Sa˙ãnivæ d'Ivinædeom

Un article de Ideopedia.

(Différences entre les versions)
Ligne 29 : Ligne 29 :
Le sa˙ãnivæ n'a refait surface que lorsque les tensions sont retombées et que les quelques centaines de Sa˙ãni survivants se sont rassemblé en divers groupes. Au fil des siècles, il a muté en autant de langues-filles, mais le sa˙ãnivæ d'Ivinædeom a persisté dans des cercles très fermés, religieux pour certains, puristes pour d'autres.
Le sa˙ãnivæ n'a refait surface que lorsque les tensions sont retombées et que les quelques centaines de Sa˙ãni survivants se sont rassemblé en divers groupes. Au fil des siècles, il a muté en autant de langues-filles, mais le sa˙ãnivæ d'Ivinædeom a persisté dans des cercles très fermés, religieux pour certains, puristes pour d'autres.
-
==Principe==
 
-
Dans le but de conférer une réelle singularité au peuple qui le parle, le sa'ãnivæ est une langue OSV, vocalique, a priori et agglutinante et qui fonctionne sur le principe des clés et sur les mariages de celles-ci. Ainsi, il est possible de créer de nouveaux noyaux et de se faire comprendre malgré tout. Elle possède également un très large éventail d'affixes (modaux et classificatifs), lesquels permettent de démultiplier les sens que peuvent prendre lesdits noyaux.
+
==Phonologie - ''erabaõiv.v'' ==
-
Le sa'ãnivæ possède également des caractéristiques qui lui sont propres : la présence de dimension, lesquelles changent la perspective d'une phrase en fonction du sujet ; ses modes liatifs et transformatifs, les premiers permettant l'accord et les seconds ajoutant une nuance ; et ses modificateurs, lesquels changent la façon dont s'appliquent les préfixes.
+
-
De par l'absence de conjugaison temporelle et de ton, la rareté des synonymes et des exceptions et la simplicité de formation des mots, il est impossible d'avoir deux mots de classes et de morphologies identiques, sans pour autant sacrifier sur la clarté. Chaque radical a ainsi une signification et une simplicité qui lui est propre et dont les nuances peuvent être très élaborées et comprendre un très large assortiment de concepts.
+
-
De par l'absence de tons, la rareté des synonymes et des exceptions et la simplicité de formation des mots, il est impossible d'avoir deux mots de classes et de morphologies identiques, sans pour autant sacrifier sur la clarté. Chaque radical a ainsi une signification et une simplicité qui lui est propre et dont les nuances peuvent être très élaborées et comprendre un très large assortiment de concepts.
+
Le sa˙ãnivæ comporte 1 ton et 26 phonèmes : 13 voyelles, 3 semi-consonnes et 10 consonnes. Cette phonologie, de par sa petitesse, fonctionne autour de deux principes : éviter le plus possible les sons durs et gutturaux et réduire au maximum le nombre de phonèmes tout en s'assurant que la langue reste essentiellement vocalique.
 +
Ces phonèmes sont séparés en 4 catégories :
-
==Phonologie et écriture==
+
[[Image:Tableau.png]]
-
 
+
-
Le sa'ãnivæ comporte 25 phonèmes : 12 voyelles, 3 semi-consonnes et 10 consonnes. Cette phonologie, de par sa petitesse, fonctionne autour de deux principes : éviter le plus possible les sons durs et gutturaux et réduire au maximum le nombre de phonèmes tout en s'assurant que la langue reste essentiellement vocalique.
+
-
 
+
-
Son écriture, quant à elle, est phonémique, c'est donc que pour un son, il n'y a qu'un seul symbole possible. Cette définition n'est cependant pas tout à fait juste. En effet, le sa'ãnivæ fonctionne sur le principe des clés et cela s'étend même à son écriture. Ainsi les phonèmes se trouvant dans la même clé se mélangent : les voyelles s'accolent et les consonnes se juxtaposent, leur position (à l'intérieur ou à l'extérieur de la voyelle) indiquant leur place dans la clé.
+
==Morphologie==
==Morphologie==

Version du 2 mai 2017 à 16:09

  Sa'ãnivæ
Sa'ãnivæ
 
Année de création 2015
Auteur Mickaël B. Farlay
Régulé par Mickaël B. Farlay
Nombre de locuteurs Aucun
Parlé en
Idéomonde associé Romioã˙ave
Catégorie Langue artistique
Typologie Langue a priori
Langue agglutinante
Langue bleue
Alphabet Sa˙ãneaæ
Lexique
Version 3 : grammaire
Codes de langue
ISO 639-1
ISO 639-2
ISO 639-3
Préfixe Idéopédia IDEO_SNY

Le sa˙ãnivæ est une idéolangue créée en avril 2015 par Mickaël B. Farlay. Elle a été créée afin d'assurer la cohérence des Chroniques des Éternels, une œuvre littéraire où évoluent divers peuples et donc diverses langues. Dans cet univers, la langue a vécue pendant près de 6000 ans, elle a donc eu plusieurs variantes, mais il ne sera ici question que du sa˙ãnivæ d'Ivinædeom, la forme la plus stable et celle qui subsista le plus longtemps, du début de l'ère des Æse˙eri jusqu'à leur chute, 3200 ans plus tard.

Sommaire

Historique

Le proto-sa˙ãnivæ fait partie de la famille des langues érinyes. Il s'en est détaché peu de temps après la sédentarisation des Sa˙ãni, dû autant à leur nouveau mode de vie, basé autour d'une évolution culturelle plutôt qu'individuelle, qu'à leurs capacités cognitives supérieures, lesquels les ont contraints à altérer leur langue pour satisfaire leurs nouveaux besoins nominaux.

Il a ensuite évolué en diverses langues-filles dû à son élasticité sémantique, laquelle permet de créer des mots aisément, mais aussi subjectivement. Ce n'est que lors de la Réunion, où les huit communautés sa˙ãnies majeures se sont alliées sous l'autorité d'un seul aĩdeneyar, un roi, qu'une standardisation a été orchestrée et adoptée. Le sa˙ãnivæ de la Réunion est ainsi devenu la langue officielle de l'Iverodõme jusqu'aux conquêtes andlasiennes. Alors détrôné par le mirédien d'Andlasen'shar et même proscrit sur tout le territoire de l'Empire durant près d'un siècle, il a perdu de sa richesse et s'est hybridé superficiellement.

Il n'est revenu en force que suite aux guerres æse˙eriennes et à la nouvelle réforme qu'a instauré l'Empereur Ivinædeom. Durant toute l'ère des Æse˙eri, il n'a subi que peu de modifications et est devenu un signe de prestige, de connaissance et, bien malgré lui, de religiosité. Il a cependant disparu suite au Crépuscule, un cataclysme qui a ravagé l'Empire et qui a décimé presque entièrement les Sa˙ãni. Ceux-ci, portés responsables par les Érins, ont dès lors été pourchassés, ce qui les a poussé à se disperser et à cesser de parler leur langue.

Le sa˙ãnivæ n'a refait surface que lorsque les tensions sont retombées et que les quelques centaines de Sa˙ãni survivants se sont rassemblé en divers groupes. Au fil des siècles, il a muté en autant de langues-filles, mais le sa˙ãnivæ d'Ivinædeom a persisté dans des cercles très fermés, religieux pour certains, puristes pour d'autres.


Phonologie - erabaõiv.v

Le sa˙ãnivæ comporte 1 ton et 26 phonèmes : 13 voyelles, 3 semi-consonnes et 10 consonnes. Cette phonologie, de par sa petitesse, fonctionne autour de deux principes : éviter le plus possible les sons durs et gutturaux et réduire au maximum le nombre de phonèmes tout en s'assurant que la langue reste essentiellement vocalique. Ces phonèmes sont séparés en 4 catégories :

Image:Tableau.png

Morphologie

Les affixes

Grammaire

Syntaxe

Lexicologie

Chiffres et nombres

Échantillon

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

Dõd emeõb voaor rajor eõ'õvæb be'dõd iõmyæ de'ão'õlæ'æ davæsaemæ iõeræsaæ. Dõd emeõb be'ẽræ de'ẽræ davejivæv be'õvæsaæ. Be'odũæ eüb davejivũv a'javaæ.


Exemple de texte

Idéomonde associé : Romioã'ave

Liens


Notes