Tapuscrit

Un article de Ideopedia.

Sommaire

Étymologie

Le mot "tapuscrit" est un calque formé à partir du mot "manuscrit". L'élément tapu n'étant pas issu d'un mot latin TAPVS mais tout simplement du verbe français taper (à la machine) dont on a agrémenté le radical ("tap") d'un U afin de créer une analogie avec le mot inspirateur : manuscrit.

Présentation

Un tapuscrit est donc un article écrit à l'aide d'un clavier, sur lequel on tape. L'avantage du tapuscrit sur le manuscrit repose sur la facilité de lecture ; l'avantage sur l'imprimerie repose surtout sur le prix et l'encombrement moindre des moyens utilisés.

Histoire

Un tapuscrit peut être réalisé d'au moins deux manières différentes :

  • La plus ancienne est la machine à écrire. Les premiers engins se sont développés au XIXe siècle et la dactylographie sur machine autonome (non reliée à un système de production informatique) a atteint son point culminant au troisième quart du XXe, où l'électricité (années '30), puis l'électronique ont assisté les utilisateurs[1], en plus de la possibilité, sur une même machine, d'utiliser des polices différentes (boules).
  • L'informatique a apporté un plus appréciable, dans la mesure où les textes pouvaient être corrigés, mis en page, écrits en encres de différentes couleurs, avec des illustrations, vérifiés sur écran avant leur production sur papier en un nombre d'exemplaires illimité : Une machine à écrire ne pouvait produire (à l'aide de papiers carbone) qu'un maximum de trois ou quatre documents à la fois[2], le dernier étant d'une lisibilité problématique ; quant aux documents tapés sur stencil, pour la duplication à l'alcool, ils n'étaient pas éternellement réutilisables. Au delà d'une certaine production, il valait mieux avoir recours à l'imprimerie, mais une presse, ce n'est pas vraiment donné ! y compris de nos jours. Si les premiers ordinateurs avaient des performances limitées en matière de PAO, (y compris vis à vis des machines à écrire en ce qui concerne les caractères diacrités), ils ont bien rattrapé leur retard et supplanté la "dactylographie ancienne", notamment pour ce qui est des ligatures et des caractères spéciaux.

Utilisation

Le tapuscrit a remplacé le manuscrit dans la quasi-totalité des applications professionnelles de l'écriture. Les ordonnances médicales sont maintenant tapuscrites[3](ce ne sont pas les pharmaciens qui s'en plaindront) ; les ordres de missions sont tapuscrits[3](si ça résout le problème de la lisibilité, ça peut poser celui de l'authenticité). L'édition littéraire a, depuis longtemps déjà, adopté les tapuscrits et la machine à écrire, puis l'ordinateur avec un bon logiciel de traitement de texte est depuis lors la compagnie indispensable de tout romancier, journaliste ou poète.

La sténotypie est au tapuscrit ce que la sténographie est au manuscrit.

Origine du lien externe

Wikipédia.


  1. ... trices, surtout.
  2. Sans oublier les épreuves endurées lors de la correction des fautes de frappe !
  3. 3,0 3,1 L'adjectif est un néologisme.