Nominalisation

Un article de Ideopedia.

La nominalisation est le fait de changer la nature d'un mot et de le transformer en nom.

Sommaire

Langues naturelles

Français

En français, la nominalisation ne se fait pas par le biais d'affixes. C'est seulement l'emploi et l'environnement immédiat qui le font passer par exemple d'un adjectif à un nom :

Exemple : des jeunes gens (adjectif) → des jeunes (nom).

Idéolangues

Aneuvien

Contrairement à d'autres langues, comme l'arwelo, l'elko ou l'espéranto, il n'y aucune manière (sauf en cas de déclinaison, et encore...) permettant de déceler un nom aneuvien vis à vis de d'autres mots pleins. Toutefois, certains noms dérivés d'adjectifs et désignant une personne seront obtenus avec les suffixes -du, -dak (♂) ou -kad (♀). D'autres suffixes (souvent des calques) permettent de désigner un nom décrivant une caractéristique (-et), un procès (-tyn) ou bien un résultat (-ys). Cette règle n'a rien d'absolu.

Elko

En elko, la nominalisation passe systématiquement par un phénomène de dérivation, c'est-à-dire par une affixation spécifique permettant de passer d'une nature de mot à une autre. Cette affixation se traduit par le remplacement du suffixe par le suffixe -O.

exemple : wami : manger → wamo : manger[1], pitance, repas.

L'elko peut également avoir recours à l'addition de -O.

exemple : wami : manger → wamio : action de manger.

L'elko a également recours aux préfixes substantivés pour indiquer qu'il s'agit d'une personne.

exemple : duna : jeune → Oduno : un jeune.

Ce préfixe O- (toujours en majuscule) peut éventuellement être remplacé par A- (♀) ou par E- (♂).

Espéranto

Les noms en espéranto se terminent tous par -O (si on met de côté les flexions du pluriel et de l'accusatif). En plus, on trouve des interfixes permettant de donner des précisions sur la nature sémantique du nom :

homo = homme (être humain)
homaro = humanité (ensemble des humains)
homeco = humanité (vertu).


Uropi

Tout comme en kotava ou en volapük, il n'y a pas de trait particulier aux noms en uropi, si on excepte la possibilité d'avoir des flexions casuelles, ce qui peut d'ailleurs les rapprocher des adjectifs correspondants, comme en aneuvien (génitif).

Liens

Source



  1. On peut apporter son manger.