Tcatcalaqwilizi

Un article de Ideopedia.

  Tcatcalaqwilizi (Tcatcalaqwilizi)  
Année de création 2009
Auteur Lal Behi
Régulé par
Nombre de locuteurs
Parlé en
Idéomonde associé
Catégorie Langue artistique
Typologie Langue a posteriori, VSC
Alphabet latin (15 lettres)
Lexique Dictionnaire de tcatcalaqwilizi
Version
Codes de langue
ISO 639-1
ISO 639-2
ISO 639-3
Préfixe Idéopédia IDEO_TTQ
tcatcalaqwilizi
[tʃatʃalakwilidzi]


Sommaire

Genèse (amallatin)

L'idée du tcatcalaqwilizi provient d'une nouvelle dans laquelle deux jumeaux chimériques (c'est-à-dire ayant subi des échanges cellulaires après fusion placentaire in utero) créent une langue de ce même nom. Ils préservent ainsi leur osmose mais surtout, s'isolent de façon irrémédiable du monde environnant.

Le nom de la langue provient d’un mot nahuatl signifiant murmure, babil ou gazouillement. C'est donc ce langage - bien qu'aucun détail n'en soit donné dans le texte - qui est l'inspiration de cette idéolangue.


Phonologie (pacomitcipetlaqqazli)

La phonologie et la graphie du tcatcalaqwilizi sont fortement inspirées des langues amérindiennes, notamment du nahuatl pour son vocabulaire. L'utilisation du q pour le son [k] notamment va dans ce sens.

Alphabet
lettre a i u e o p m n l h q c t z w
API si différent du français - - [u] [e/ɛ] [o/ɔ] - - - - [h] [k] [ʃ] - [dz] -
nom en tcatcalaqwilizi


e = [e] (syllabe ouverte) ou [ɛ] (syllabe fermée)

o = [o] (syllabe ouverte) ou [ɔ] (syllabe fermée)

Les voyelles se trouvent sous forme de digrammes dans des cas particuliers (notamment les déclinaisons ou le genre). Elles se prononcent sans diphtongaisons (ai = [ai] et non [*aj]). Une voyelle doublée se prononce longue (aa = [aː]).


h = [h] (légèrement aspiré)

Toutes les consonnes sauf le w peuvent être redoublées ; elles deviennent ainsi mouillées. Elles ne se trouvent jamais en première position consonantique de mots non invariables.

pp = [pj], mm = [mj], nn = [nj], ll = [lj], hh = [hj] généralement prononcé [hj] ou [j], qq = [kj], cc = [ʃj], tt = [tj] et zz [dzj].

Le w ne se trouve qu’en digramme après une autre consonne. Cependant, il s’isole dans le cas de pluriel de mots débutant par un digramme (cf § pluriel).


Syllabe (tcaqwizinapipetlaqqazli)

(C)(C)V(V*)(C)(C).

  • Un digramme vocalique renvoie obligatoirement à une marque syntaxique (déclinaison, masculin, féminin).

Les digrammes consonantiques possibles (hors redoublement) sont pl – pc – pt – pw – mn – ml – mw – nz – nw – lw –hw – qm – qn – ql – qc – qt – qz – qw – cq – ct – cw – tm – tn – tl – tc – tw – zw.

Toutes les consonnes et digrammes sont théoriquement possibles en coda (sauf w).


Le h ne se trouve qu’en coda de syllabe finale ; il ne se prononce pas mais produit un allongement vocalique (ex : qamqatuh [kamkatuː] bouche).

S’il est suivi par un suffixe ou une agglutination débutant par une voyelle, le mot en –V+h perd son allongement et sa vocalisation (chute de V+h) et il y a redoublement de la voyelle initiale du mot suivant. Si le nom débute par une consonne, il n’y a pas de modification du pluriel ni d’insertion.

qamqat-e-eta, sa bouche [kamkateːta]

qamqatuh-lae, ma bouche [kamkatuːlae]


Grammaire (petlaqqazli)

Article détaillé

L'organisation de la phrase en tcatcalaqwilizi est de type VSC. De nombreuses structures font appel à la préfixation et la suffixation. Entre autres particularités, il existe une infixation des compléments d'objets pronominaux dans la forme verbale.


Vocabulaire

Liste Swadesh en tcatcalaqwilizi ici

Dictionnaire de tcatcalaqwilizi

Textes

liens

Grammaire du tcatcalaqwilizi et liste thématique des classificateurs.

Dictionnaire de tcatcalaqwilizi.

Lal Behi : page personnelle - Lal Behi, idéolinguiste.

Idéopédia : le wiki en français des idéolinguistes.

Atelier Philologique : le forum en français des idéolinguistes (langues construites, artistiques, auxiliaires, systèmes de communication, diégèses).