe uso kwe modi.

Tyes le matco gabnoi i peli : "Ku me peli na te, uso no rati ludi kon katco..."

Chaest (deyryck)

Traduction Deyryck
L'enfant trouva involontairement des allumettes sur la table car son père les y avait oubliées. Alors sa mère le surprit dans la cuisine et lui demanda :

"Qu'as-tu trouvé?
L'enfant dit :
-Grâce à ce bâtonnet, je peux faire du feu.
La mère demanda :
-Comment fait-on ?
L'enfant répondit :
-On doit frotter le bout rouge contre le côté de la boite, regarde...
Alors il voulut montrer à sa mère comment, mais elle dit :
-Il y a 42 bâtons dans la boite, et aucun n'est utilisé. Je jure qu'il y en aura toujours 42.
Puis elle ajouta :
-C'est très dangereux.
L'enfant dit :
-Compris.


Ensuite, l'enfant joua à nouveau hors de la maison et trouva une boîte d'allumettes venant des USA. Il en utilisa une pour faire du feu et la mit sur une branche. Comme il y avait beaucoup de vent et que l'herbe était très sèche, le feu se propagea jusqu'à la ville et 42 personne moururent.
Alors la mère fit non de la tête et dit : "Je t'ai dit qu'on n'a pas le droit de jouer avec le feu."
Môd id rokûbêèndmara vèylinûko tûnoam ûm bénan gûvamtélapa'

Etèna kopika nè ro rokûbadila ta diro rabliôapa'
"Kaz' téla'n"
Gûvamofiwa
"Mid° iddiséram iraµaréya"
Kûbabliôapa'
"Kaz'n an"
Gûvamsimiéra'
"Damna azôlami kotonéram djakailikrognam roona gwafiwa Ramé..."
Etèna di rokûba kasan afio rwaminalyo ano raofiwa
"Kotonéram nè sal'tip diséram gwo ta nasséhébisµéya Aha ni tip gwûpôn isaarka' "
At rasaknapa'
"Apéréni da"
Gûvamofiwa
"Ikèrkéya"
At piµidénéram mûûahâ ta bénamé kotonérami lôr'yûèsè gûvamtélapa' Nôd raµa aast éba ta djènzam ûm id rovélibapa' Sa badzémisapratam gwû ta léalwamakayédji sa tayé arakam raµammèérva ta tip'sûnismérapa'
Etèna raç'so kûbazlada ta ofiwa

"Dit' nût' raµam mûûa gûtayninû yofiopa' "

Herr Kouak (sprakan)

Traduction Sprakan
Le père a oublié involontairement les allumettes sur la table, un enfant les a trouvées.

Et dans la cuisine, sa mère le surprit et lui demanda :
Où as-tu trouvé ça ?
Il dit :
Grâce à ce bâton, je met le feu.
Et elle lui demanda :
Comment ?
Il répondit :
Contre le côté de la boîte, on frotte ce bout rouge, regarde...
Alors la mère le regarda lui montrer mais dit :
Dans la boîte, il y avait quarante-deux bâtons et maintenant utilisées, il y'en a deux.
Puis ajouta :
C'est très dangereux !
L'enfant dit :
Je comprends
Puis il sorti de la maison, et joua avec la boite des états-unis et trouva pour mettre le feu une branche d'arbre. Comme il y avait beaucoup de vent et d'herbe très sèche, le feu s'est propagé jusqu'à une ville et a tué deux personnes.
J'ai dit qu'on avait pas le droit de jouer avec le feu'.'

Dir vater' alvolen faorgesúz die kaoblët'i to stirf ëb, fiebjiz sir op' iṡo.

Ed to kuḣios ina, matra siar ëbnamhiz li, ed fragiz li :
Fiebjis ak he hok ?
Li żaktiz :
Manken an din pliebo, fajr ig.
Ed fragiz si an li :
Hakeż ?
Li antvörtiz :
Kerkrën tos bortoi tos klunos, friẋë aj diz' rok aend, żïktët' an !
Alko di matra miriz exiban li sed żaktiz :
Klunos ina, standi piti-ed-petrieg plieboe ed jeme uzin, piti.
Posten adjiz si :
'Staz zer saorik !
Dir iṡo żaktiz :
Ig ëbstand
Posten, li aosiriz tos dom ed ṡpiliz mit to der Ariïg-Stat'i klunos ed fiebjiz zu fajrën op' bruliasbombala. Hakeż gibiz smauvoii ed zer heft graġo vült, narzo op' stada aofstandiz dir fajro, ed piti menṡoe tötën. Dir iṡo żaktiz nep mit kopfta, poste' :
Ig żakt aj fajren-ṡpilën abraḣtë nöt.

Traduction littérale :

Le père involontairement oublia les allumettes la table dessus, trouva elles un enfant.
Et la cuisine dans, mère à-lui surpris lui, et demanda à-lui :
Trouva tu ça où ?
Il a-dit :
Grâce à le bâton, allume [les choses] je.
Et demanda elle à lui :
Comment ?
Il répondu :
Contre le bort la[gén.] boite, frote on ce rouge bout, vois à !
Alors la mère regarda [le] montreur lui mais dit :
Boite dans, était-debout deux-et-quarante bâton et maintenant u[tili]sé, deux.
Après ajouta elle :
[C']est très dangereux !
L'enfant dit :
Je sur-tient-debout
Après, il sorti la[gén.] maison et joua avec la des états-unis boite, et trouva pour enflammer une branche-d'arbre. Comment [ça] donnait vents et très sèche herbe beaucoup, jusqu'à une ville s'est-élevé-tenu-debout le feu, et deux personnes sont-mortes. L'enfant a-dit non avec tête, puis : Je dit on avec-le-feu-jouer a-le-droit pas.

Bedal (algardien)

Traduction Algardien
Le père avait involontairement oublié les allumettes sur la table, un enfant les trouva.

Et à l'intérieur de la cuisine, sa mère le surprit, et lui demanda :
« Tu as trouvé ça où ? »
Il dit :
« Grâce au bâton, je fais du feu. »
Et elle lui demanda :
« Comment ? »
Il répondit :
« On frotte l'extrémité rouge contre le bord de la boîte, regarde ! »
Alors la mère le regarda montrer mais lui dit :
« Dans la boîte, il restait quarante-deux bâtons, deux sont maintenant usés. »
Après elle ajouta :
« C'est très dangereux ! »
L'enfant dit :
« Je comprends. »
Ensuite, il sortit de chez lui, et joua avec la boîte des Etats-Unis. Il trouva une branche d'arbre pour faire du feu. Comme il y avait beaucoup de vent et que l'herbe était très sèche, le feu alla jusqu'à la ville et deux hommes furent tués.
Puis, l'enfant dit non de la tête :

« Je dit que jouer avec le feu n'est pas autorisé. »
Aber nalevarim kuriv fejtsudeğo e hirbimeko dwa záhyod. Alğena he mikeresa.

Ni jikezariad, weli amera we imaßesa, i dawel talebesa :
« Ari mikerana koro ? »
Juresa :
« Hare hiro, ßala da bimeko. »
I amera we talebesa :
« Hama ? »
Tavaresa :
«  Hağas ðazale ri kval kun hafél matabte. Mirudaheda ! »
Lai, amera we mirudahesa unjude, dun we juresa :
Ni matabad, alelem kiho di bimeko. Di keil alem háztareğo. »
Lan, bihinesa :
« Koro hon alas ßukitari ! »
Alğena juresa :
« Mike. »
Lan, refuresa weli darad, i ðolesa rin matab Filari Ard te. Mikeresa ámbimo bimerate ğan hare hiro.
Hama jem aliv hezal, i kußăb aliv ğen nayli, hiro resa heili urubirad i di alğa alema kuroßireğo. Lai, alğena najuresa ren weli koma :

« Jure te ðole rin hiro alas nawazi. »

Comparaison finale

Traduction par Mardikhouran Texte original
Le père avait sans le faire exprès oublié les allumettes sur la table. L'enfant les trouva.

Dans la cuisine, sa mère le surprit, et lui demanda :
"Où as-tu trouvé ça ?"
Il dit :
"Je fais du feu grâce aux bâtonnets."
Et la mère le demande :
"Comment ?"
Il répondit :
"Il faut frotter l'extrémité rouge contre le bord de la boîte. Regarde !"
Ensuite, sa mère le regarde démontrer ceci, mais lui dit :
"Dans la boîte, il y aura quarante-deux bâtonnets. Deux sont utilisés maintenant."
L'enfant dit :
"Je comprends !"
Alors il sortit de sa maison et joua avec une boîte états-unienne. Il trouva une branche d'arbre pour faire du feu.
Comme il y avait beaucoup de vent, et que l'herbe était très sèche, le feu alla jusqu'à la ville et deux hommes furent tués.
Ensuite, l'enfant secoua la tête :
"Je déclare que jouer avec le feu est interdit."

On ne joue pas avec le feu

Un petit garçon découvrit sur la table une boîte d'allumettes oubliée par son père.
Il rejoignit sa mère dans la cuisine et lui demanda :
-Maman, à quoi ça sert ?
-Ce sont des allumettes, mon chéri, on s'en sert pour allumer le feu.
-Comment ça marche ?
-Il faut frotter le bout rouge sur la bande rugueuse. Regarde.
Et elle lui montra comment faire.
-Maintenant tu dois me promettre de ne jamais allumer d'allumettes tout seul. C'est trop dangereux.
-D'accord !
Le petit garçon retourna jouer dans le jardin.
D'un coup, il eut envie de faire des signaux de fumée comme un Indien.
Il alluma une allumette et la jeta sur un tas de branchage.
L'herbe étant très sèche, tout le jardin prit feu d'un coup.
L'incendie se répandit dans tout le village et causa la mort de trente-trois personnes.
La mère secoua la tête en disant :
-Je croyais t'avoir dit de ne pas jouer avec le feu !

Récupérée de « http://www.europalingua.eu/ideopedia/index.php5?title=Tuz_li_thuukol_%28relais%29 »
Affichages
Outils personnels
Navigation
Boîte à outils