Stoïchédon

Un article de Ideopedia.

Le stoïchédon est une écriture absolument sans espace entre les mots et ou toutes les lettres occupent une place absolument identique.

Les articles de la déclaration des Droits de l'homme et du citoyens sont mentionnés sur les carreaux absolument carrés (!) de la station Concorde (Métro de Paris, ligne M12) en stoïchédon[1].

Le stoïchédon est également utilisé notamment dans des jeux de lettres (mots cachés) ou bien dans des systèmes de codages afin de rendre la lecture la moins instinctive possible; notamment, si le message codé est écrit en boustrophédon ou bien en spirale "droite".

Certaines écritures se prêtent assez bien au stoïchédon, notamment les écritures détachées, comme les runes[2], les alphabets latin, grec & cyrilliques (majuscules de caractères d'imprimerie)[3], les sinogrammes, alors que d'autres, basées sur les ligatures entre les signes ou lettres sont moins aptes à cette pratique.


Idéolangues

Liste des idéolangues utilisant une écriture en stoïchédon (optionnelle ou permanente):




Les liens externes envoient vers Wikipédia.

  1. La station bruxelloise Parvis de Saint Gilles présente le même principe avec la Déclaration universelle des droits de l’homme.
  2. Ce qui en accroît encore le mystère.
  3. Ainsi que l'akrig, dans certaines versions.