Naga

Un article de Ideopedia.

(Différences entre les versions)
(Nouvelle page : <div style="text-align:justify"> La Péninsule de Naga est une partie du territoire tatsique qui est détachée du reste, puisqu'elle résulte de la conquête des terres situées de ...)
Version actuelle (27 mai 2009 à 11:11) (modifier) (défaire)
 
(3 révisions intermédiaires masquées)
Ligne 6 : Ligne 6 :
Par "Naga" on peut donc se référer la région géographique, qui se divise en trois provinces historiques, correspondant tois tribus:
Par "Naga" on peut donc se référer la région géographique, qui se divise en trois provinces historiques, correspondant tois tribus:
* [[Tashkor|Tashkors]]
* [[Tashkor|Tashkors]]
-
* [[Naga]]
+
* [[Oslonien|Osloniens]]
-
* [[Otnaga]]
+
* Naga
 +
* Otnaga
-
Les premiers sont un peuple de guerriers qui furent maintes reprises les défenseurs de la Naroda, leur situation sur les côtes de la Mer de Told en faisant un point d'invasion aisé depuis les contrées du Nord. Il s'agit d'un royaume puissant et fidèle de longue date la Confédération. Les Tashkors sont de proches cousins des [[Digorien|Digors]] et leur langue est assez proche des parlers d'Okhotie.
+
Les deux premiers sont, les Tashkors, un peuple de guerriers qui furent maintes reprises les défenseurs de la Naroda, leur situation sur les côtes de la Mer de Told en faisant un point d'invasion aisé depuis les contrées du Nord. Il s'agit d'un royaume puissant et fidèle de longue date la Confédération. Les Tashkors sont, tout comme les [[Oslonien|Osloniens]], de proches cousins des [[Digorien|Digors]] et leur langue est assez proche des parlers d'Okhotie.
-
Les Nagas et les Otnaga sont un peuple divisé en deux depuis près de deux mille ans. À l'origine, ceux-ci parlent la même langue, ont la même religion et les mêmes traditions... Cependant ils se divisent en deux castes, les "Na", la caste haute, qui bénéficient des meilleures situations laborales et sociales, et qui vénèrent leur Dieu créateur appelé "Spaṃ" ; et les "Otna" (ou "Odna"), la caste basse, qui servent les "Na" et réalisent les tâches les plus dures. Ils vénèrent le Dieu "Ṇuṇ" qui fut puni pour avoir cédé au mal, devoir pleurer devant la misère de son peuple. Ainsi les Otna sont résignés leur sort de peuple opprimé.
+
Les Nagas et les Otnaga sont un peuple divisé en deux depuis près de deux mille ans. À l'origine, ceux-ci parlent la même langue, ont la même religion (une variante du culte vratnite tirant vers un type d'Hindouisme) et les mêmes traditions... Cependant ils se divisent en deux castes, les "Na", la caste haute, qui bénéficient des meilleures situations laborales et sociales, et qui vénèrent leur Dieu créateur appelé "Spaṃ" ; et les "Otna" (ou "Odna"), la caste basse, qui servent les "Na" et réalisent les tâches les plus dures. Ils vénèrent le Dieu "Ṇuṇ" qui fut puni pour avoir cédé au mal, devoir pleurer devant la misère de son peuple. Ainsi les Otna sont résignés leur sort de peuple opprimé.
Les Otna ne se sont rebellés qu'une seule fois. Ce fut au XIIIème siècle, lorsqu'on pense que dix vingt-mille Otna s'exilèrent volontairement pour s'en fuir vers l'île d'Otočok. Leurs descendants sont aujourd'hui majoritaires dans l'île et vivent selon des préceptes de type bouddhiques et ascétiques. Les Otna qui ne jugèrent pas bon de changer leurs préceptes de vie demeurèrent au service des Na. L'actuel État de Naga en compte plus d'un million qui bénéficient d'un statut de "serf libre" au sein de la Confédération. Ceux-ci sont libres de demander une vie libre sur Otočok s'ils le désirent, ou bien de se retrancher dans les montagnes (c'est généralement ainsi que s'en vont mourrir les Otna). Il s'agit d'un peuple spirituel qui lave la concience de son Dieu en étant sous ses yeux réduit une vie d'esclave.
Les Otna ne se sont rebellés qu'une seule fois. Ce fut au XIIIème siècle, lorsqu'on pense que dix vingt-mille Otna s'exilèrent volontairement pour s'en fuir vers l'île d'Otočok. Leurs descendants sont aujourd'hui majoritaires dans l'île et vivent selon des préceptes de type bouddhiques et ascétiques. Les Otna qui ne jugèrent pas bon de changer leurs préceptes de vie demeurèrent au service des Na. L'actuel État de Naga en compte plus d'un million qui bénéficient d'un statut de "serf libre" au sein de la Confédération. Ceux-ci sont libres de demander une vie libre sur Otočok s'ils le désirent, ou bien de se retrancher dans les montagnes (c'est généralement ainsi que s'en vont mourrir les Otna). Il s'agit d'un peuple spirituel qui lave la concience de son Dieu en étant sous ses yeux réduit une vie d'esclave.
-
Ce fait fut fort débattu en Naroda au cours des siècles. Le summum fut obtenu il y a une vingtaine d'années, lorsque le président Tac Tarik Xan offrit la liberté aux Otna n leur organisant un référendum précédé d'une longue propagande pro-otna-libre qui visait montrer que la liberté dont jouissent les autres Otna, ceux de l'île que eux nomment "ṃoṃo" (traitres). La campagne fut critiquée et le référendum boycotté. Les Otna se sont réunis et ont ouvertement répondu au nom de leur peuple qu'ils se sentaient libres ainsi et que leur peuple ne souhaitaient rien changer de leur mode de vie. Seuls quelques dizaines d'Otna demandent chaque années une subvention d'aide l'insertion hors du système de caste. C'est l le seul et unique cas de caste en Naroda, un cas accepté parce que ce peuple le souhaite ainsi.
+
Ce fait fut fort débattu en Naroda au cours des siècles. Le summum fut obtenu il y a une vingtaine d'années, lorsque le président [[Tac Tarik Xan]] offrit la liberté aux Otna en leur organisant un référendum précédé d'une longue propagande pro-otna-libre qui visait montrer que la liberté dont jouissent les autres Otna, ceux de l'île que eux nomment "ṃoṃo" (traitres). La campagne fut critiquée et le référendum boycotté. Les Otna se sont réunis et ont ouvertement répondu au nom de leur peuple qu'ils se sentaient libres ainsi et que leur peuple ne souhaitaient rien changer de leur mode de vie. Seuls quelques dizaines d'Otna demandent chaque années une subvention d'aide l'insertion hors du système de caste. C'est l le seul et unique cas de caste en Naroda, un cas accepté parce que ce peuple le souhaite ainsi.
-
==Langue Naga/Otnaga==
+
==Langue Naga / Otnaga==
-
La langue des Naga et des Otnaga est sensiblement la même, la différence près qu'il xiste une importante part du vocabulaire que les Otna ne peuvent pas utiliser. Aussi emploient-ils d'autres mots. Il existe ce sujet une sorte de système proche des tabous observés dans les langues polynésiennes.
+
La langue des Naga et des Otnaga est sensiblement la même, la différence près qu'il existe une importante part du vocabulaire que les Otna ne peuvent pas utiliser. Aussi emploient-ils d'autres mots. Il existe ce sujet une sorte de système proche des tabous observés dans les langues polynésiennes.
</div>
</div>
-
[[Catégorie:Naroda]][[Catégorie:Nikura]]
+
[[Catégorie:Naroda]][[Catégorie:Langues de Naroda]][[Catégorie:Nikura]]

Version actuelle

La Péninsule de Naga est une partie du territoire tatsique qui est détachée du reste, puisqu'elle résulte de la conquête des terres situées de l'autre côté du Détroit de Sörsz permettant d'accéder � la Mer de Told. Elle fut colonisée par les Vratnites � une époque fort reculée, mais ceux-ci se contentèrent de s'établir sur les terres immédiatement trouvées et n'avancèrent pas � plus de 300 Km. vers le Nord. Sauf les Obots mais leur migration est beaucoup plus récente.


Peuples de Naga

Par "Naga" on peut donc se référer � la région géographique, qui se divise en trois provinces historiques, correspondant � tois tribus:

Les deux premiers sont, les Tashkors, un peuple de guerriers qui furent � maintes reprises les défenseurs de la Naroda, leur situation sur les côtes de la Mer de Told en faisant un point d'invasion aisé depuis les contrées du Nord. Il s'agit d'un royaume puissant et fidèle de longue date � la Confédération. Les Tashkors sont, tout comme les Osloniens, de proches cousins des Digors et leur langue est assez proche des parlers d'Okhotie.

Les Nagas et les Otnaga sont un peuple divisé en deux depuis près de deux mille ans. À l'origine, ceux-ci parlent la même langue, ont la même religion (une variante du culte vratnite tirant vers un type d'Hindouisme) et les mêmes traditions... Cependant ils se divisent en deux castes, les "Na", la caste haute, qui bénéficient des meilleures situations laborales et sociales, et qui vénèrent leur Dieu créateur appelé "Spaṃ" ; et les "Otna" (ou "Odna"), la caste basse, qui servent les "Na" et réalisent les tâches les plus dures. Ils vénèrent le Dieu "Ṇuṇ" qui fut puni pour avoir cédé au mal, � devoir pleurer devant la misère de son peuple. Ainsi les Otna sont résignés � leur sort de peuple opprimé.

Les Otna ne se sont rebellés qu'une seule fois. Ce fut au XIIIème siècle, lorsqu'on pense que dix � vingt-mille Otna s'exilèrent volontairement pour s'en fuir vers l'île d'Otočok. Leurs descendants sont aujourd'hui majoritaires dans l'île et vivent selon des préceptes de type bouddhiques et ascétiques. Les Otna qui ne jugèrent pas bon de changer leurs préceptes de vie demeurèrent au service des Na. L'actuel État de Naga en compte plus d'un million qui bénéficient d'un statut de "serf libre" au sein de la Confédération. Ceux-ci sont libres de demander une vie libre sur Otočok s'ils le désirent, ou bien de se retrancher dans les montagnes (c'est généralement ainsi que s'en vont mourrir les Otna). Il s'agit d'un peuple spirituel qui lave la concience de son Dieu en étant sous ses yeux réduit � une vie d'esclave.

Ce fait fut fort débattu en Naroda au cours des siècles. Le summum fut obtenu il y a une vingtaine d'années, lorsque le président Tac Tarik Xan offrit la liberté aux Otna en leur organisant un référendum précédé d'une longue propagande pro-otna-libre qui visait � montrer que la liberté dont jouissent les autres Otna, ceux de l'île que eux nomment "ṃoṃo" (traitres). La campagne fut critiquée et le référendum boycotté. Les Otna se sont réunis et ont ouvertement répondu au nom de leur peuple qu'ils se sentaient libres ainsi et que leur peuple ne souhaitaient rien changer de leur mode de vie. Seuls quelques dizaines d'Otna demandent chaque années une subvention d'aide � l'insertion hors du système de caste. C'est l� le seul et unique cas de caste en Naroda, un cas accepté parce que ce peuple le souhaite ainsi.


Langue Naga / Otnaga

La langue des Naga et des Otnaga est sensiblement la même, � la différence près qu'il existe une importante part du vocabulaire que les Otna ne peuvent pas utiliser. Aussi emploient-ils d'autres mots. Il existe � ce sujet une sorte de système proche des tabous observés dans les langues polynésiennes.