Soranais

Un article de Ideopedia.

  Soranais
Srónea
 
Année de création 2015
Auteur Atíel
Régulé par
Nombre de locuteurs
Parlé en
Idéomonde associé
Catégorie Langue artistique
Langue expérimentale
Langue auxiliaire
Typologie Langue a priori
Langue a posteriori
Langue mixte
Alphabet Latin
Lexique
Version
Codes de langue
ISO 639-1
ISO 639-2
ISO 639-3
Préfixe Idéopédia IDEO_SRN

Le Soranais est une idéolangue créée en 2015 par Atíel.

Sommaire

Historique

Alphabet & prononciation

Consonnes

  • Nasales : /m n ɳ ŋ ɴ/ ˂ m n nh nk nq ˃
  • Occlusives : /p t ʈ k q/ ˂ p t th k q ˃
  • Fricatives : /s ʂ/ ˂ s sh ˃
  • Spirantes : /β ɹ ɻ ɰ ʁ/ ˂ v d dh g r ˃
  • Latérales affriquées : /tɬ ʈɭ/ ˂ tl tlh ˃
  • Latérales spirantes : /l ɭ/ ˂ l lh ˃

On trouve donc 5 points d'articulation (labial, dental, rétroflexe, vélaire et uvulaire), et des spirantes préférées aux fricatives (quoique pour /β/ et /ʁ/, la différence est quasi-nulle au final). Une petite note sur l'orthographe : un groupe /ʂ/+[rétroflexe] ne s'écrira qu'avec un seul ˂ h ˃ ; ainsi, /ʂʈ/ s'écrit ˂ sth ˃. De plus, les groupes /ŋɰ/ et /ɴʁ/ s'écriront respectivement ˂ ng ˃ et ˂ nr ˃.

Voyelles

Classées par ouverture.

  • Fermées : /i y ɨ ɨː u/ ˂ i eu ui úi u ˃
  • Mi-fermées : /e eː ø øː ɘ ɘ̃ o oː/ < e é eoi éoi eo éon o ó ˃
  • Mi-ouvertes : /ɛ ɛː ʌ ʌː/ < ai ái ao áo ˃
  • Ouvertes : /a ɐ ɐ̃ ɑ/ < ae ea án/éan a ˃

Note : /ɐ/ est bien entendu pré-ouverte.

Il existe aussi sept diphtongues : /ei øy ou ai ay ɑɨ ɑu/ < ei eou ou aei aeu aui au ˃. On peut remarquer que les voyelles non-arrondies antérieures les plus fermées se sont centralisées. Les voyelles nasalisées sont ensuite apparues : la faible distinction entre /ɨː/ et /ɘː/ a entraîné la nasalisation du /ɘ/, et le /ɐ/ a suivi.

Syllabe

À noter que les consonnes approximantes deviennent sourdes au contact d’une autre voyelle sourde. Par souci de lecture, le rond souscrit représentant ce phénomène n’est pas noté.

  • La structure d’une syllabe est la suivante : (initiale +) noyau (+ finale)
  • L’initiale et la finale sont des éléments facultatifs.
  • Le noyau est toujours composé d’une voyelle (courte, longue ou nasale) ou d’une diphtongue.
  • Initiales :
    • toutes les consonnes sauf les nasales
    • /s/ + consonne (sauf rétroflexe)
    • /ʂ/ + consonne (sauf dentale)
    • (irrégulières) /kɹ tɹ ɰɭ/
  • Finales :
    • toutes les consonnes
    • /lp lt lk lq/
    • /ɭp ɭʈ ɭk ɭq/
    • /sp st sk sq/
    • /ntɬ ɳʈɭ/

Groupes médiaux

Lorsque deux syllabes, la première avec finale, la seconde avec initiale, doivent être regroupées, des changements phonologiques surviennent. L’assimilation régressive est la plus fréquente d’entre eux : le finale [de la première syllabe] prend le point d’articulation de l’initiale [de la seconde syllabe]. La liste suivante représente les modifications classées par point d’articulation de la finale.

  • Nasales : assimilées, deviennent occlusives devant les fricatives et les latérales
  • Occlusives : subissent une spirantisation, mais ne changent pas devant les spirantes.
  • Spirantes : assimilées, et disparaissent devant les spirantes
  • Fricatives : équivalent d’une S/SH-mutationLatérales : pas de changement

Une seconde modification intervient si suite à ces changements, une dentale et une rétroflexe se côtoient. Dans ce cas, la finale prendra le point d’articulation de l’initiale (/t/+/ʈ/ > /ɻʈ/ et non */ɹʈ/). De même si une vélaire et une uvulaire se côtoient (/q/+/ŋ/ > /ɰŋ/ et non */ʁŋ/).

Enfin, il est à noter que les finales en /l/+occlusive ou /ɭ/+occlusive perdent ce /l ɭ/, les finales en /s/ + occlusive perdent l’occlusive, et les finales en /ntɬ ɳʈɭ/ entraînent la suppression de l’initiale.

Les S/SH-mutations sont l'une des modifications phonologiques qui peuvent apparaître lors de la dérivation. Il s'agit ici de l'ajout du phonème /s/ ou /ʂ/ devant la consonne modifiée, tout simplement. Les autres modifications sont : (consonatique) la spirantisation, (vocaliques) la centralisation, l'ouverture et l'allongement. Je les présenterai plus tard.

Accentuation

L’accent tonique est marqué de façon assez légère sur la dernière syllabe des mots, ou sur la pénultième syllabe lorsque la dernière est composée d’une voyelle centrale courte ou nasale.

Morphologie

Grammaire

Le soranais est une langue ergative à cas. L'ordre préféré est : patient + actant + verbe + compléments.

Les noms se déclinent selon le cas uniquement (pas de genre, et le nombre est indiqué soit par un adjectif, soit directement dans la conjugaison).

Les verbes se conjuguent selon le mode, la voix, la personne (patient et actant) et le temps (au nombre de quatre : passé, présent, futur proche, futur lointain).

La négation et l’interrogation s’expriment à l’aide d’auxiliaires (il existe de même un auxiliaire pour former des phrases interro-négatives).

Les adjectifs et adverbes sont toujours invariables, et viennent toujours après le nom ou le verbe auquel ils apportent une précision.

Syntaxe

Lexicologie

Chiffres et nombres

  • 1 - éd
  • 2 - leu
  • 3 - kadh
  • 4 - eon
  • 5 - eoim
  • 6 - oqruid
  • 7 - paolh
  • 8 - tuq
  • 9 - sthéan
  • 10 - vaeg

Échantillon

Exemple de texte

Liens

Notes