Sogien

Un article de Ideopedia.

  Sogien
Sogien
 
Année de création 2013
Auteur Vespasien
Régulé par
Nombre de locuteurs
Parlé en France
Idéomonde associé
Catégorie Langue artistique
Langue expérimentale
Langue auxiliaire
Typologie Langue a priori
langue a posteriori
Langue mixte
Alphabet Latin
Lexique
Version
Codes de langue
ISO 639-1
ISO 639-2
ISO 639-3
Préfixe Idéopédia IDEO_SOG

Sommaire

Historique

La plupart des langues du monde dérivent d'une souche commune dont on ignore le nom mais que chaque peuple nomme comme il l'entend. Le sogien, d'abord parlé par la population de la région de Sogie, l'a emporté sur les autres idiomes du continent d'Arigomie, s'est répandu à la faveur des nombreuses conquêtes et du développement de l'Empire de Mitag*, et est devenu l'une des deux principales langues de civilisation qui se partagent aujourd'hui le monde.

La langue sogienne, parlé depuis des temps préhistoriques, n'a commencé à prendre une forme littéraire que vers le début du VIIe siècle avant notre ère. À cette époque s'est créé une langue écrite qui a évolué lentement, de sorte que l'on distingue certaines périodes dans l'histoire du sogien.

  • Archaïque (entre le VIIe siècle et le début du IIIe siècle avant notre ère)
  • Classique (entre le IIIe siècle avant notre ère et le début de l'Empire)
  • Post-classique (entre le début de l'Empire et le IVe siècle de notre ère)
  • Contemporaine (à partir du IVe siècle et qui a cours encore de nos jours)

Cependant, à côté de la langue écrite ou littéraire existe une langue parlée, beaucoup plus libre, hors de certaines contraintes syntaxiques ou orthographiques. Les poètes, quant à eux, écrivent une langue, également, bien plus libre que celle des prosateurs. Ils ont recours à des archaïsmes, quelquefois à des tours imités d'autres langues voisines (c'est en effet une originalité, car la société sogienne n'admet guère de nouveauté dans sa langue). En particulier, l'ordre des mots est chez eux moins strict que dans la prose.

  • Il s'agit d'une superpuissance qui domine 3/5 du monde (politiquement, économiquement et culturellement).

La société sogienne étant très conservatrice, donc la langue évolue guère. Mais il n'y a pas d'académie "sogienne" qui dicte les règles propre à la langue, en fait les Sogiens pensent se protéger en conservant au maximum la pureté de leur langue.

En effet, ils utilisent de nombreuses périphrases pour illustrer des nouveautés. Le sogien classique n'en admet presque aucune, cependant le sogien contemporain oui (car l'expansion territoriale des Sogiens) a permis à la langue d'évoluer quelque peu notamment par de nombreux emprunts aux idiomes des pays conquis.

Lorsque j'ai dit que la société sogienne n'admettait aucune nouveauté, il faut le comprendre dans sa version archaïque et classique, car la langue a eu des périodes qui sont plus ou moins représentatives de la société. En fait, je m'exprime mal. Je visualise ce que je veux dire mais je n'ai jamais les bons mots pour le dire.

La langue écrite est très codifiée par les prosateurs qui sans le vouloir imposent une véritable norme. Parallèlement, la langue parlée ou vulgaire l'est beaucoup moins et donc elle a tendance à évoluer très rapidement. Voilà.

Alphabet & prononciation

L'alphabet

L'alphabet sogien, la bewīglo (de 'bēwo' lettre) se compose de 46 signes graphiques soit 8 voyelles et 38 consonnes :

  • 5 voyelles brèves : A, E, I, O, U
  • 3 diphtongues : AI, EI, OI
  • 15 consonnes simples : B, D, T, TH, P, G, K, M, N, F, L, J, W, S, Z
  • 23 consonnes doubles : BL, BW, DW, TL, TW, PL, PW, PT, GL, GM, GN, GW, X, KL, KM, KN, KW, FW, SH, SK, SP, SW, ST

La prononciation

Il existe des prononciations très diverses et locales de la langue sogienne, cependant l'authentique prononciation consiste à faire entendre toutes les lettres. Cependant, certaines lettres ont une prononciation spéciale.

  • AI comme dans paille
  • E comme dans é
  • EI comme dans réveil
  • OI comme dans boy
  • TH comme dans tchèque
  • G comme dans gare
  • X comme dans xénophobe
  • J comme dans djihad
  • SH comme dans chat
  • Z comme dans dzo

L'accent tonique

L'accentuation revêt une très grande importance dans la littérature poétique et liturgique. L'accent tonique c'est l'importance particulière donnée dans la prononciation à l'une des syllabes d'un mot, soit qu'on la détache avec plus de force (accent d'intensité), soit qu'on lui donne un timbre plus aigu (accent de hauteur ou musical). On accentue toujours la finale si celle-ci est brève selon des règles très précises :

  • dans les mots de 2 syllabes, on accentue la première (ex. bēwo) ;
  • dans les mots de plus de 2 syllabes, a) on accentue la pénultième (avant-dernière syllabe) si celle-ci est longue (ex. bewīglo), b) on accentue l'antépénultième (la lettre précédent la pénultième) si la pénultième est brève (ex. mōsilo).

L'accent tonique se matérialise par un diacritique suscrit (placé au-dessus de la syllabe dont l'importance est donnée à sa prononciation). NB : Les monosyllabiques ne s'accentuent jamais.

Morphologie

Les syllabes

La quantité est la durée de prononciation d'une syllabe. En principe, une syllabe longue dure deux fois plus de temps qu'une syllabe brève. Une syllabe peut être brève pour une seule et unique raison :

  • par nature, parce qu'elle contient une voyelle brève, non suivie de deux consonnes [ex. bēwo].

Cependant, une syllabe peut être longue pour deux raisons :

  • soit parce que la voyelle qu'elle contient est une diphtongue [ex. bēwoi].
  • soit parce qu'une voyelle brève est suivie d'une consonne double [ex. bewīglo].

Grammaire

Le sogien possède, comme le français,

  • des mots variables (noms, adjectifs, pronoms, verbes),
  • des mots invariables (adverbes, prépositions, conjonctions, interjections).

Mais il a aussi d'importantes nuances,

  • les articles définis et indéfinis n'existent pas,
  • les pronoms personnels sujets sont très employés,
  • les prépositions sont moins employés qu'en français,
  • la place des mots n'est pas commandée par la fonction.

En sogien, c'est la terminaison qui indique selon l'espèce du mot sans autre secours le nombre, le genre, la fonction et la personne, au travers de 3 types de déclinaisons (masculine en -o, féminine en -a et neutre en -e). Comme en français, le sogien a deux nombres (le singulier et le pluriel) et trois genres (le masculin, le féminin et le neutre).

Le genre et le nombre d'un mot sogien ne sont pas toujours les mêmes que ceux d'un mot français de même sens. Voici quelques indications générales :

  • sont masculins => les noms d'hommes, d'animaux mâles et d'arbres.
  • sont féminins => les noms de femmes, d'animaux femelles, de plantes, d'actions ou des résultats d'actions, de propriétés, de qualités, de concepts, de professions.
  • sont neutres => les noms d'objets manufacturés, de lieux d'exercice d'un métier et de maladies.

Syntaxe

Lexicologie

Chiffres et nombres

Échantillon

Ap Ōwos d'Āwas nēliwan

Zīwo kīm' ipiwīstan otofīgwan apīpiwet.
Iw gōtomoi, Ōwo d'Āwa, es sālon nēliwop.
Asīliw'ik māsos Āzom d'Īpom du Kānom du Tōbom siwāmiwop woim ēwil fāwikon esīliwoin mīwishom Māwodom lāziwop.
La naissance du Soleil et de la Lune
Il se trouvait un œuf dans la vacuité originelle.
Deux frères jumeaux, Or [le Soleil] et Ar [la Lune], naquirent d'une admirable lumière.
Ces derniers engendrèrent quatre génies Az [le Feu], Ip [l'Eau], Can [la Terre] et Tob [l'Air], qui voulurent leur créer le monde en guise de cadeau.)

Idéomonde associé : Le XXX

Liens

Notes