Réfléchi

Un article de Ideopedia.

Le terme "réfléchi" renvoie à la relation qu'il y a entre le sujet d'un verbe et son complément d'objet. Ce terme concerne notamment les pronoms personnels ou les possessifs (pronoms ou adjectifs) de la troisième personne, les deux autres personnes sont du domaine de l'évidence.

Sommaire

Pronoms personnels

Les langues naturelles

En français et en castillan, la troisième personne réfléchie est représentée par "se", à n'importe quuel nombre ou genre :

Se lavan = Ils se lavent.
Elle se regarde dans la glace.

En anglais, on a respectivement pour le masculin singulier, le féminin singulier, le neutre singulier et le pluriel, tous genres confondus : himself, herself, itself et themselves.

Côté idéolangues

L'aneuvien dispose de la particule pronominale invariable dem, à toutes les personnes.
Le kotava dispose du pronom int, toujours situé derrière la préposition va.
L'olyen dispose d'un grammème d'arité dédié, l'autocausatif (mon-).
Le pronom personnel est sia.

Possessifs

Que ça concerne les adjectifs (déterminants) ou les pronoms, il est beaucoup moins courant de trouver, comme en latin (avec SVVS -A -VM pour le réfléchi et EIVS (inv.) sinon) une différence nette entre le réfléchi et le nom réfléchi. Comme pour les pronoms personnells, la première personne ne pose vraiment pas de problème et lavo mi coche ou you wash your car sont réfléchis sans qu'on se pose vraiment de questions. De même qu'à l'inverse, lavo la sua carozza ne peut pas être considéré comme réfléchi. Mais pour un pronom personnel et adjectif (ou pronom) possessif, tous à la troisième personne, c'est déjà beaucoup moins évident, et she washes her car ,e donne aucun renseignement quant à la personne représentée par le possessif her : ça peut être she, bien sûr, mais ça peut être sa voisine, sa fille, sa patronne, sa chérie etc. Seul cas où on est sûr qu'il n'y a pas de réflexion, c'est si le genre ou le nombre du pronom personnel et du possessif ne coïncident pas :

they wash his car
he washes her car.

Idéolangues

L'aneuvien ajoute au possessif ou au personnel indirect (surtout dans ce cas), derrière le déterminé ou juste derrière le pronom, un pronom personnel au génitif, si le déterminant ou le pronom n'est pas réfléchi :

E smaka ed neràpkaż = J'ai embrassé ma fille.
Ka smaka ed neràpkaż en = Elle a embrassé ma fille
Ka smaka ed neràpkaż = Elle a embrassé sa fille
Da wacha sed blàjse = Il a lavé ses fenêtres (de sa propre maison)
Da wacha sed blàjse dan = Il a lavé ses fenêtres (de la maison d'un homme évoqué auparavant).

L'adjectif possessif elkan réfléchi est ga, qui est, en fait la forme comprimée de goa, le génitif de go, le pronom de la troisième personne au nominatif.

. go koblodi ga pelo . = il peint sa maison (à lui).

On ne confondra pas avec le non réfléchi, qui lui utilise la forme comprimée du génitif de Oko (celui) :

. go koblodi ka pelo . = il peint sa maison (à quelqu'un d'autre, qui a déjà été évoqué dans l'énoncé).