Prétérit

Un article de Ideopedia.

Le prétérit (du lat. PRÆTERITUM = passé, laissé en arrière) est la dénomination d'un passé entièrement révolu (à l'inverse, par exemple, de notre passé composé, qu'on pourrait assimiler au present perfect anglais). En anglais, le prétérit est l'équivalent soit de notre imparfait (utilisation itérative) soit de notre passé simple.

En français, justement, le terme "prétérit" n'est guère utilisé par les grammairiens, lesquels utilisent plutôt celui de "passé simple" (à savoir : d'un seul tenant, à distinguer du passé composé). Le passé simple (appelé plus rarement "passé défini") est un passé considéré comme entièrement révolu si on le situe par rapport au présent. En témoignent ces deux exemples :

J'ai fait du cassoulet (à taaable ! ça va r'froidir !)
Je fis du cassoulet (y a d'jà un certain temps que tout a été mangé!)
Andrew Johnson (...) naquit en 1808
Lyndon Johnson (...) est né en 1908

(Serge Reggiani)[1]

Toutefois, le passé simple est en perte de vitesse dans le français parlé, eu égard à ses formes parfois étranges ("ils vinrent"). Il reste cependant un temps de narration pour les procès limités dans le temps et/ou la fréquence, en face de l'imparfait de l'indicatif.

Son équivalent espagnolest le pretérito perfecto simple, puisqu'il y a, dans cette langue un pretérito imperfecto qui, comme son nom l'indique, correspond à... notre imparfait. Pour rester dans le passé, on remarquera que le passé antérieur est une forme quasi-exclusivement francophone. Ce temps est, comme le plus-que-parfait, un pur produit de la concordance des temps à la française ; d'autres langues n'utilisant pas forcément la même méthode pour "synchroniser les procès".

Sommaire

Idéolangues

Assez peu d'idéolangues font une distinction claire entre l'imparfait, le passé composé et le prétérit, ce qui rend ces temps assez difficiles à départager lorsqu'il s'agit de faire des traductions ou des analyses grammaticales... sauf, en s'aidant des aspects ou des modalités particulières (kotava).


Aneuvien

Le prétérit est l'exact calque du passé simple français. Le nom "prétérit" fut choisi parce que l'équivalent aneuvien du passé composé était, lui aussi, un temps simple (d'un seul tenant, comme en latin: eg làjdena = AMAVI = j'ai aimé). Après un moment de flottement, le prétérit prit la forme qu'il a maintenant : le -A(r) du passé est remplacé par un -Ă(r).

Elko

Toutes les conjugaisons représentant le passé d'un verbe sont représentées par une particule, située devant le verbe, à la voix active ou passive : wedu.


Espéranto

Le prétérit et l'imparfait coïncident: -is est ajouté au radical du verbe : vi estis = vous fûtes/vous étiez.


Kotava

En kotava, les temps du passé (duratif et itératif) sont construit avec un -Y- entre le radical du verbe et la répétition de la dernière voyelle de ce dernier :

doled = ils vendent.
doleyed = ils vendaient, ils vendirent.
gidoleyed = ils vendaient (régulièrement).

Psolat

Comme en espagnol et en français, le prétérit psolat se distingue de l'imparfait et on a droit aux interfixes de conjugaison en -RI-.

Uròpi

Le prétérit (passé simple) se forme en ajoutant -Ì au radical du verbe : i amì = j'aimai.

Volapük

Tous les temps su passé à l'exception du parfait (E-) et de l'imparfait (Ä-) s'obtiennent avec le préfixe I- :

ilöfob = j'aimai, j'avais aimé, j'eus aimé.



  1. L. Johnsonétait encore vivant quand Serge Reggiani publia sa chanson.