Losda

Un article de Ideopedia.

Cette page contient des caractères spéciaux.

Si vous avez des problèmes pour les afficher (carrés blancs, points d'interrogation), veuillez consulter la page d'aide Unicode.


Le Losda ou Multivers des dieux est le nom donné au monde créé par Ziecken Azuris pour accueillir les différentes langues du projet ELKO. Créé le 24 juin 2004, le Losda est devenu au fil des années un univers riche et complet que chacun, par le biais d'un avatar[1], est invité à enrichir.

Le Losda est un multivers[2], c’est-à-dire un monde multiple composé de plusieurs planètes et de plusieurs dimensions. Le terme de "Losda" provient de l’Elko est signifie groupe de planètes. Il s’agit en fait de notre système solaire mais placé sur trois univers parallèles, ayant chacun leurs propres spécificités.

Sommaire

Fiche technique

  • Capitale : Eltea
  • Langue officielle : Elko
  • Devise : "Pimi wedo, pumi wudo" (Oublions le passé, défendons notre avenir)
  • Forme d'État : fédération
  • Monnaie : Merrem ou Rem
  • Superficie : il s'agit de notre système solaire
  • Population : donnée inconnue
  • Densité : donnée inconnue
  • IDH[3]: donnée inconnue


Géographie

Voir aussi : géographie du Losda

Le Losda est un multivers composés de 3 dimensions :

  • Le plan des humains (Gaïa) : Il s'agit du monde dans lequel nous vivons.
  • Le plan des Dieux (Losda): Il s'agit du monde dans lequel se passe l'essentiel de l'histoire.
  • Le plan des esprits (Umbra): Il n'est accessible que par la pensée, l'esprit ou le corps astral.


Le Losda possède une classification bien spécifique, que voici :

  • Les plans : Il s’agit de systèmes solaires parallèles au nôtre.
  • Les mondes : Ils sont composés d’une planète mère et de ses satellites.
  • Les planètes : il s’agit de planète, d’étoile, ou tout corps limité flottant dans le multivers.
  • Les contrées : Semblables à nos continents, ils ne dépassent jamais les 6 par planète.
  • Les domaines : On peut les apparenter à nos états, nos pays, il y en a de tous les tailles.
  • Les cités : Ce sont des villes ou des villages de taille et d’aspects très variables.
  • Les lieux-dits : Ce sont des lieux qui ont leur importance mais qui ne rentrent dans aucune des autres catégories.


Démographie

Voir aussi : les peuples du Losda

Il est très difficile d'estimer la population du multivers du Losda car de nombreuses espèces n'ont pas encore été découvertes. Parmi les peuples référencés de nombreuses espèces ne peuvent être comptabilisées du fait de leur nature même, tel est le cas des élémentaires et des Epir.

Le Losda possède une classification bien spécifique, que voici :

  • Les races : Le multivers du Losda compte 9 races en tout et pour tout.
  • Les sous-races: Les sous-races se différencient les unes des autres par des traits morphologiques.
  • Les types : Il existe 9 types, catégorisant ainsi les personnages et nous informant sur leurs pouvoirs.
  • Les sous-types: Les sous-types précisent le type et donnent plus de subtilités
  • Les peuples: Les peuples se différencient les uns des autres par des traits socio-culturels.
  • Les sous-peuples: Les peuples se différencient les uns des autres par des localisations différentes.
  • Les gildes: Les gildes sont des groupes d'individus pouvant appartenir à des races différentes.
  • Les personnages: Il s'agit de l'élément constitutif le plus bas de la classification du Losda.
  • Les avatars: Il s'agit des personnages par le biais desquels, les internautes peuvent enrichir le Losda.


Les races

Dans le Losda le terme de race n'a aucune connotation discriminatoire. Il désignent les neuf catégories d'espèces vivant au sein du multivers.

  • Les animaux (Ekdar): La plupart sont les mêmes que sur Terre, mais certaines espèces sont endémiques.
  • Les chimères (Kimdar): Toutes les espèces résultant de l’union de deux races différentes et appelée ‘chimère’.
  • Les nains (Indar): Tous les peuples inférieurs à 1m 50 entrent dans cette catégorie.
  • Les dieux (Eldar): Etres à l’aspect humain mais beaucoup plus grand (min. 2m) et dotés de pouvoirs.
  • Les élémentaires (Naudar): Entités polymorphes et immatérielles possédant chacune le control d’un élément.
  • Les humains (Mandar): race possédant plus de variété que sur Terre mais se définissant par les mêmes traits.
  • Les esprits (Shasdar): Entités spirituelles dénuées d’enveloppes charnelles.
  • Les monstres (Mosdar): Etres souvent répugnants et agressifs, ils sont souvent de grande taille.
  • Les géants (Irdar): Tous les peuples supérieurs à 3m entrent dans cette catégorie.


Les avatars

Les avatars sont des identités alternatives par lesquelles vous pouvez accéder au Losda. Après avoir rempli une fiche technique et lu le règlement joint votre avatar passera devant une commission composée de membres de l’académie, qui validera ou non cet avatar. Puis, vous pourrez intervenir dans le multivers elkan. Vous pouvez bien évidemment disposer de plusieurs avatars, voir même d’une tribu tout entière. Notez cependant que tous les personnages existant au sein du Losda ne sont pas forcément des avatars.

Histoire

On a coutume de diviser la chronologie du Losda en quatre âges fondamentaux. L’essentiel de l’histoire se passe essentiellement dans les deux derniers.


Le premier âge :: l’ère pré-chaotique

Cet âge nous est connu par le biais des mythologies du monde entier. C’est pour cette raison que les Chroniques du Losda ne s’y intéresse pas plus que ça.

Le second âge :: ère du chaos

Cet âge intermédiaire marque la fin du premier âge et annonce le début du troisième. Il est surtout marqué par la grande bataille finale  : l'Elbeth, plus connue sous le nom de Ragnarök dans la mythologie nordique.

Le troisième âge :: l’ère post-chaotique

Cet âge est fondamental pour comprendre les chroniques du Losda, car ils présentent les 22 mythes fondateurs, les décors et les personnages.

Le quatrième âge :: la nouvelle ère

Cet âge est celui où se situe l’essentiel des chroniques du Losda. Les mythes qui constituent cet âge sont écrits progressivement par le biais d'avatars : ce sont les mythes additionnels.


Les chroniques du Losda

voir aussi : Chroniques du Losda

Les chroniques du Losda[4] est le nom donné à l'ensemble des mythes et légendes qui racontent l'histoire du Losda. Le scénario se base sur 22 mythes fondateurs inspirés des 22 arcanes majeurs du tarot de Marseille. Ceux-ci ont pour but de présenter les différents lieux et protagonistes de l'histoire. Ceux qui le souhaitent peuvent compléter les chroniques au moyen de leur propres mythes : ce sont les mythes additionnels. Les chroniques du Losda résultent donc d'un travail collaboratif et progressif.


Langues

Voir aussi : Projet ELKO[5]

Bien que l'Elko soit considéré comme la langue véhiculaire du multivers du Losda Il existe de nombreuses autres langues parlées pa toutes les races. Les voici classées par types de locuteurs :

  • langue parlée par les animaux : aucune
  • langues parlées par les chimères : le Chimérique et l'Ephésique
  • langues parlées par les nains : l'Inuque et le Goumek
  • langues parlées par les dieux : l'Elko et l'Urque
  • langue parlée par les élémentaires : le Nauko
  • langue parlée par les humains : L'odarique
  • langues parlée par les esprits : la télépathie
  • langues parlée par les monstre : le Ganya
  • langues parlées par les les géants : l'Urque, le Nenarun et le Maouaque


Institutions

Après l'Elbeth, les peuples survivants du Losda ont du se réorganiser. Ce sont les dieux qui ont alors repris les choses en main. Il ont utilisé leur langue l'Elko pour instruire les autres peuples et leur enseigner les bases de la civilisation. Ils ont fondé l'Académie elkanne[6] et créé des ambassades sur la plupart des planètes du Losda.


Économie

Dans le Losda, il y a une monnaie unique : le Merrem ou plus simplement rem. Il ne comporte pas de billets, juste des pièces d'or, d'argent ou de bronze suivant la valeur. Les pièces sont toutes marquées d'une croix percée (symbole du Losda).

Seulement le Merrem n'est pas ce qui a le plus de valeur dans le losda. D'autres substances sont utilisées comme monnaies d'échanges et ont bien plus de valeur :

  • La dolkin ou teda'kin (poudre d'éternité) est une poudre sécrétée par la peau des Dollins (sorte de fées) et qui a le pouvoir de prolonger la vie. Cette poudre est à l'origine de l'immortalité des Nalel (=Elfes) et de la longévité des dieux car elle constitue l'ingrédient principal du tedom (=nectar).
  • Le Akka qui signifie littérallement combustible est la substance la plus utilisée pour les véhicules des différentes races du Losda. Etant très rare et difficile d'accès, seuls les dieux peuvent en profiter.
  • Les runes représentent une monaie d'échange uniquement entre les dieux. Les autres races n'ont pas le droit de toucher aux pierres sacrées.
  • Les santon sont des gemmes d'augure ou quartz de divination utilisés par les Mages (dieux) et les Shaman (humains). Elles permettent de prévoir les catastrophes, elles sont très convoitées, surtout par le peuple des Moths (ceux qui parlent l'Ephésique).


Culture

La culture du losda est très riche et très diversifiée. Chaque races, chaque peuple a su, au fil du temps, développer sa propre culture.


Art

Chaque peuple développe un art spécifique en fonction de ses talents et de ses spécialités. Ainsi les dieux maîtrisent la poésie et la musique, les nains, la sculpture et la ferronnerie d'art, etc.


La graphologie

La graphologie est un art très développé et très prisé dans la culture elkanne. Il fait partie des arts majeurs que tout sage se doit de maîtriser. Il consiste à mettre en valeur les caractères d’un texte ou d’une phrase de manière esthétique et graphique.


La poésie

La poésie elkanne est principalement composée de quatrains uniques apparentés au haïkus japonais et appelés elkas. La particularité des elkas est qu’ils utilisent des acrostiches (mésostiche, téléstistiche ou acroteleuton) pour révéler le nom d’une rune et par là même le thème du poème. Les vers contiennent en général 6 pieds, se qui fait des quatrains à 24 pieds rappellant le nombres de runes d’écritures.


L'architecture

L’architecture des habitations du Losda suivent des règles très précises, liée à la tradition runique. Les runes sont principalement utilisées pour porter chance à la demeure.


Sciences occultes

Les sciences occultes font partie inhérente de la culture du Losda. Plus une personne en maîtrise, plus elle est hautement considérée.


Jeux & divertissements

Le jeu d’Hagal ou échecs elkans est un jeu très prisé dans la culture elkanne. Il se joue sur un plateau de jeu appelé « grille d’Hagal » et au moyen d’un jeu de 24 runes. Le but de ce jeu est très simple, il consiste à rentrer toutes ses runes dans les « maisons » avant son adversaire. Le déplacement des runes se fait en fonction du tracé même du caractère. Le terme de maison désigne en fait les triangles formés par l’entrelacement des lignes de la grille d’Hagal jouant le rôle de plateau de jeu.

Symbologie

Comme dans toutes les cultures, la symbologie tient une place prépondérante. Elle donne à certains symboles des valeurs culturelles. Voici à présent les principaux symboles, présents dans les cultures urque et elkanne, dérivés des runes du Rundar :


La croix percée

La croix percée ou Ratlaro est le symbole du Losda et avant tout celui du chiffre quatre. Elle est très présente dans les choniques du Losda. Le trou central symbolise le néant duquel tout à commencer et les quatre branches symbolisent les quatres directions : nord, sud, est et ouest. Cette croix est à l’origine du drapeau elkan.


Elka

La rune Elka est la trente-et-unième rune du Rundar. Elle est présente sur le symbole « peace and love ». Ce symbole existe aussi dans la culture elkanne mais n’a pas le sens direct de paix. La rune elka est la rune des dieux, elle ressemble à la rune Zeila Z mais inversée. Toutes les planètes du Losda sont symbolisées par une rune ou une rune liée dans un symbole. Le symbole ci-contre est celui de Ellos, la planète des dieux.


Les cercles runiques

Le cercle est un symbole très important dans la culture elkanne, il représente les limites et la protection. Il délimite de nombreux autres symboles. Nous avons vu précédemment que les emblèmes de chaque monde du Losda sont représenté par des cercles, ce symbole est donc omniprésent.


La roue runique

La roue runique ou kolrad est une sorte de calendrier des huit fêtes les plus importantes des cultures elkannes et urques. Chacune de ces fête est représentée au moyen d’une rune. Au centre on retrouve la rune Nuta qui les unis toutes les unes aux autres.


Le piège à esprit

Le piège à esprit ou Sashrad est destiné à piéger les esprits. Davantage connu pour éloigner les mauvais rêves, cet objet est très présent dans la culture elkanne. On y insère des runes en argent pour cibler son efficacité. Les pièges à esprits runiques sont principalement confectionnés en cuivre et bois de prunelier avec des entrelacements de fils rouges.

L'étoile céleste

L’étoile céleste ou Ranlos est avant tout une autre graphie de la rune Wala. Placée dans un cercle, ce symbole est utilisé en médiation. La représentation complète ajoute en plus du cercle, les 24 runes du futhark. Elles sont placées une à une à partir du point le plus haut puis dans le sens des aiguilles d’une montre. Ainsi se superposent trois couche de huit runes. Les runes se trouvant sur la huitième branche sont toujours accompagnées de la runes Noza (:) pour marquer la fin de la séquence.


Le ba gua ou l'étoile d'Oris

Le Ba gua[7] est un symbole très présent dans le Feng Shui. Il en existe deux sortes : celui de l’ordre de Fo-Hi et celui de l’ordre du roi Wen. Les traditions elkanne et urque utilisent une autre sorte appellée l’ordre d’Oris (du nom d’un personnonage de la mythologie elkanne). Il est associé à l’étoile céleste pour former une figure plus complexe que l’on appelle : Etoile d’Oris. Les trigrammes représentent alors les trois runes superposées à chaque direction donnant ainsi leur polarité feng shui.


Annexes et sources

  1. La participation à ce projet collaboratif ce fait par le biais du forum de l'Elko
  2. Le terme de "multivers" n'est pas spécifique au Losda, il est présent dans de nombreux idéomondes
  3. L'IDH est l'Indice de Développement Humain
  4. Un wiki sur le thème du Losda est en cours d'écriture, il devrait voir le jour courant 2009
  5. Le projet Elko est un projet débuté en 1996 visant à la conception d'une langue imaginaire, l'objectif a été atteint en 2002 avec la langue Elko qui porte pour cette raison le même nom.
  6. L'Académie elkanne existe bel et bien, elle n'est pas seulement présente dans les chroniques du Losda
  7. Le ba gua est un symbole provennant de la tradition chinoise

Liens

liens internes

liens externes

  • Le site de l'elko Découvrez l'univers de la langue des dieux
  • Les chroniques du Losda : publication prévue en septembre 2008