Saint-Empire Tahélitchien

Un article de Ideopedia.

Saint-Empire Tahélitchien
Sikota ŝitaheliĉa kenoga
Drapeau
Drapeau national du Saint-Empire
Langue officielle Gelota[1]
Régime Théocratie héliocratique
Chef de l’État Grand prêtre
Tamanulo
Capitale Tahidora
Superficie 125 012 km²
Population 13 130 250 hab.
Densité 105 hab./km²
Gentilé Kinoguais, Kinoguaise[2]
Monnaie Kinoga felora (KF)

Le Saint-Empire Tahélitchien (en gelota Sikota ŝitaheliĉa kenoga) est un des plus petits états du Masicosme.

Sommaire

Géographie

Climat

Îles tropicales.

Histoire

  • En -70[3], les premiers missionnaires tahélitchiens débarquent sur l'île de Taneroda.
  • En -30, une révolution fait perdre le pouvoir à la clique militaire. Le dictateur, Atsitab (Tasitab' en gelota) est mis à mort.
  • En -29, début de la théocratie, le clergé étant devenu le seul recours face au chaos. Toute activité politique est interdite.
  • En 1/1, Tamanulo est nommé Grand prêtre.
  • En 2/2, le Saint-Empire est le deuxième état à adhèrer à l'Organisation Masicosmienne des Nations.

Politique

Le Saint-Empire est une théocratie héliocratique fortement décentralisée. Le chef de l'État est en même temps le Grand prêtre de l'Église tahélitchienne internationalement. Le Saint-Empire se voit d'abord comme une Église, qui a à charge une région du monde, et non comme un État.

Il est élu par le Très-Haut Saint Conseil, dans la semaine suivant la mort de l'ancien Grand prêtre. Le Très-Haut Saint Conseil sert à la fois de parlement et de gouvernement au pays. Les conseillers, au nombre de 7 (Grand prêtre compris), ont tous un rôle particulier. La répartition des saints conseillers se fait traditionnellement comme suit (avec entre parenthèse, le rôle du conseiller et le nom du conseiller actuel) :

  • Saint Conseiller aux Défenseurs de la Foi (ministère de la défense, P. Tabetula) ;
  • Saint Conseiller aux Relations Infidèles (ministère des affaires étrangères, P. Tasajoẑē) ;
  • Saint Conseiller au Saint Culte (ministère de l'intérieur, P. Takalama) ;
  • Saint Conseiller à la Morale (ministère de la justice, P. Tahigica) ;
  • Saint Conseiller aux Biens Périssables (ministère de l'économie et des finances, P. Tapohoḟu) ;
  • Saint Conseiller à la Doctrine de la Foi (ministère de l'éducation, P. Baret').

Ce gouvernement central gère donc autant les affaires du Saint-Empire que de l'Église tahélitchienne hors de ses murs. Ceci est rendu possible par le fait que le pouvoir central est relativement faible, les régions ayant de grands pouvoirs. Il n'y a que trois choses qui sont imposées par le gouvernement au régions :

  • la souveraineté (et donc l'armée) ;
  • la religion ;
  • la langue[4].

Découpage administratif

Tahidora

Tahidora est la plus grande région du Saint-Empire, et abrite sa capitale homonyme. La principale langue locale est le volapük[5].

Taneroda

Tahubise

Taluṙoŝa

Tasikomo

Talōjine

Économie

Pêche (30%); Tourisme (60%); Divers (10%).

Notes et références

  1. Le gelota est la seule langue présente sur l'ensemble du territoire, mais une trentaine de langues, indigènes ou exogènes, sont reconnues à divers degré localement. Pas une seule région n'a adopté d'autre langue officielle que le gelota.
  2. Mais l'on trouve parfois faussement "Gelotien", qui se rattache à la langue, ou "Tahélitchien" qui se rattache à la religion. Entre eux, les habitants du Saint-Empire s'appellent les saints (sikotu), mais un tahélitchien étranger peut aussi recevoir se qualificatif, ou plus formellement kinogu, qui a donné le gentilé français.
  3. J'utilise le calendrier expérimental, voir le débat 2.
  4. Chaque région doit reconnaître le gelota comme langue officielle de l'administration, mais rien ne les empêche d'en choisir d'autres, et de fait, puisque le peuple ne parle pas gelota, chaque région a d'autres langues officielles.
  5. Intradiégétiquement, cette langue construite n'en est pas une, sauf si vous y voyez un problème.


Masicosme
Pays Union du Soloé Grand-Nord · Laucronie
Archipel des Balkae Gremoria · Inzul · Motobi · Union Cormirienne
Autres Erkel · Floravà · Labango
Pfaquouzie · Saint-Empire Tahélitchien · Tèntchi
Etat non-joueur Iles Bleues
Langues Majoritaires algardien · brèntais · erkelais · fragduzoga · gelota · iNedjena · lléonais · maànalgɔ · sétolais · sivélien · sprakan · wedensheinien
Locales anglais · castillan · mnángɔ̀lɔ̌ · scalais · catalan d'Elzut
Actualité du Masicosme · Débats en Masicosme (OMN) · Sport au Masicosme · Pays du Masicosme · Modèles du Masicosme