Spirante

Un article de Ideopedia.

Une consonne spirante est une consonne qui laisse passer plus d'air que la fricative.

Les consonnes spirante laissant tellement passer d'air que celui-ci agit sur les cordes vocales de telle sorte que ces consonnes sont toujours voisées.

Sommaire

Spirante latérale

Dans ce type de phonème, l'air expiré lors de la prononciation s'en va sur les côtés de la langue plutôt qu'au dessus. Le phonème le plus représentatif est le /l/, utilisé dans de nombreuses langues.

Langues naturelles

Le français dispose de trois de ces spirantes, notamment les glides [j], [w] et [ɥ].

L'anglais dispose, en plus su [j] et du [w] (mais pas du [ɥ]), du [ɹ], qui est la prononciation courante du R en anglais.

Le néerlandais dispose de la spirante labio-dentale [ʋ] et la représente par un W.

Le point d'articulation du [l] est alvéolaire et voisé. Mais il peut arriver quelques prononciations davantage vélarisées (anglais, portugais ou langues slaves) voire non voisé (HL (entre autres) islandais).


Idéolangues

Le [ʋ]

Pas de trace de ce phonème dans les LAI, que ce soit en volapük, en espéranto, en kotava, en uropi ou en ido.

Par contre, l'elko en dispose, notamment pour la prononciation de la consonne F (abde), ou ᚠ (rundar).

Glides

Ils sont abondamment utilisés quelle qu'en soit leur représentation : le [j] est notamment représenté pat un J en espéranto, en elko et en aneuvien, entre autres, par un J ou un I en uropi, par un I en interlingua ou en occidental, par un Y en volapük et en kotava.

Latérales

Le [l] est largement utilisé dans les idéolangues, du moins dans sa couleur la plus courante : alvéolaire voisée. Les autres versions sont nettement plus rares (LH aneuvien, prononcé [ɫ] ; allophone : [ʟ]) voire inexistantes ([l̥]).