Timitif

Un article de Ideopedia.

Le timitif (aussi appelé appréhensif, évitatif), est un mode verbal exprimant l'appréhension, la crainte. Dans les langues européennes, il s'agit le plus souvent d'une structure de subordination "verbe de crainte"+subjonctif, comme en latin et en français :

  1. TIMEO NE VENIAT.
"Je crains qu'il ne vienne"

Mais certaines langues des Amériques et d'Australie marque l'appréhension directement sur le verbe :

Ese ejja[1]
  1. Ijyaka'iochanami !
"(attention), il pourrait te manger !"

Sommaire

Idéolangues

Aneuvien

Le timitif est utilisé en aneuvien par une proposition subordonnée (dont le verbe est au subjonctif), introduite :

Soit par le verbe zhœṅg (craindre)
Eg zhœṅg tep a sak = je crains qui'il ne grêle.
Soit à la tournure négative, précédée
du verbe aates (espérer) :
Eg aates tep o er nep graṅg = j'espère que tu n'es pas malade.
de la conjonction de bervỳtep (pourvu que)
Bervỳtep ar pyl nep recert = Pourvu qu'ils ne tardent pas trop.


Greedien Ancien

La particule de modalité met exprime une appréhension du locuteur dans la phrase principale, et/ou du sujet de la principale dans une subordonnée.

  1. Suon met dol eptiiz.
    "Je crains que ma sœur ne tombe (dol) sur un violeur."
  2. Met unnakit diu buo uspal gem.
    "Il dit (uspal) craindre de tomber malade (unnak diu)."

Sources