Popiaro

Un article de Ideopedia.

  Popiaro
Popiaro
 
Année de création 2007
Auteur Nemszev
Régulé par
Nombre de locuteurs
Parlé en
Idéomonde associé
Catégorie Langue auxiliaire
Typologie Langue a posteriori
Alphabet latin
Lexique
Version
Codes de langue
ISO 639-1
ISO 639-2
ISO 639-3
Préfixe Idéopédia IDEO_POP

Le Popiaro ("(latin) populaire") est une langue artificielle créée en 2007 par Nemszev.

Le popiaro est une langue romane artificielle, conçue en gardant une certaine naturalité, là où l'interlingua irait simplifier à outrance les morphèmes grammaticaux. Le popiaro n'emprunte pas directement son vocabulaire au latin classique, mais réutilise celui toujours compris dans les langues néolatines (italien, espagnol, roumain, etc.) en lui faisant suivre des changements phonétiques un maximum réguliers (copiés de langues romanes existantes, comme pl/fl > pi/fi).

Le problème des langues néolatines étant qu'elle tirent leur vocabulaire à la fois du latin "venu à pied du fond des âges" et d'emprunts plus récents au latin classique utilisé pour les écrits savants (d'où certains doublets comme en français "fragile" et "frêle", tous deux provenant de "fragilis"), le popiaro utilise les mêmes règles de changements phonétiques pour presque tous ses mots, les racines comme les dérivés.

Ainsi, en popiaro, les dérivés proviennent logiquement des racines:

  • Nasii = naître
  • Nasoo = nation
  • Nasoau/nasoai = national/nationaux
  • Nasoaisaa = nationaliser
  • Nasoaisasoo = nationalisation
  • Nasoaista = nationaliste
  • Nasoaismo = nationalisme
  • Nado = né
  • Nadau = natal, Noël
  • Nadaidaa = natalité
  • ...

Malgré sa volonté de créer une langue naturelle proche des autres langues néolatines, Nemszev a choisi du vocabulaire et des formes grammaticales neutres (logiques avec elles-mêmes ou comprises par un maximum de locuteurs de langues néolatines) et simples (éviter les archaïsmes, régulariser certaines choses), mais déjà vues dans d'autres langues néolatines. La création de cette langue est donc plus une recherche comparative qu'une véritable création.

L'envie de simplicité est ressentie dans l'inventaire des phonèmes de la langue. Trois d'entre eux sont des neutralisations de phonèmes rencontrés en langues néolatines:

  • S: neutralise /s/ et /z/ (ex: Zora > Sora)
  • B: neutralise /b/ et /v/ (ex: Valeria > Baleria)
  • J: neutralise /j/, /ʒ/, /dʒ/ et /ʎ/ (ex: Jean/Giovanni/... > Jau)

Typographiquement, la langue s'écrit sans aucune diacritique. Les accents toniques irréguliers sont remplacés par le redoublement, soit de la consonne qui suit (ánima > annima), soit de la voyelle elle-même (capacitá > capacitaa).

Sommaire

Phonologie

La prononciation

Voyelles et diphtongues

  • a - comme en français
  • e - é ou è
  • i - comme en français
  • o - comme en français
  • u - ou
  • au - a-ou ou comme en anglais dans "cow"
  • ou - o-ou ou comme en anglais dans "no"
  • ai - ail comme dans "rail"
  • ei - eil comme dans "merveille"
  • oi - oy comme dans "cowboy"

Consonnes

  • b d f l m n p t - comme en français
  • c se prononce "tch", "ts" ou "ch" devant un i ou un e ("celo" - ciel) et "k" ailleurs. ("caa" - chien)
  • j se prononce "y", "dj" ou "j" ("joco" - jeu)
  • i peut jouer le même role que "y", s'il suit une consonne et précède une voyelle ("popio" - peuple), sauf dans les mots monosyllabiques ("dia" - jour /di.a/ pas /dja/)
  • r se prononce plutôt roulé ("respeto" - respect)
  • s se prononce toujours "ss" ("poso" - je peux)
  • g se prononce "g" ("lingi" - langues, se prononce /lingi/)
  • x se prononce "tch", "ts" ou "ch" ("soxau" - social)
  • k se prononce "k" mots d'origine étrangère ("kilogramo" - kilogramme)

Accentuation

L'accent porte par défaut sur l'avant-dernière syllabe d'un mot terminé par UNE seule voyelle. L'accent irrégulier est marqué par le doublement graphique: - de la voyelle accentuée, si elle est en dernière syllabe, dans un mot monosyllabique indépendant ou qu'il s'agit de u précédant une autre voyelle (ex: raSOO = raison; tuu = toi, tu) - de la consonne qui suit la voyelle accentuée au sein du mot (ex: NUMmero = nombre)

Changements phonétiques

Les mots utilisés en popiaro en général découlent d'une évolution régulière depuis le latin vulgaire, ou en tout cas, les racines. En s'inspirant de l'évolution de langues romanes modernes, le popiaro a de petites règles d'évolutions.

  • Les finales atones sont souvent simplifiées (exemple: nómine > nome). C'est le cas pour des finales en u+voyelle ou i+voyelle. Dans celles-ci, les u et i sont effacés (lingua > linga; comisario > comisaro), sauf dans le cas d'un I qui découle d'un L (voir plus loin) ou dans certains mots d'origine grecque ("jeografia" - géographie).
  • Les consonnes V et B sont confondues en B; S/SS/Z en S; toute consonne doublée à la base ne l'est plus ici.
  • Une occlusive suivie d'un L le change en i (pop[u]lare > popiare). Quand l'occlusive en question est un c ou un g, le tout devient Y. (Clamare > ciamare > jamaa)
  • Un J ou un G suivi d'un I ou E se changent en Y.
  • Les finales en -le deviennent -l, -are/-ere/-ire deviennent -aa/ii (ou -a/e/i si pas accentuées), -ate en -aa
  • Les mots terminés par N suivi d'une voyelle ou de rien l'enlèvent généralement (cane > caa; -tione > sone > soo; brasilano > brasilau, un > u...)
  • Les finales en -alo et -elo sont respectivement transformées en -au et -eu. Leurs pluriels, -ali et -eli, deviennent -ai et -ei.
  • "Li"+voyelle devient généralement "j" (comme dans "filio" > "fijo").

Genres et nombres

Pour une bonne partie des noms, le genre peut être déductible selon la voyelle finale.

  • Masculin singulier: "-o" après une consonne et "-u" après une voyelle
  • Féminin singulier: "-a"
  • Pluriel mixte: "-i"

Mais ce n'est pas toujours le cas, notamment pour les mots terminés par une voyelle accentuée, une diphtongue ou un e.

Féminin

En général, pour féminiser un mot, il suffit de changer son -o final en -a (exemple: simpatico > simpatica).

Certains noms et adjectifs sont de genre mixte (comme ceux finis en "-au" ou certains en voyelle longue, consonne ou -e).

Pluriel

Le pluriel des mots est marqué par un remplacement de la voyelle finale du mot en -i. Si le mot termine en une voyelle accentuée, on ajoute -i à celle-ci. Si le mot termine en diphtongue finie par -u, on change ce -u en -i.

Articles

Les articles définis ressemblent aux finales régulières des mots.

  • Le, l' = lo
  • La, l' = la
  • Les = li

Ces articles peuvent s'attacher avec certaines prépositions monosyllabiques, qui changent alors de forme:

  • in > neu, nea, nei
  • pe > peu, pea, pei
  • de > deu, dea, dei
  • cu > cuo, cua, cui
  • a > au, a la, ai

L'article indéfini singulier est le même pour tous les genres:

  • Un, une = u

Bien qu'il s'écrive en une lettre, il ne se lie pas à la voyelle de la préposition précédente (on distingue donc "pe u" (pour un) de "peu" (pour le) car le premier prononce les deux mots détachés, par un coup glottal par exemple).

L'article indéfini pluriel est marqué par une absence d'article.

D'autres mots sont en forme abrégée lorsqu'ils ne sont pas autonomes (ils font office de déterminants):

  • multo/a/i (beaucoup [de]) > mu (forme abrégée)
  • poco/a/i (peu [de]) > po
  • tanto/a/i (tant [de]) > ta

Adjectifs

Les adjectifs se placent généralement après le nom qu'ils déterminent. Ils prennent alors le genre et le nombre du nom en question. Exemple: u dia fabioso (un jour fabuleux), u imaje bela (une belle image).

Certains adjectifs cependant peuvent se placer avant le nom, car ils sont des formes écourtées monosyllabiques. Ils sont également invariables. Exemple: U nou dia / U dia nouo = un nouveau jour; la beu doa / la doa bela = la belle dame.

Possessifs

Les déterminants possessifs se placent dans leur forme écourtée et invariable avant le nom possédé (mi matre = ma mère). Leur forme déclinée en genre et en nombre est utilisée comme adjectif ou pronom (matre mia).

  • mi > mio, mia, mii = mon/ma, mon/mien, ma/mienne, mes/miens
  • tu > tuo, tua, tui = ton/ta, ton/tien, ta/tienne, tes/tiens
  • su > suo, sua, sui = son/sa, son/sien, sa/sienne, ses/siens
  • noso, nosa, nosi = notre/nôtre, notre/nôtre, nos/nôtres
  • boso, bosa, bosi = votre/vôtre, votre/vôtre, vos/vôtres
  • loro, lora, lori = leur, leur(e), leurs

Conjugaisons

Les verbes se classent en seulement deux groupes (les conjugaisons en -ire et -ere sont fusionnées): -aa et -ii. Certains verbes de la deuxième conjugaison (en -ii) sont irréguliers, mais peuvent être regroupés, car leurs finales sont similaires (ex: facii et sapii se conjuguent de manière similaire).

Les formes de 3e personne du pluriel sont identiques à celles de 3e personne du singulier, sauf pour "esii" (être) et "podii" (pouvoir), où elles sont identiques à celles de 1re personne du singulier.

Le pronom de première personne du singulier (je) se traduit soit par "jo" soit par "eu", interchangeables.

Esii - Être

  • Je suis - (jo/eu) soo
  • Tu es - (tuu) ei
  • Il/elle est - (ele/ela) ee
  • Nous sommes - (noi) somo
  • Vous êtes - (boi) sei
  • Ils/elles sont - (eli) soo

Abii - Avoir

  • J'ai - (jo/eu) au
  • Tu as - (tuu) ai
  • Il/elle a - (ele/ela) aa
  • Nous avons - (noi) abemo
  • Vous avez - (boi) abei
  • Ils/elles ont - (eli) aa

Podii - Pouvoir

  • Je peux - (jo/eu) poso
  • Tu peux - (tuu) podi
  • Il/elle peut - (ele/ela) pode
  • Nous poulons - (noi) podemo
  • Vous poulez - (boi) podei
  • Ils/elles peulent - (eli) poso

Bolii - Vouloir

  • Je veux - (jo/eu) bojo
  • Tu veux - (tuu) boi
  • Il/elle veut - (ele/ela) bole
  • Nous voulons - (noi) bolemo
  • Vous voulez - (boi) bolei
  • Ils/elles veulent - (eli) bole

Cantaa - Chanter

Presento

  • jo/eu canto
  • tuu canti
  • ele/ela canta
  • noi cantemo
  • boi cantai
  • eli canta

Imperfeto

  • jo/eu cantabo
  • tuu cantabi
  • ele/ela cantaba
  • noi cantabamo
  • boi cantabai
  • eli cantaba

Futuro simpie

  • jo/eu cantarau
  • tuu cantarai
  • ele/ela cantaraa
  • noi cantaramo
  • boi cantarai
  • eli cantaraa

Futuro prossimo

On utilise le verbe "ii" (aller) comme auxiliaire.

  • jo/eu boo cantaa
  • tuu bai cantaa
  • ele/ela baa cantaa
  • noi bamo cantaa
  • boi bei cantaa
  • eli baa cantaa

Perfeto

On utilise le verbe "abii" (avoir) comme auxiliaire.

  • jo/eu oo cantado
  • tuu ai cantado
  • ele/ela aa cantado
  • noi abemo cantado
  • boi abei cantado
  • eli aa cantado

Imperatiuo

  • canta!
  • cantai!
  • cantamo!

Participo

  • cantado,a,i
  • cantando,a,i

Textes

Li amigi deu espaso

Dou Sidero era u amico dea famija. Beneba de modo reguare bisidaa su amico, lo padre de Luca. Li doi era mu intresadi pea concesta espasau e solo fabiaba de esto intre eli. Beneba sempre cu Tina, ce era como u sore pe Luca.

Les amis de l'espace

Monsieur Sidero était un ami de la famille. Il venait régulièrement visiter son ami, le père de Luca. Tous deux étaient très intéressés par la conquête spatiale et ne parlaient que de ça entre eux. Il venait toujours avec Tina, qui était comme une sœur pour Luca.

Padre noso

Padre noso, ce ei nei celi,
Santificado, sea tu nome;
Benia, tu reno,
Sea fata, tu bolundaa,
Nea tera como neu celo.
Noso paa de oni dia, daa ni oje,
E perdoa ni nosi deti,
Como ta bei noi perdoamo a nosi detori,
E no duce ni a la tentasoo,
Pero libra ni deu mau.
Amen.

Notre père

Traduction:

Notre Père, qui es aux cieux,
Que ton nom soit sanctifié,
Que ton règne vienne,
Que ta volonté soit faite
Sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour
Pardonne-nous nos offenses,
Comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés
Et ne nous soumets pas à la tentation,
Mais délivre-nous du mal.
Amen