Trêvan

Un article de Ideopedia.

Le Trêvan (nom original: Trëvan) est une langue romane imaginaire, parlée dans l'univers de la Naroda, dans la petite Communauté de Trêves (Comunauté de Trëves). C'est une langue romane, que l'on pourrait aisément considérer comme un dialecte du Valois (le Français parlé en Naroda), mais fortement marqué par la langue savoyarde. C'est pourquoi, comme le Cuéjon et l'Oraisonais, le Trêvan est qualifié de "Langue Save". Le Trêvan compte quelques 42 000 locuteurs.


Situation

La Communauté de Trêves est un petit État qui s'est séparé du Comté de Coire il y a une vingtaine d'année. Cependant la région des Trêves est plus vaste que cette communauté puisqu'une partie se trouve encore en Coirie. En effet, c'est le nom de la parie piémontaise de la basse vallée de la Soule. La ville même de Coire s'y trouve géographiquement, bien qu'elle en soit administrativement séparée. Le chef-lieu actuel du Canton de Trêves, la ville d'Abondance (nom local: Abundanza) se trouve en effet, en amont de Coire !

La langue trêvane est donc parlée dans la partie haute de la Soule, autour du chef-lieu historique d'Hautes-Trêves (nom local: Trëv'Heutes). Son aire linguistique est une bande étirée allant des bordures Nord du Fauciny jusqu'aux contreforts les plus septentrionaux du Massif Dinarique, en limite avec les Écartons. La région a souhaité se séparer de la Coirie pour des raisons avant tout linguistiques, puisque 95% de sa population ne s'exprime qu'en Trêvan et ignore le Coirin. De plus, le fort taux de Protestantisme (95%) l'avait toujours fait être mal vue de Coire, siège d'un des Évêchés les plus puissants de Nouvelle-France.