Q

Un article de Ideopedia.

Alphabet latin

Aa Bb Cc Dd Ee Ff Gg Hh Ii Jj Kk Ll Mm Nn Oo Pp Qq Rr Ss Tt Uu Vv Ww Xx Yy Zz
Caractères additionnels
Ææ ß Ʒʒ Ŋŋ Œœ Ȣȣ Ʃʃ Þþ Ɣɣ Ƿƿ Ȝȝ

 


Sommaire

Présentation

Le Q est une lettre de l'alphabet latin, issu d'une ancienne lettre (Ϙ) que les Grecs avaient pompée au Phéniciens (qóf). Elle arriva dans l'alphabet latin par l'entremise des Étrusques. Toutefois, l'utilisation qu'en firent les latins était assez limitée : uniquement intégrée au digramme QV : QVINQVE = cinq.

Cette lettre est notablement utilisée dans les langues romanes où elle a, en parallèle avec le C, partiellement ou totalement chassé le K de l'alphabet de certaines d'entre elles.

Prononciation

Le Q se prononce (dans les langues naturelles, du moins) soit [k] soit [kw] selon les... cas. Pourtant, le [q], en API représente un son dont le point d'articulation est nettement plus en arrière : uvulaire : venant quasiment du fond de la gorge. Son notamment présent en arabe et en hébreu, raison pour laquelle la transcription ce ces noms en alphabet latin est effectuée sans l'adjonction d'un U : "muqarnas".

Utilisation

Sinon, pour des utilisations courantes locales, en plus des langues romanes, précédemment citées, on peut citer l'anglais, qui en fait un usage quasiment aussi fréquent (quick, quaker...).
L'allemand l'utilise également, mais nettement plus parcimonieusement. On trouve notamment des mots comme Qualität (qualité), Quelle (source)).
Les langues slaves (à alphabet latin, bien sûr !) les langues finno-ougriennes ainsi que l'irlandais, ignorent totalement cette lettre, du moins, dans leur vocabulaire. Il en est de même pour les langues scandinaves[1]. Par contre, les langues inuit en font une utilisation généreuse, en lieu et place du K.

Lettres proches

On se méfiera jamais assez ! Ne pas confondre le Q avec un O muni d'un ogonek : Ǫ (utilisé en Amérique du nord : apache, navajo) ! Du reste, les bas de casse sont un peu plus dissemblables : q & ǫ.

Idéolangues

Aneuvien

En plus des utilisations traditionnelles de cette lettre ([k], [kw]), destinées notamment à transformer des homonymes parfaits en homophones (kit/qit, kud/qud etc), l'aneuvien utilise le Q en digramme avec un B, afin d'obtenir des correspondances de mots s'écrivant -ph-, notamment en français & en anglais. La combinaison (en bas de casse, cependant) du q et du b laissant percevoir l'origine et la prononciation d'un tel digramme : .

iNedjena

En iNedjena, la lettre q marque le clic post-alvéolaire [ǃ]. Le q ne représente jamais le [k] ou le [q].

Silarg

Lorsqu'il utilise l'alphabet latin, le silarg utilise la lettre Q (devant une voyelle ou en fin de mot) pour le son [ʒ] ; toutefois, on trouve des digrammes vocaliques, comme QH, QK.

Espéranto[2]Kotava Ŧhub Volapük

Le Q n'apparaît dans aucune de ces idéolangues utilisant (entre autres, pour certaines d'entre elles) l'alphabet latin.


  1. Toutefois, si on fait un tour dans la campagne suédoise, on a de fortes chances de tomber sur ce logo.
  2. Cependant, le Q apparaît en ido.