Labango

Un article de Ideopedia.

Labango
(labango)
Drapeau
Drapeau national du Labango
Langue officielle Fragduzoga
Capitale Pnotakwalgy
Superficie 895 515 km²
Population 73 226 000 hab.
Densité 81 hab./km²
Gentilé Labangais, Labangaise
Régime Théocratie autoritaire
Monnaie Xargyte (XRT)

Le Labango est un pays situé au sud-ouest du Masicosme, sur la péninsule de Goubarie (gubara). Il a pour voisins la Golfelande au nord, le Pays des Pfaquous au sud, et Floravà au sud-est. Par la mer il est aussi proche du Grand-Nord dont il était un voisin terrestre jusqu'à un récent changement de frontières. Ses 73 millions d'âmes humaines vivent dans un régime théocratique autoritaire et parlent le fragduzoga.

Sommaire

Géographie

Le Labango: peu de montagnes et beaucoup de lacs.
Le Labango: peu de montagnes et beaucoup de lacs.
Le pays est bordé au nord par le Golfe des Marsouins, à l'ouest par l'Océan Occidental et au sud par la Mer de Belle-Ile et la Mer du Sud. Il est plutôt plat, hormis une petite chaîne de montagnes au sud-ouest qu'il partage avec le Pays des Pfaquous. Plus que son relief, le Labango est surtout connu pour ses très nombreux lacs qui recouvrent une bonne partie du territoire. Le climat varie de méditerranéen (voire subtropical) à océanique. Le sous-sol du Labango est également riche en minéraux.

Politique

Le chef de l'État est le Conseiller Suprême (actuellement M. Wemfe Ditratu), ainsi que le chef du gouvernement appelé "Grand Conseil". Tous les conseillers sont élus par le peuple, mais avec un très fort contrôle de l'Autorité Lsofudrenne qui sélectionne elle-même les participants parmi les trois seuls partis autorisés. L'Autorité est en fait un conseil de sages, à la tête du clergé du pays et régissant la vie politique. Le Grand Conseil et l'Autorité Lsofudrenne qui le contrôle forment ainsi une petite oligarchie qui fonctionne par cooptation et dont le Conseilleur Suprême n'est que la partie émergée. Il existe aussi un Parlement composé de 250 représentants élus. Il est à demi-dépendant du Grand Conseil.


Il n'y a que trois partis autorisés, qui forment ensemble la coalition dirigeante:

  • Parti de la Révolution: il s'agit du regroupement de diverses tendances intégristes au moment de la Révolution Lsofudrenne. Longtemps parti unique, il a laissé place à d'autres partis dans les années 70, mais est toujours resté par la suite le parti majoritaire de toutes les législatures (50% du Parlement environ). Depuis cette décennie, il a tendance à avoir perdu les idées du lsofudra radical qui lui présidaient, mais il reste un parti de gouvernement qui a su faire ses preuves en ce qui concerne le maintien de la stabilité ainsi que le développement économique du pays.
  • Parti du Saint Univers: originellement c'était la branche la plus radicale du lsofudra du Parti de la Révolution. Lorsque le pluralisme fût autorisé, les dissidents créerent donc le Parti du Saint Univers. Depuis il est toujours resté sur une ligne très conservatrice et strictement intégriste. Il représente actuellement 20% du parlement.
  • Parti pour le Renouveau Labangais: né au début des années 1990, c'est un parti réformiste qui prône un état fort mais moins dur. Représentant environ 30% du Parlement, il est à l'origine de beaucoup de libertés (commerce des psychotropes, liberté sexuelle, associations caritatives...).

Découpage administratif

Cartes des régions.
Cartes des régions.
Le Labango est divisé en 7 régions. Elles n'ont pas vraiment de pouvoir propre. Hormis la gestion locales des routes et de certains services de santé et d'éducation, elles sont surtout un relais du pouvoir central. elles servent aussi de circonscriptions électorales pour les élections législatives.

Iles Bleues

Situé dans la Mer de Belle-Ile, cet ensemble de territoires, composé d'une région de Belle-Ile ainsi que de l'archipel alentour, est un protectorat partagé avec le Pays des Pfaquous. S'y exerce une autorité semi-indépendante sous le co-contrôle des deux états.

Religion

Dans cet état théocratique autoritaire, il n'y a donc qu'une seule religion autorisée, la religion d'état: le lsofudra. Il s'agit d'un panthéisme local, qui s'articule principalement autour de l'idée que tout est lié et que l'être humain n'est rien face à l'harmonie de l'univers. Ceux qui prirent le pouvoir lors de la Révolution Lsofudrenne utilisent ce précepte comme métaphore (l'individu n'est rien face à la stabilité de l'État), et c'est tout de même au prix d'une grosse distorsion de la pensée lsofudrenne que cette propagande est menée puisque le lsofudra a plutôt tendance à considérer la coercition comme contre-productive, les éléments constitutifs de l'univers trouvant leur place spontanément. Toute autre religion étant interdite, en pratiquer ouvertement est passible de lourdes peines de prison. Cela n'empêche pas certaines minorités religieuses (issues des religions des pays voisins) de le faire.


Sans entrer dans les détails, le lsofudra (littéralement "tout l'univers" ou "tout est harmonie") est une religion panthéiste, c'est-à-dire qui considère tout comme l'existant comme divin. Dans le lsofudra, toute chose est considérée égale: un humain, un chien, une fleur ou un caillou ne sont tous que strictement de la matière et font donc partie du tout, qu'on pourrait nommer grand tout ou univers. Chaque chose occupe une place au sein de l'univers et il est de son devoir de ne pas la dépasser. Ainsi l'humain n'a aucun privilège sur ce qui l'entoure, mais ne doit aucune dévotion particulière à quoi que ce soit ou à qui que ce soit. Selon le lsofudra, l'ordre naturel, l'équilibre harmonieux de l'univers se trouve spontanément, il lui est intrinsèque (à ce titre le mot fudra qui signie autant harmonie que univers montre bien l'influence de cette religion sur la pensée labangaise). Cet ordre n'a pas à être forcé ou dicté par des principes moraux: chacun fait ce qu'il à faire sans s'arroger de droit sur le reste de la matière.

Economie

Le Labango est un pays capitaliste à économie de marché. Bien que l'État taxe la plupart des importations et contrôle de nombreuses grandes entreprises, il n'y a quasiment aucune législation du travail et le code du commerce est assez peu restrictif. L'économie du Labango est très disparate. Certains secteurs d'activité ont été développés et modernisés rapidement tandis que d'autres restent à l'abandon. Ainsi le Labango dispose d'un réseau de transports performant et d'une production énergétique (hydroélectricité principalement) excédentaire, alors que l'agriculture peine à éviter des disettes régulières malgré des terres fertiles, que le pays comble en achetant des surplus à ses voisins. Côté industrie le pays est très peu développé: la plupart des entreprises concernent l'extraction de ressources en sous-sol (cuivre, or, aluminium, gaz naturel). La seule industrie digne de ce nom est celle de l'armement, qui fournit le continent et représente une part importante du PIB. Le pays a connu un véritable boom économique dans les années 80, et son niveau de vie d'un point de vue matériel en fait un pays plutôt développé. Cela masque toutefois de grosses différences entre des villes très dynamiques aux gratte-ciels immenses et des campagnes où la faim n'a pas disparu.

Répartition du PIB

  • Agriculture: 6%
  • Armement: 25%
  • Énergie: 8%
  • Extraction minière: 35%
  • Pêche: 18%
  • Services divers: 8%



Histoire

  • La culture pré-labangaise, les Tendas, était composée d'un ensemble de tribus claniques originaires de la région du Daba. Ce groupe était l'un des plus grands groupes de sa famille culturelle, et s'est petit-à-petit étendu, autant en diffusant sa culture que par les invasions militaires.
  • Lorsqu'arrivent les colons européens, cette culture est déjà une puissance importante. Au fur et à mesure de l'expansion des colons, les peuples autochtones s'allient en une sorte de fédération de défense, dont les chefs tendas prennent rapidement le contrôle. La langue vernaculaire des Tendas, que les européens appellent plus tard le fragduzoga, devient lingua franca de l'union défensive et les Tendas imposent leurs vues aux autres peuples autochtones. Après de nombreuses guerres, la majeure partie de la fédération parvient à conserver son indépendance. Pour éviter la soumission aux colons, les autochtones doivent malheureusement se soumettre aux Tendas. C'est ainsi qu'est créé le Labango, c'est-à-dire littéralement le pays libre.
  • Au cours de son histoire il n'aura de cesse de brimer toute culture non-tenga sur son territoire; il y parviendra puisque à ce jour toutes les cultures voisines ont été anihilées. Les seules minorités culturelles, religieuses ou linguistiques restant actuellement sont celles issues des cultures des états voisins dans les zones frontalières, fruits des guerres les plus récentes avec ceux-ci. Avec l'assimilation forcée des non-tendas à la culture majoritaire du Labango, le nom de "Tendas" a progressivement disparu pour laisser place à celui de "Labangais". Toutefois la référence à ce peuple perdure dans le nom de langue: tengamfa (langue tenda, tout simplement).
  • Par la suite, le Labango a lui-même tenté de coloniser l'archipel de Balka sans y parvenir. Si il n'a pas connu la colonisation, dans un sens ou dans l'autre, le Labango a tout de même connu des invasions, qui n'ont cependant pas duré bien ongtemps: les nombreuses guerres qui l'ont opposé à la Pfaquouzie pour le contrôle de la péninsule goubarique ont montré que, malgré des hauts et des bas, les deux états tendaient à être de force équivalente.
  • Toujours indépendante, la culture locale a cependant évolué au contact des autres cultures du Masicosme. Parmi les changements les plus notables on peut citer l'assimilation partielle du modèle familial occidental ou encore l'adoption du calendrier grégorien. Le 20e siècle a également apporté son lot d' American Way of Life.
  • Le régime actuel est né d'une période troublée où plusieurs factions se sont affrontées. La guerre civile se solde en 1954 par la victoire des intégristes du lsofudra, fondant ainsi le régime actuellement en vigueur. Cette période a été appelée par la suite Révolution Lsofudrenne.
  • De récents accords ont permis au Masicosme d'obtenir de la Golfelande le sud du Kordalaṅd contre un accès à la mer, tandis que d'autres lui ont permis d'obtenir un co-protectorat sur un archipel avec la Pfaquouzie.


Masicosme
Pays Union du Soloé Grand-Nord · Laucronie
Archipel des Balkae Gremoria · Inzul · Motobi · Union Cormirienne
Autres Erkel · Floravà · Labango
Pfaquouzie · Saint-Empire Tahélitchien · Tèntchi
Etat non-joueur Iles Bleues
Langues Majoritaires algardien · brèntais · erkelais · fragduzoga · gelota · iNedjena · lléonais · maànalgɔ · sétolais · sivélien · sprakan · wedensheinien
Locales anglais · castillan · mnángɔ̀lɔ̌ · scalais · catalan d'Elzut
Actualité du Masicosme · Débats en Masicosme (OMN) · Sport au Masicosme · Pays du Masicosme · Modèles du Masicosme