Point

Un article de Ideopedia.

Le point fait partie de deux disciplines de la langue, selon qu'il accompagne directement une lettre (diacritique), ou qu'il est en dehors de tout mot (signe de ponctuation).

Sommaire

Diacritique

En dehors du i et du j (bas de casse) où il trouve normalement sa place, le point suscrit est considéré comme un signe diacritique avant un rôle variant selon les langues. Il existe également des points souscrits, comme dans Ạ Ḥ Ṃ... On trouve également le point médian utilisé en catalan : pour différencier le [lː] (L·L) du [ʎ] (LL).


Ponctuation

Le point (.) est le plus ancien signe de ponctuation et sert notamment pour terminer une phrase. Dans ce rôle, il précède toujours une majuscule (pour les systèmes d'écriture bicamérale, au moins).

Il a aussi le rôle d'accompagner une abréviation ou une initiale. Dans ce cas, le mot qui suit n'a de majuscule que s'il s'agit d'un nom propre :

Tous les agrès : cordes, mousquetons, etc.[1]étaient rangés dans une armoire.

Plus de détails dans cette page de Wikipédia

Les dérivés du point

Deux-points :
Point d'exclamation ¡ !
Point d'interrogation ¿ ?
Point médian ·
Points de suspension ...

Sans oublier un grand nombre d'essais de ponctuation non reconnues, ou bien de ponctuations utilisées dans les idéolangues.

Les combinaisons sont multiples et peuvent donner ainsi de multiples nuances au texte, ainsi, voici quelques exemples qu'il serait possible de rencontrer :

:. .: ·:

Idéolangues

En elko, il existe une ponctuation (dérivée de Muna) constituée de trois points alignés perpendiculairement à la ligne de lecture.


  1. On tâchera, autant que possible, de ne pas faire suivre etc (ET CÆTERA) de points de suspension.