Pentadrare (État)

Un article de Ideopedia.

Le Pentadrare fut un état monarchique, qui donna son nom au continent pentadrarien. Il se développa d'abord autour de Wizcak, sous la dynastie royale poléienne, puis autour d'Ilde, sous la dynastie impériale wéavienne.

Sommaire

Histoire

L'âge poléien (de -569 à -399)

L'histoire du Pentadrare commence avec la fondation de Wizcak en -569 par, selon la légende, Polē le Vieux, qui devient donc le premier roi de Wizcak, de dynastie poléienne. Pendant un siècle la cité se développe et prend de l'importance, jusqu'à Love le Nouveau, qui accéda au trône en -453, qui conquérit toute la côte urendézienne. Wizcak se fait alors connaître comme une cité puissante et influente, dotée d'une armée capable et ordonnée. Un lustre plus tard, Mazar de Weavy monte sur le trône, renversant Polē IV, par le puissant clan des Weavy. Il sera couronné sous le nom de « Mazar Ier, roi du royaume pantais ».

L'âge wéavien (de -399 à -17)

Mazar Ier

Mazar Ier entra dans l'histoire pentadrarienne comme un roi guerrier, cherchant à dépasser Love le Nouveau, son exemple, et à introduire de nouvelles valeurs dans le royaume. Il guerroya contre les Yezoïens, conquit leurs royaumes du cap yezoïen (renommé Уezō rizc (la Province de Yezo) par Mazar Ier), dont la capitale fut Virivy (Virive). Il mourut en -366. Les Yezoïens, eux, se réfugièrent vers le nord, dans la partie orientale de la péninsule du Vë. Son successeur sera Love II, puis, en -337, Dar Ier.

Dar le Magnifique

Dar Ier accède au trône pentadrarien en -337, et entreprend immédiatement de vastes conquêtes vers le sud du royaume, fondant une province que l'on appelera le Scentrom (Centre, aussi transcrit par « Chindre»). Dans cette nouvelle province pantaise, il fit de la cité d'Êldh la capitale du royaume, la renommant Ildy. En -304 il se fit couronner « Dar Ier le Magnifique, empereur du Pentadrary » (formé de penta (le peuple pantais) et de drary (pays), devenu « Pentadrare » en français) à Ilde. Il termina aussi la conquête des royaumes yezoïens, mais, contrairement à Mazar Ier, Dar préféra donner la nationalité pentadrarienne aux vaincus et les laisser pratiquer leur religion, néanmoins en les obligeant à donner un tiers de leur population masculine en âge de combattre à la capitale afin de les former à la guerre, Dar les sachant très bons, ayant combattu contre eux.

Il entreprit aussi de moderniser et de restructurer le territoire, et de développer des relations amicales avec l'empire commercial de Scozag, autre grande puissance naissante du continent, qui avait développé son territoire dans l'actuelle Hrekie.

Le règne de Dar fut si glorieux, son histoire si bien contéeà travers les âges et ses conquêtes si importantes, que sa date de naissance fut rapidement choisie pour devenir le commencement du calendrier pentadrarien.

Les empereurs post-dariens

Ce n'est qu'en -279 de notre calendrier que Dar le Magnifique, qui régna 58 ans, s'éteignit. Prit sa place son petit-fils Dar II, qui fut renversé par son frère Zcotar en -267. Celui-ci organisa une grande expédition militaire vers l'ouest du continent, en partant de Virive, vers un golfe légendaire, dont les sages yezoïens disaient l'existence. Le golfe fut découvert après un an d'avancée (ainsi que le Fiuvy, appelé alors Pasār), et l'empereur découvrit une société presque utopique, dont il s'inspira dans les réformes démocratiques qu'il entreprit dans l'empire. Son règne fut un âge de paix, et il fut plus tard surnommé Zcotar Ier le Sage.

Lui succéda Mazar II, en -242, connu pour avoir massacré sans pitié le peuple du golfe piazolan, cherchant à montrer sa puissance qu'il disait divine. Il rompit les liens longuement tissés, notamment par Zcotar Ier, avec l'empire de Scozag, qui furent durs à rétablir. Son régime, qui n'avait rien à envier à la pire des dictatures, fit enlever la nationalité pentadrarienne à plus de deux tiers de la population, et accabla cette population d'impôts monstrueux. À sa mort, des feux de joie furent allumés partout dans le royaume.

Après Mazar II vint Mazar III, empereur très sensible, traumatisé par le règne de son père. Sur ses épaules pesaient les espérances de son peuple. Il entreprit aussitôt de larges mesures pour balayer toute trace du règne de son prédécesseur : c'est sous son règne que fut libéré le pays piazolan, et que les libertés données par l'empereur sage furent améliorées. Il prendra d'ailleurs beaucoup de son temps pour glorifier le règne de ce dernier.

En -179, Mazar IV, au contraire de son prédecesseur, choisit de glorifier le règne de Dar le Magnifique. Attiré par le luxe et l'opulence, il préféra laisser le pouvoir principal à ses conseillers, puis à son fils Dar III lorsque ce dernier eut 15 ans. Ce dernier reconquit le pays piazolan, en faisant de lui une province autonome.

En -120, Dar IV devient à son tour empereur. Il organise plusieurs campagnes entre -119 et -118 afin de conquérir le [[golfe de Lazcal]] et la péninsule de la Goutte et fonde Lazcalka pour devenir la capitale de la nouvelle province. Il réorganise aussi les provinces pentadrariennes, modernise les lois, crée les pisetil (sortes de préfet de province). Mais en -107, il devra faire face au Scozag pendant la guerre Pentadrary-Scozag.

L'après-guerre

En -98, sept ans après la guerre, qui fit s'agrandir et mûrir le Pentadrare, Lokurō Ier prend la place de son père. Il conquiert les côtes aiguilaises, divise le Lazcal ainsi grandi en deux : la partie nord garde l'ancien nom, et la partie sud est nommée en l'honneur du fils de l'empereur, nommé Zcotar. Enfin, il fera de son mieux pour faire s'intégrer le Scozag (fraîchement renommé Zivy) à l'empire.

En -58, Zcotar devient donc le neuvième empereur pentadrarienn, sous le nom Zcotar II. Il fonde Sivy en -57, comme nouvelle capitale de la province du Zcotary, province devenue prépondérante pendant le règne de Lokurō, au détriment du Zive. Sous son règne, la province devient si influente qu'elle devient le vice-empire du Jotare - la consécration ultime pour une province ! Cette puissance croissante, au détriment d'Ilde et du Scentrom, fera se déclencher la guerre de Capitale.

L'âge classique

Le bas âge