Morphogenèse

Un article de Ideopedia.

La morphogenèse est le procédé morphologique qui permet de produire de nouveaux mots ou de nouvelles racines. Pour les langues a posteriori on s'intéressera à la manière dont les racines ont évolué depuis leur emprunt. Pour les langues a priori, c'est la technique utilisée pour obtenir ces racines étant donné qu'elles ne proviennent pas de langues existantes.

Idéolangues

Aneuvien

Les nouveaux mots aneuviens sont formés de manières très diverses :

  • soit directement depuis un radical emprunté (a postériori).
  • soit par paronymie avec des mots déjà existants, que ceux-ci soit a priori ou a posteriori.
  • soit par anacyclique depuis un mot existant, ou bien en créant les deux mots en même temps ; ceux-ci devenant interdépendants (kad & dak).
  • soit par ambigramme direct (si les lettres le permettent : dos (acide), pris de sop (base), un à-postériori de l'anglais soap pour "savon") ou bien indirect, via un système d'écriture inventé, ou bien adapté, comme le vadora, l'adnébou ou bien l'arkitanco, si les lettres de l'alphabet aneuvien ne le permettent pas.
  • soit en m'inspirant de la forme des lettres, du son qu'elles produisent ou bien de l'impression que peut donner le mot à la diction ou à l'apparence écrite (goox, aau, qob, lililil).
  • soit au pifomètre intégré.


Elko

En elko, les mots sont créés par l'association de clés et d'affixes. Les clés sont obtenues de deux manières : soit par thétymologie, soit par paronymie.

  • Thétymologie : La nouvelle clé est tirée du nom d'une divinité appartenant à une mythologie.
  • paronymie : La nouvelle clé est créée à partir de sa ressemblance morphosémantique avec une autre clé déjà validée par l'académie.