Nespatais

Un article de Ideopedia.

  Nespatais
Nespatxem
 
Année de création 2017
Auteur Kuruphi
Régulé par
Nombre de locuteurs
Parlé en Nespate (fiction)
Idéomonde associé Nespate (Organisation des Idéonations Unies)
Catégorie Langue artistique
Typologie Langue a priori
Alphabet Latin
Lexique 1700
Version
Codes de langue
ISO 639-1
ISO 639-2
ISO 639-3
Préfixe Idéopédia IDEO_NTX

Le Nespatais est une idéolangue créée en 2017 par Kuruphi. C'est la langue officielle du Nespate, un pays d'Europe de l'ouest.


Sommaire

Historique

Le nespatais a été créé le 10 novembre 2017.

Alphabet & prononciation

Phonologie

Consonnes

b d f g j k l m n p r s t v w z dʒ ʃ

Voyelles

a e i ɔ u ɛ

Orthographe

Consonnes

b [b], [m] en fin de mot

c [k]

d [d], [n] en fin de mot

f [f], [s] en fin de mot

g [g], [n] en fin de mot

h [_] (muet)

j [dʒ], [r] en fin de mot

k [k] pour les mots étrangers

l [l]

m [m]

n [n]

p [p], [m] en fin de mot

qu [kw] pour les mots étrangers

r [r]

s [s]

t [t]

v [v], [z] en fin de mot

w [w], muet en fin de mot

x [ʃ]

y [j], muet en fin de mot

z [z]

Certaines consonnes changent de prononciation en fin de mot. Pour éviter ce phénomène, par exemple dans la transcription de mots étrangers, on ajoute un h après la consonne. Par exemple : Mohamed = Muhamadh [mu.amad] et pas Muhamad [mu.aman]

Voyelles

a [a] e [e] i [i] o [ɔ] u [u] è [ɛ]

Les voyelles peuvent se suivre (aa, ae, ai...) elles sont alors séparées par [w] ou [j] selon le tableau ci-dessous. Par exemple : aa [awa], ae [aje]

(Tableau à venir)

Un h entre deux voyelles fait un hiatus (vu que le h est muet). Exemples : aha [a.a], ae [a.e], etc.

Grammaire

Noms

En nespatais, les noms ne se déclinent pas selon des cas, mais ils ont un genre et un nombre.

Nombre

Le nom peut être singulier ou pluriel. Le pluriel se marque par la terminaison -ul après une consonne ou -l après une voyelle.

Exemples : gewo, une fleur ; gewol, des fleurs. /xanem, une langue ; xanemul, des langues.

Notez que les consonnes qui changent de prononciation en fin de mot retrouvent leur prononciation d'origine :

cipip, [kipim], un nuage ; cipipul, [kipipul], des nuages.

Certains noms sont pluriels de base et n'ont donc pas la marque du pluriel.

Exemple : Bèlgidu, des Belges ; pradu, tout le monde.

Genre

Le nespatais comporte deux genres : féminin et masculin. Le genre définit l'accord de l'adjectif, l'article et le pronom qui remplace le mot.

Au pluriel, toute différence de genre disparait, donc pas de "le masculin/le féminin l'emporte".

La définition du genre d'un mot est moins arbitraire qu'en français. Sont masculins les êtres masculins et tout ce qui est concret (animaux (sauf si on sait que l'animal est femelle), plantes, objets, territoires...) ; sont féminins les êtres féminins et ce qui est abstrait (concepts...).

Exemples : Fleur, chemin et France sont masculins (gewo, bapye et Franse). / Temps, vie et français (langue) sont féminins (clib, xeo et fransexem).

Certains mots peuvent avoir deux genres, mais il y a alors un changement de sens.

Exemple : ixa, le don, signifie "le fait de donner" au féminin, et "le cadeau" au masculin.

Article

L'article se place avant le nom.

Il n'y a pas d'article indéfini en nespatais.

L'article défini est ye au masculin (ye gewo, la fleur), na au féminin (na clib, le temps) et ci au pluriel (ci xanemul, les langues).

Adjectif

L'adjectif se place avant le nom.

L'adjectif est dérivé d'un nom avec la terminaison -t après une voyelle ou -èt après une consonne.

Exemples : ye ocir, l'or -> ocirèt, doré. / na ta, l'amitié -> tat, amical.

Certains adjectifs ne sont pas issus d'un nom, ils ont un comportement tout à fait normal, même s'ils ne se terminent pas par -t.

Exemples : gam, grand. / ambo, ancien.

L'adjectif s'accorde avec le nom. Lorsque le nom est masculin, il prend une terminaison -i, lorsqu'il est féminin, une terminaison -è, et lorsqu'il est neutre, il ne prend pas de terminaison.

Exemples :

ye ocirèti gewo, la fleur dorée.
na amboè ta, l'ancienne amitié.
gam ixal, des grands cadeaux.

Adjectif substantivé :

On peut substantiver les adjectifs au masculin avec -im, au féminin avec -èm et au pluriel avec -ul. Exemples :

gamim, un grand.
gamèm, une grande.
gamul, des grands.

Adjectif possessif :

L'adjectif possessif est régulier et se forme sur base des pronoms personnels (voir infra).

Exemples :

xiti gewo, ma fleur.
utè xeo, notre vie.
dyat bapyel, leurs chemins.

Pronoms personnels

  • 1sg : xi
  • 2sg : yo
  • 2sg (familier voire vulgaire) : ne
  • 3sg (masc) : re
  • 3sg (fém) : fa
  • 1pl : u
  • 2pl : de
  • 3pl : dya

Syntaxe

La syntaxe du nespatais suit l'ordre SVO.

Lexicologie

Chiffres et nombres

  1. ya
  2. cur
  3. lo
  4. xa
  5. gli
  6. tun
  7. hec
  8. sèr
  9. mif
  10. èj

Liens

Notes