Olatíy alkant

Un article de Ideopedia.

  Olatíy alkant
Olatíy alkant
 
Année de création 2009
Auteur Fabrice Thulson
Régulé par
Nombre de locuteurs 1
Parlé en France
Idéomonde associé
Catégorie Langue artistique
Typologie Langue mixte, VSO
Alphabet latin
Lexique ≈ 150 (en cours de construction)
Version
Codes de langue
ISO 639-1
ISO 639-2
ISO 639-3
Préfixe Idéopédia IDEO_OLA

L'Olatíy alkant (Langue secrète en Olatíy alkant) est une langue latine dont la principale particularité est d'être totalement dépourvue de prépositions. Pour y remédier, une importante quantité de cas sont mis en place, à l'instar des langues finno-ougriennes. Sa grammaire comporte également plusieurs tournures exotiques, comme l'emploi du duel, l'utilisation de la préposition kes, une réminiscence d'harmonie vocalique et trois génitifs séparés dans la déclinaison. A l'oral, l'Olatíy alkant se caractérise par une utilisation assez répétée du son [ə], particulièrement entre deux consonnes, et l'absence de [r]. Son lexique est directement tiré de mots latins équivalents modifiés de manière relativement régulière, l'alphabet ne comportant pas certains caractères.

Sommaire

Phonologie

La phonologie de l'Olatíy alkant est relativement régulière pour les consonnes, mais les voyelles ont très souvent plusieurs prononciations.

Voyelles

Elles sont au nombre de 7.

Prononciation générale

  • a (parfois á) : comme en français
  • e : comme le français é, comme le français e en fin de mot
  • ë : comme le français e
  • i : comme en français
  • o : comme en français
  • u : comme le français ou
  • y : comme le français u

Graphies particulières

  • en : [ən]
  • os : [əs]
  • as : [əs]
  • uu : [ø]
  • ee : [eə]

Consonnes

Elles sont au nombre de 11.

  • d : comme en français
  • f : comme en français
  • h : toujours expiré
  • k : comme en français
  • l : comme en français
  • m : comme en français
  • n : comme en français
  • p : comme en français
  • s : toujours [s]
  • t : comme en français
  • þ : comme le th de l'anglais south, en phonétique [θ]

Semi-consonnes

Elles sont au nombre de 2, marquées par un accent aigu.

  • í : comme le français y
  • ú : comme le français w

Voyelles de transition

Elles sont au nombre de 3, marquées par un accent circonflexe ou tréma. Il s'agit d'une voyelle longue associée à la semi-consonne correspondante, prononcée très brièvement.

  • î : comme le français iy, en phonétique [ij]
  • û : comme le français ouw, en phonétique [uw]
  • ÿ : en phonétique [yμ] (un u français suivi du son u-consonne du mot buis)

Formation des mots

Grammaire

Nombre

Voir aussi : noms de nombres en différentes idéolangues


L'Olatíy alkant compte trois nombres différents et distincts :

  • Singulier : Il est caractérisé par l'absence de toute marque de nombre, et est utilisé pour désigner les objets uniques ou seuls, les ensembles.
  • Duel : Il est caractérisé par la marque -in placée en fin de mot. Il est utilisé pour désigner les objets dont la quantité est de deux.
  • Pluriel : Il est caractérisé par la marque -en placée en fin de mot. Il est utilisé pour désigner les objets dont la quantité est de trois ou plus.

Ordre des mots

Dans un groupe nominal

Le nom principal est toujours placé en premier, suivi de tous les adjectifs s'y rapportant. Lorsqu'une virgule et/ou une conjonction de coordination est nécessaire pour séparer plusieurs noms dans un même groupe, les adjectifs se placent immédiatement après le nom auquel ils se rapportent.

Genre

Le genre féminin est marqué par l'adjonction du suffixe -an- aux substantifs et aux adjectifs. Le genre masculin est marqué, lui, par l'absence de marque.

Exemple : Lîony, lion ; Lîonany, lionne.

Adjectifs

Les adjectifs sont formés à partir de la racine du substantif, auquel est ajoutée le suffixe -t ou -ët. Les adjectifs s'accordent toujours en nombre (mais jamais en genre) avec le nom qu'ils qualifient et se déclinent de la même manière que les noms de la 1e déclinaison si on excepte qu'au nominatif, la marque -y n'est pas prise en compte.

Exemples :

  • Lîony, lion ; Lîonët, relatif au lion
  • Etíu lîony pukëlët lëst makëtëst, le beau lion est grand (sans marque) ; mais Etíu noty lîonëst pukëlëtëst, c'est le beau lion (avec la marque de l'attributif)
  • Lîonÿin pukëlëtin, deux beaux lions ; mais Lîonanÿin pukëlëtin (et non Lîonanÿin pukëlanëtin), deux belles lionnes

Conjonctions de coordination

Le kes

Infinitifs

Harmonie vocalique

Transformations bi-vocaliques

Pronoms personnels

  • My, je
  • Ty, tu
  • Ly, il/elle (pour un humain ou un animal)
  • Ey (prononcer [y]), il/elle (pour un objet ou une plante)

Ces quatre pronoms primitifs peuvent être mis au pluriels de la façon suivante :

  • Mÿen, nous
  • Tÿen, vous
  • Lÿen, ils/elles (pour un humain ou un animal)
  • Eÿen (prononcer [yμən]), ils/elles (pour un objet ou une plante)

Tous ces pronoms se déclinent sur le modèle de la première déclinaison.


Conjugaison

Si l'on excepte le système du verbe être triforme détaillé ci-dessous ainsi que le passé latin, la conjugaison en Olatíy alkant est très régulière. Contrairement à la plupart des langues, les verbes Etíu (être) et Hapu (avoir) sont des verbes comme les autres, et leur conjugaison est identique à celle des verbes ordinaires. Il est à noter qu'en Olatíy alkant, chaque verbe a treize formes possibles à chaque temps, soit :

  • La première personne (my) au singulier, pluriel et duel
  • La deuxième personne (ty) au singulier, pluriel et duel
  • La troisième personne (ly) au singulier, pluriel et duel
  • La quatrième personne (ey) au singulier et pluriel
  • La forme de politesse (my) au singulier et pluriel

Les troisième et quatrième personnes sont néanmoins très souvent proches.

Indicatif

L'indicatif comprend les cinq temps détaillés ci-dessous, abrégés dans la grammaire de la manière suivante :

  • S : Présent simple
  • G : Présent général
  • P : Passé courant
  • L : Passé latin
  • F : Futur

Présent

Le présent comporte deux temps distincts :

  • Le présent simple, utilisé pour raconter des événements s'étant produits une fois, de manière fixée dans le temps
  • Le présent général, utilisé pour évoquer des évidences, des généralités, une morale, des événements qui étaient, sont et seront
Présent simple

La conjugaison au présent simple est la base de toutes les conjugaisons :

  • 1e p. : sing. -uë ; plur. -uën ; duel -uëm
  • 2e p. : sing. -us ; plur. -usen ; duel -usem
  • 3e p. : sing. -u ; plur. -uen ; duel -uem
  • 4e p. : sing. -u ; plur. -un
  • politesse : sing. -uma ; plur. -uman

Exemple : Skuë my, je sais

Présent général

Passé

Passé courant
Passé latin

Futur

Impératif

Verbe être triforme

Racines spéciales

Noms propres

Affixes

Lexique

Textes

Expressions courantes

Voir aussi : Idéoguide


Skuë my. : Je sais.

Nelën Skuë my. : Je ne sais pas.

Aûenuë my tës ! : Bonjour ! (littéralement : Je te salue)

Hapu ty noktëst ponëtëst ! : Bonne nuit ! (littéralement : Aie une bonne nuit)

Au ! : Salut !

Is Úoluntus ty : S'il vous plaît

Is Úoluntuma ty : Id., forme de politesse

Katuluë my tës ! : Merci ! (littéralement : Je te remercie)

Etíuë my lëst nëpîatëtëst ! : Désolé ! (littéralement : Je suis malheureux)

Kompekuë my. : Je comprends.

Nelën Kompekuë my. : Je ne comprends pas.

Autres liens