Sivélie

Un article de Ideopedia.

Sivélie
Sivael

La Sivélie (vert foncé) au sein du Conseil Nordique (vert clair) et de l'Europe.
Drapeau
Drapeau sivélien
Langue officielle sivélien (sivaelýe)
Capitale Féane (Vyenna)
Superficie 52 211,8 km² (classé 128e)
Côtes 3 230,7 km
Population 3 576 720 hab. (2014)
Densité 68,5 hab./km²
Gentilé sivélien
Fuseau horaire UTC +0
ISO 3166-1 VL, SVL
Domaine internet .vl
Indicatif téléphonique +300
Indépendance 1814 (du Royaume du Danemark et de Norvège)
Monnaie Couronne sivélienne (kráne – SVK)

La Sivélie (en sivélien Sivael, prononcé [sivɛl]), en forme longue la République de Sivélie (Sivael Eírtenulyusyén) est un idéopays insulaire situé dans l'Atlantique Nord, au sud de l'Islande. Composé de trois îles principales, d'origine volcanique, le pays est de culture européenne, bien que le sivélien qui y est parlé n'ait que peu de lien avec les langues indo-européennes.

Le pays n'appartient pas à l'Union Européenne, mais se trouve au sein de l'ONU depuis 1945, de l'OTAN depuis 1949 et du conseil Nordique depuis 1952.

Sommaire

Histoire

détails à venir

Initialement, la Sivélie est peuplée par des hommes aux origines inconnues, concentrés au sud et à l’intérieur des terres, et parlant le vieux-sivélien. Quelques sources révèlent que l'île était bien connue des européens avant l'arrivée des vikings au Xe siècle. Vers 320 avant J.C., le navigateur grec Pythéas a reporté avec découvert, en plus de l'île de Thulé qui correspondrait aujourd'hui à l'Islande, une île aussi vaste que cette dernière en son sud, île qu'il aura nommé Ήψος (Êpsos). De plus, les romains ont mentionné l'existence d'un peuple à la langue incompréhensible lors de leurs expéditions. En revanche, les peuples celtes ne semblaient pas connaître l'existence de l'île de Sivélie.

Colonisation viking

  • 919 : les norvégiens débarquent dans la baie de l’Estír, au nord de l'île, qui appelèrent alors Vælg
  • 920 : fondation de la ville de Línsék (alors appelée Lynð) ; création de l’Alþing, parlement donnant une souveraineté aux colons, similairement à ce qui se déroula en Islande
  • 924 : très rapidement, les norvégiens occupèrent une grande majorité de l'île, du fait de leur niveau de technologie supérieur

Durant cette période, les sivéliens, bien que libres, n'avaient pas le droit de regard sur la gérance de l'État, et donc de leurs terres. En revanche, cette épisode de l'histoire leur aura permis de mieux préserver leur culture. En effet, le norvégien Åkon Leifson a été le premier a s'intéresser à la langue parlée par les sivéliens, et à rédiger une première grammaire.

Vieilles Révoltes

Les Vieilles Révoltes désignent les combats qui ont eu lieu entre sivéliens et norvégiens au cours du XIe siècle en vue de prendre le pouvoir de ce qu'ils considéraient toujours comme leur île. Ces révoltes arrivèrent après l'évangilisation de l'île aux alentours de 1010.

  • 1020 : 1ère révolte dite d’Áon

        les sivéliens tente de faire prisonniers les chefs norvégiens ; ceux-ci se réfugient au nord de l’île, avant de renverser la situation et de reprendre le contrôle sur toute la Sivélie en 3 ans

  • 1056 : 2nde révolte dite de Timmaé

        suite à l'assassinat d'un personnage public sivélien, Timmaé, les sivéliens se rebellèrent dans toutes les grandes villes du pays ; la répression est d'abord violente, mais très vite la supériorité numérique se fait ressentir

  • 1064 : paix de Ghælði

Suite à ces révoltes, les norvégiens ne conservent plus que les régions actuelles du Sýaene, de l’Ourte et du Tyenni, au nord de l'État.

Royaume de Sivélie

  • 1066 la Sivélie devient une monarchie, le roi Nlyea, principal préparateur de la révolte de l’Ourtiy, contrôle ce qui deviendra le royaume de Sivélie.
  • 1068 Áon devient la capitale officielle du royaume
  • 1198 les sivéliens attaquent l’Ourtiy, et récupèrent les ¾ nord de l’île
  • 1272 le Sjænland devient province de Norvège
  • 1286 les norvégiens récupèrent l’Ourtiy entière
  • 1291 bataille du Tét

les norvégiens pénètrent en Sivélie, mais sont repoussés

  • 1397 le Sjænland devient province de l’Union de Kalmar
  • 1500 les anglais pillent Ostael
  • 1504 construction du fort de Vyenna dans le but de protéger le sud de l’île des envahisseurs
  • 1536 le Sjænland devient province du Royaume de Danemark-Norvège
  • XVIe réforme protestante

certains catholiques fuient vers l’Ourte et demandent la protection des sivéliens

  • 1643 le nord de l’Ourtiy est récupéré par les sivéliens, aidés par les catholiques danois présents
  • 1644 la province de l’Ourte intègre le royaume de Sivélie
  • 1650 - 1684 guerres de Sivélie

les danois veulent récupérer l’Ourtiy entière, les sivéliens se défendent les danois occupent au plus fort de la guerre les villes d’Utyur et Svyiroé

  • 1664 siège d’Áon ; la ville résiste durant 10 mois
  • 1668 chute de la monarchie, proclamation de la république
  • 1684 paix dano-sivélienne ; on revient à la situation de 1644
  • 1725 grandes inondations ; Áon, Aávva ou encore Haelli sont touchées
  • 1728 grandes inondations ; le pouvoir est transféré à Vyenna
  • 1810 guerres napoléoniennes ; les danois soutiennent les français au contraire des sivéliens, alliés aux anglais

combat entre le Sjænland et la Sivélie ; la Sivélie, avec l’aide de la marine anglaise et néerlandaise, occupent le Sjænland

  • 1814 le Sjænland est officiellement rattaché à la Sivélie ; le territoire entier est alors indépendant
  • XIXe le commerce avec les Pays-Bas et l’Angleterre permet à la Sivélie de se développer
  • 1914 1ère guerre mondiale, la Sivélie reste neutre, mais fournit le Royaume-Uni en matières premières (gaz)
  • 1939 2nde guerre mondiale, la Sivélie s’engage aux côté des Alliés

forte immigration néerlandaise et danoise

  • 1945 la Sivélie rejoint l’ONU
  • 1949 la Sivélie rejoint l’OTAN
  • 1952 la Sivélie rejoint le Conseil nordique

Géographie

Villes de Sivélie
Villes de Sivélie

La Sivélien possède un relief assez marqué ; en effet, plusieurs volcans maintenant endormis parsèment les îles. Parmi eux, l'Ertenís, qui culmine à 2232 mètres d'altitude. Ces montagnes abritent quelques glaciers de petits volumes, et dont quelques rivières proviennent, comme la Hevyá ou la Soémé.

Il y a trois grands centres de population :

  • en Áskal, principalement aux alentours de la capitale Féane ;
  • dans la vallée de l'Ístáe, très industrielle ;
  • autour de Línsék, dans le nord du pays.

Climat

à venir

Politique

Découpage administratif

Le pays est divisé en plusieurs régions, de tailles relativement équivalentes.

Les régions de Sivélie
Les régions de Sivélie

L’Auscalie (Áskal)

Code : AS

La région de l’Áskal est une grande plaine, située au sud-est de l’île. Sa capitale, Féane, est aussi la capitale de l’état, et la ville la plus peuplée de Sivélie. Les côtes de l’Áskal, régulières, ont permis à un très grand nombre de personne de s’y installer ; ainsi, on y trouve de nombreux villages. Le climat de cette région est le meilleur que l’on puisse trouver en Sivélie : le relief bloque les tempêtes venant de l’ouest. Économiquement, la région est la seconde de Sivélie, mais est la première en termes d’échanges vers l’extérieur.

L’Asturie (Astír)

Code : AT

Cette région est très peu peuplée, car très montagneuse. Le Cap d’Astur (Astírseik) est l’un des plus beaux endroits de Sivélie : il s’agit d’une grande chaîne de montagnes aux sommets coupants et rocheux, à partir du sommet desquels la vue sur l’océan Atlantique entourant le cap est extraordinaire, si les nuages sont absents. La baie de Sítviyk est l’autre joyau de la région, les îles qui y sont présentes étant un refuge pour de nombreux animaux sauvages. Le climat y est par contre rude, et la pluie et le brouillard fréquents.

L’Éillavie (Elyavýa)

Code : EA

Cette région est économiquement la plus puissante de l’île. Elle profite de sa situation, carrefour entre le nord du pays et l’Auscalie, pour prospérer économiquement. Cette puissance se voit surtout dans les vallées de l’Ístáe et de l’Hevyá, où les usines géothermiques, fournissant l’électricité à tout le pays, sont majoritairement présentes, tout comme d’autres industries.

La Lesse (Leiys)

Code : LE

La Lesse est le centre historique du pays ; la capitale de la région, Aunne (Áon), n’était rien d’autre que la capitale de l’ancien royaume de Sivélie. Aujourd’hui, cette région est devenue le garde-manger du pays. Sa situation, au pied de trois massifs montagneux, permet une abondance en eau. De même, la nourriture produite est facilement envoyée au reste du pays par train, camion ou bateau.

L’Oussie (Uossen)

Code : UO

Cette région est très peu peuplée est très forestière. Les côtes sont entièrement sauvages, on n’y compte que très peu de villages. Sa capitale, Isyeste, est une très jolie ville fortifiée située sur une île, face à la région qu’elle contrôle.

La Sianne (Sýaene)

Code : SN

Cette région se distingue du reste du pays par le fait qu’elle ait connu une histoire assez mouvementée. De plus, l’héritage scandinave est y encore fortement présent. La grande baie de l’Estír est le point de chute des pécheurs : la mer y est très calme. Un mouvement indépendantiste y existe et séduit de nombreux électeurs, la plupart d’entre eux étant pourtant attachés aux liens qu’ils ont avec le reste du pays. Une deuxième langue est déclarée « officielle » dans cette région : le siannais (sjænse, ou en sivélien sýaenilye).

L’Ourtie (Ourtiy)

Code : OT

Cette région est surnommée la « petite Sivélie », car les habitants y ont un mode de vie très typique de l’ancien temps. Le dialecte parlé est très proche de ce qui s’entendait au siècle dernier dans tout le pays. Peu peuplée, cette région est très forestière, et exporte majoritairement du bois.

La Féroé (Tyenni)

Code : TY

Cette région-île entretient des liens très forts avec les Îles Féroé, pays voisin. En effet, une grande partie des habitants de l’île ont des ancêtres féringiens. Le nom de cette région en est une preuve, tout comme la langue majoritairement parlée : le siannais. Autre particularité : c’est le seul endroit du pays où un volcan est encore actif, mais est très peu violent et ses éruptions rares (la dernière date de 1954).

Économie

à venir


Sivélien
Langue Phonologie & Orthographe Phonologie Orthographe Sivélien parlé
Grammaire Noms Verbes Adjectifs Pronoms Particules Numéraux
Textes & vocabulaire Lexique (Idéolexique) Textes
Articles associés Sivélie Laucronie