Niveaux d'apprentissage de l'Elko

Un article de Ideopedia.

Tout comme le français, l’Elko possède plusieurs niveaux de langage. Connaître celui de son interlocuteur permet d’adapter son discours. Le niveau deux correspond au langage de tous les jours tandis que le niveau quatre correspond au langage soutenu, les deux autres niveaux sont des niveaux intermédiaires mais ont aussi leur importance.

Sommaire

Le premier niveau

Lorsque le Sammito n’est pas parfaitement maîtrisé, que seules quelques règles on été apprises, ou que certaines erreurs sont encore commises involontairement cela signifie que le niveau deux n'est pas atteint, par conséquent le niveau du locuteur se situera par défaut au premier niveau.

Le deuxième niveau

Lorsque les vingt-deux règles fondamentales du Sammito seront parfaitement maîtrisées, le locuteur atteindra le second niveau. Ce niveau est le plus utilisé, c’est la langue de tous les jours, c’est celui que l’on utilise au quotidien, il correspond au langage dit « courant ».

Le troisième niveau

Le niveau trois se caractérise par la connaissance parfaite du Sammito et l’utilisation de quelques règles n’en faisant pas partie. C’est pour cette raison que ce niveau n’est pas un grade en lui-même mais demeure une sorte d’intermédiaire.

Le quatrième niveau

Cependant, notez qu’il existe d’autres règles de grammaire, des règles supplémentaires permettant d’affiner votre pensée et de préciser des concepts. Ces règles ne sont pas indispensables pour parler Elko, mais vous permettre d’atteindre le dernier niveau : le niveau quatre. Lorsque toutes ces règles de grammaire sont scrupuleusement respectées on parle de langage soutenu. Ce dernier niveau n’est pas fait pour complexifier la langue davantage mais pour l’enrichir et la rendre plus précise encore.