Kouakasrel

Un article de Ideopedia.

(Différences entre les versions)
(Alphabet & prononciation)
Ligne 24 : Ligne 24 :
Lors de leur islamisation par les Harmessiens, à l'instar des autres peuples autochtones de l'archipel, les Kouakasrels, dont la langue était orale, ont adopté l'abjad arabe adapté à l'harmessien, qui est aujourd'hui toujours utilisé.
Lors de leur islamisation par les Harmessiens, à l'instar des autres peuples autochtones de l'archipel, les Kouakasrels, dont la langue était orale, ont adopté l'abjad arabe adapté à l'harmessien, qui est aujourd'hui toujours utilisé.
-
Quant à la langue en elle-même, elle appartient à la famille nagmarienne, et se caractérise de ce fait par, entre autres, une morphologie fortement agglutinante, un système d'affixes de valence exceptionnellement développé, une préémimence du thème, une hiérarchie d'animéité, un alignement ergatif à tendance active-stative et un [[ordre SVO]] V2. Le lexique et certains des traits énoncés plus haut rapprochent cette famille au basque et au tartessien (dans la diégèse pour cette dernière).
+
Quant à la langue en elle-même, elle appartient à la famille nagmarienne, et se caractérise de ce fait par une morphologie agglutinante faisant fortement appel à l'affixation.
==Historique==
==Historique==
Ligne 45 : Ligne 45 :
La syntaxe du kouakasrel a une syntaxe qui suit l'ordre SVO, à tendance V2 et fortement centrifuge. Son alignement est [[ergativité|ergatif]], quoique certaines caractéristiques l'apparentent à l' [[alignement actif-statif]], en outre sous-tendue par une hiérarchie d'[[animéité]].
La syntaxe du kouakasrel a une syntaxe qui suit l'ordre SVO, à tendance V2 et fortement centrifuge. Son alignement est [[ergativité|ergatif]], quoique certaines caractéristiques l'apparentent à l' [[alignement actif-statif]], en outre sous-tendue par une hiérarchie d'[[animéité]].
 +
 +
==Morphologie==
 +
 +
À l'instar des autres langues nagmariques en général, le kouakasrel a une morphologie hautement agglutinante impliquant de nombreux affixes, en particulier verbaux, permettant d'encoder la polypersonnalité (le koualasrel étant une langue "pro-drop"), l'aspect (aktionsart), le mode et, ce de façon particulièrement étoffée (mais régulière), la valence, comme l'illustre l'exemple ci-dessous :
 +
 +
jõk "lire, être lu"
 +
bajõk "lire à cause de"
 +
baiajõk "laisser lire"
 +
çajõk "faire lire, édicter"
 +
xojõk "lire pour"
 +
xoiojõk "inciter à lire"
 +
loajõk "lire au moyen de"
 +
loaiajõk "aider à lire"
 +
gajõk "lire aux yeux de, selon"
 +
gaiajõk "voir lire"
 +
gojõk "lire en compagnie de"
 +
jujõk "lire par rapport à/plus que"
 +
mijõk "lire chez/au détriment de"
 +
ñajõk "lire pour soi, se lire"
 +
pijõk "être lu par"
 +
ginjõk "lire en retour"
 +
pãjõk "essayer de lire"
 +
piñejõk "lire par dépit/involontairement"
 +
penkajõk "feindre de lire"
 +
fajõk "lire, être dans une lecture"
 +
koijõk "se lire/introspecter"
 +
 +
Il y a également quatre cas, dont trois se déclinant en deux version selon la thématisation du nom, et un grand nombre d'affixes dérivationnels productifs.
 +
 +
une préémimence du thème, une hiérarchie d'animéité, un alignement ergatif à tendance active-stative et un ordre SVO V2. Le lexique et certains des traits énoncés plus haut rapprochent cette famille au basque et au tartessien (dans la diégèse pour cette dernière).
==Lexicologie==
==Lexicologie==

Version du 13 octobre 2019 à 12:04

  Kouakasrel
 
Année de création 2019
Auteur Hanhól Hoguèm
Régulé par
Nombre de locuteurs ~3 millions (diégèse)
Parlé en
Idéomonde associé Harmessie
Catégorie Langue artistique
Typologie Langue a priori, Langue mixte, langue agglutinante
Alphabet arabe, latin (translittération)
Lexique
Version
Codes de langue
ISO 639-1
ISO 639-2
ISO 639-3
Préfixe Idéopédia

Le Kouakasrel est une idéolangue à tendance naturaliste créée en 2019 par Hanhól Hoguèm.

Le kouakasrel ("langue du fleuve/de la rivière") /kʷakas˥ rel˩/ - (كـــوـهكــهس رــاـل) (Fr : kouakasrel, harm : gwakarsel, en : kuakasrel/kewakasrel, es/pt : cuacasrel) est une langue de la famille nagmarique, parlée, dans la diégèse de Lbenha, en Harmessie, ainsi que dans la diaspora kouakasrelle (dans le reste du sous-continent macaronésien ou encore en Europe occidentale et en Amérique du Nord).

C'est actuellement, après le koïpé, la seconde langue nagmarique la plus parlée -et la plus parlée sur le territoire harmessien-, et l'une des deux seules à compter plus d'un million de locuteurs natifs, au nombre de près de trois millions en 2015, mais la totalité des locuteurs est bilingue (kouakasrel - harmessien) et beaucoup d'entre eux âgés et ruraux, étant donné que nombre de Kouakasrels citadins âgés de moins de 50 ans ne transmettent que l'harmessien à leur descendance, même si un engouement pour la culture -et par là la langue- kouakasrels parmi les jeunes générations est à noter.

Lors de leur islamisation par les Harmessiens, à l'instar des autres peuples autochtones de l'archipel, les Kouakasrels, dont la langue était orale, ont adopté l'abjad arabe adapté à l'harmessien, qui est aujourd'hui toujours utilisé.

Quant à la langue en elle-même, elle appartient à la famille nagmarienne, et se caractérise de ce fait par une morphologie agglutinante faisant fortement appel à l'affixation.

Sommaire

Historique

Créé en octobre 2019 et présenté sur l'Atelier le 9 octobre 2019.

Alphabet & prononciation

  • Nasales /m n ɲ/
  • Occlusives /p' pʰ b t' tʰ d tʃ' tʃʰ dʒ k' kʰ ɡ kʷ ɡʷ kp' kpʰ q' ʔh/
  • Fricatives /f s' s (z) ʃ x/
  • Latérales /(tɬ') tɬ/
  • Vibrante /r/ (réalisation très versatile)
  • Glides /l, j w/
  • Voyelles orales /a˥ a˩ a˦˨ e˥ e˩ e˦˨ i˥ i˩ i˦˨ ɨ˥ ɨ˩ ɨ˦˨ o˥ o˩ o˦˨/
  • Voyelles nasales /ã˥ ɨ̃˥ õ˥/

Syntaxe

La syntaxe du kouakasrel a une syntaxe qui suit l'ordre SVO, à tendance V2 et fortement centrifuge. Son alignement est ergatif, quoique certaines caractéristiques l'apparentent à l' alignement actif-statif, en outre sous-tendue par une hiérarchie d'animéité.

Morphologie

À l'instar des autres langues nagmariques en général, le kouakasrel a une morphologie hautement agglutinante impliquant de nombreux affixes, en particulier verbaux, permettant d'encoder la polypersonnalité (le koualasrel étant une langue "pro-drop"), l'aspect (aktionsart), le mode et, ce de façon particulièrement étoffée (mais régulière), la valence, comme l'illustre l'exemple ci-dessous :

jõk "lire, être lu" bajõk "lire à cause de" baiajõk "laisser lire" çajõk "faire lire, édicter" xojõk "lire pour" xoiojõk "inciter à lire" loajõk "lire au moyen de" loaiajõk "aider à lire" gajõk "lire aux yeux de, selon" gaiajõk "voir lire" gojõk "lire en compagnie de" jujõk "lire par rapport à/plus que" mijõk "lire chez/au détriment de" ñajõk "lire pour soi, se lire" pijõk "être lu par" ginjõk "lire en retour" pãjõk "essayer de lire" piñejõk "lire par dépit/involontairement" penkajõk "feindre de lire" fajõk "lire, être dans une lecture" koijõk "se lire/introspecter"

Il y a également quatre cas, dont trois se déclinant en deux version selon la thématisation du nom, et un grand nombre d'affixes dérivationnels productifs.

une préémimence du thème, une hiérarchie d'animéité, un alignement ergatif à tendance active-stative et un ordre SVO V2. Le lexique et certains des traits énoncés plus haut rapprochent cette famille au basque et au tartessien (dans la diégèse pour cette dernière). 

Lexicologie

  • hádan : humain (emprunté à l'arabe via l'harmessien).

Chiffres et nombres

Le système numéral des langues nagmariques reposant sur une base 20 (excepté en koïpé, de base 10 et 12), et s'apparentant en cela et par ses racines à celui du basque, il peut être intéressant de fournir les 20 premiers nombres plutôt que les dix premiers.

  • 0 çìpur (ar. via harm.)
  • 1 bé
  • 2 brá
  • 3 ré
  • 4 tlé
  • 5 cú
  • 6 sê
  • 7 sì
  • 8 sót
  • 9 brús
  • 10 hên
  • 11 hêmbe
  • 12 hêmbra
  • 13 hêndre
  • 14 hêntle
  • 15 hêncu
  • 16 hênse
  • 17 hênsi
  • 18 hênsot
  • 19 hêmbrus
  • 20 xô
  • 21 xô-bé

Échantillon

Exemple de texte

قـاًـحــاــدــاــنــنــا گــوــمــاــس ژـاىــفــاوــتــكــاو گــو

كــوــاــطیشــاو ســاوــكــاو گــو ڢٱكــاو.

فـــاــﻅــاىــنــشــاً گــو فـــاــفــوــيــرــو گــو

بــيــكـوًـڢــاًــكــاــدــاىــس

  • Translittération latine :"Goãhádanna gomàs tlefútku gô koat'íçu sûku gô p'áku. Fac'énçã gô fafoirò gô bikõpãkadès."
  • Translittération en API : /ɡʷãʔha˥danːa ɡomas˩ tɬefɨt˥kɨ ɡo˦˨ kʷat’i˥tʃɨ sɨ˦˨kɨ ɡo˦˨ p’a˥kɨ fatʃ’eɲ˥tʃã ɡo˦˨ fafojro˩ ɡo˦˨ biköpãkades˩/
  • Glose (en retranscription latine) :

Goã- hádan -na go- màs tle- fút -ku gôkoa- t'í -çu sû -ku gô p'ã -ku

HOL humain ABS.TH COM enfantement ABI choix OBL.NTH et CON pareil 3SG.ABS.TH dignité OBL.NTH et permission OBL.NTH


Fa- c'én -çã gô fa- foi- rò -Ø gô bi- kõ- pãka- dès -Ø [pivot]

ANT réflexion 3SG.ANA.DAGT.TH et ANT META savoir 3SG.ANA.DAGT.TH et OPT REC SIM adelphe 3SG.ANA.DAGT.TH


  • Traduction :"Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité"

Liens

Notes

,,,,,