Langue de cuisine

Un article de Ideopedia.

Dite aussi "langue parodique" ou aussi, dans certains cas (lyriques) : yaourt. La langue de cuisine, dans cette acception, est l'imitation, dans les consonnances (parler) ou l'orthographe (écrit) d'une langue existante, mais sans recherche vraiment approfondie. Une des premières langues à être "cuisinée" ainsi fut incontestablement le latin, notamment dans la dernière scène de ballet du Malade imaginaire (Molière). Plus près de nous, Jean Yanne embraya avec la circulation à Rome.

Les exemples pour d'autres langues (allemand, anglais, russe etc) sont plus rares mais ils existent, notamment dans des livres humoristiques (romans de San-Antonio, faux guides touristiques) où on met volontiers la pédale forte sur certaines caractéristiques réputées compliquées pour le lecteur : par exemple mots à plus de cinq consonnes consécutives truffés de W et de Z pour le nom d'une localité (supposée) polonaise, ou bien des mots interminables pleins de W, LL & G dans un roman censé se passer au Pays de Galles. On invitera donc à ceux qui connaissent vraiment la langue à un peu d'indulgence : ils montreront, par conséquent, leur sens de l'humour.