Kìlustra

Un article de Ideopedia.

  Kìlustra
Kìlustra
 
Année de création janvier 2011
Auteur Loukag
Régulé par
Nombre de locuteurs
Parlé en
Idéomonde associé
Catégorie Langue artistique
Typologie Langue a priori
Alphabet Latin
Lexique
Version
Codes de langue
ISO 639-1
ISO 639-2
ISO 639-3
Préfixe Idéopédia IDEO_KIL


Le kìlustra (prononcé "kéloustra" /kelustra/]) est une idéolangue créée à partir de janvier 2011 par Loukag.

Sommaire

1. L'alphabet

Le kìlustra utilise un alphabet de 17 lettre : 6 voyelles et 21 consonnes.

Les voyelles

Le kìlustra compte 6 voyelles :

a /a/, e /e/, i /i/, ì /e/, o /o/, u /u/

Les consonnes

Le kìlustra compte 21 consonnes :

b /b/, c /tʃ/ ou /ʃ/, d d/, f /f/, g /g/, h /h/, j /dʒ/, k /k/, l /l/, m /m/, n /n/, ñ /ŋ/, p /p/, r /r/, s /s/, t /t/, v /v/, w /w/, x /θ/, y /j/, z /z/

Dictature de l'alphabet

a: a [ a ]
b: be [ bɛ ]
c: ce [ tʃɛ ]
d: de [ dɛ ]
e: e [ ɛ ]
f: fe [ fɛ ]
g: ge [ gɛ ]
h: he [ hɛ ]
i: i [ i ]
ì: ì [ e ]
j: je [ dʒɛ ]
k: ke [ kɛ ]
l: le [ lɛ ]
m: me [ mɛ ]
n: ne [ nɛ ]
ñ: ñe [ ŋɛ ]
o: o [ o ]
p: pe [ pɛ ]
r: re [ rɛ ]
s: se [ se ]
t: te [ tɛ ]
u: u [ u ]
v: ve [ vɛ ]
w: we [ wɛ ]
x: xe [ θɛ ]
y: ye [ jɛ ]
z: ze [ zɛ ]

2. L'accent tonique

L'accent tonique se place généralement sur l'avant-dernière (pénultième) voyelle, comme dans beaucoup de langues. Si l'accent est ailleurs, il sera marqué par une virgule dans le mot... sans espace.

Exemple: r,ekasn [ rɛkasn ][1]

3. Les nombres

Les nombres en kìlustra fonctionnent comme ceci:

Il existe les "bases" de 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, et 9 Ce sont donc les unités... Et il existe les "préfixes" des dizaines, des centaines, des milliers, etc. Donc si on veut dire 30, on prend la "base" de 3 et la première lettre du mot seras la lettre qui représente la dizaine. 30 = ìci (avec la "base" -ci donc "3" et les dizaines ì-). Car 3 = eci (avec la "base" -ci, et les unités e-). Donc il ne suffit que de savoir les chiffres (bases) 0 à 9 et savoir les "préfixes" des unités jusqu'à 100 000 000 000 (ce qui existe jusqu'ici... il n'existe donc pas plus gros nombre que 999 999 999 999 en kìlustra, pour le moment).

La répétition d'un chiffre

Quand un chiffre se répète plusieurs fois dans un nombre, par exemple, 9 999 999, on dit le chiffre (9), et le nombre de fois qu'il se répète (7) et on ajoute le suffixe "k" entre les deux. Donc 9 999 999 = usaknu [ usaknu ] Et 97 = ìsanu [ esanu ] (il n'y a pas de "k") Si nous avons pas toujours le même chiffre, on fait un tiret dans le mot. Ex.: 1 888 977 = usi-pakci-sanunu*

  • Remarquez que ce n'est que quand un chiffre se répète 3 fois ou plus que nous utilisons la méthode de la répétition.

Donc 77 = "ìnunu" Et non "ìnukre". Mais si vous le dîtes, on comprendras quand même Wink

Voici les "bases" et les "préfixes" des unités, dizaines, centaines, etc.

0 - wa [ wa ]

1 - si [ si ]

2 - re [ rɛ ]

3 - ci [ tʃi ]

4 - co [ tʃo ]

5 - gu [ gu ]

6 - zu [ zu ]

7 - nu [ nu ]

8 - pa [ pa ]

9 - sa [ sa ]

________________

1 - Unités: e- [ ɛ ]

10 - Dizaines: ì- [ e ]

100 - Centaines: o- [ o ]

1 000 - Milliers: a- [ a ]

10 000: ìa- [ ea ]

100 000: oa- [ oa ]

1 000 000: u- [ u ]

10 000 000: ìu- [ eu ]

100 000 000: ou- [ ou ]

1 000 000 000: i- [ i ]

10 000 000 000: ìi- [ ei ]

100 000 000 000: oi- [ oi ]


________________

Assemblons les nombres!

Quand il y a des nombres "composés", par exemple, 19, on assemble les "bases" de chaque chiffre qui est dans le nombre (donc 1 et 9) et on met le "préfixe" des dizaines puisque dans le nombre 19, le chiffre le plus gros ( le plus à gauche) est dans le dizaines.


Exemples:

8 = epa [ ɛpa ] (unités: e- + 8: -pa)

80 = ìpa [ epa ] (dizaines: ì- + 8: -pa)

56 = ìguzu [ eguzu ] (dizaines: ì- + 5: -gu, 6: -zu)

19 = ìsisa [ esisa ] (dizaines: ì- + 1: -si, 9: -sa)

13 = ìsici [ esitʃi ] (dizaines: ì- + 1: -si, 3: -ci)

932 = osacire [ osatʃirɛ ] (centaines: o- + 9: -sa, 3: -ci, 2: -re)

1 249 352 003 = isirecosacigurewawaci [ isirɛtʃosatʃigurɛwawatʃi ] (1 000 000 000: i- + 1: -si, 2: -re, 4: -co, 9: -sa, 3: -ci, 5: -gu, 2: -re, 0: -wa, 0: -wa, 3: -ci)

555 666 622 = ou-gukci-zukco-rere [ ouguktʃizuktʃorɛrɛ ] (100 000 000: ou- + 5: -gu répétition: k 3 (nombre de fois répété): -ci, 6: -zu répétition: k 4 (nombre de fois répété): -co, 2: -re, 2: -re)


4. Le Genre et le Nombre

Il existe 4 genres et nombres qui de déterminent par des suffixes.

- Le masculin singulier: -o

- Singulier Dont on ne connaît pas le sexe: -u

- Le féminin singulier: -a

- Le masculin pluriel: -i

- Pluriel Dont on ne connait pas le sexe, ou bien deux sexes présents: -ì

- Le féminin pluriel: -e


Ex:

- gato = chat mâle

- gatu = chat dont on ne connait pas le sexe

- gata = chatte

- gati = chats mâles

- gatì = chats dont on ne connait pas le sexe, ou bien deux sexes présents (chats & chattes)

- gate = chattes.


Autre façon de le dire:


- Un nom qui se termine par -a est habituellement féminin.

- Un nom qui se termine par -o est habituellement masculin.

- Un nom qui se termine par -i est habituellement masculin pluriel.

- Un nom qui se termine par -e est habituellement féminin pluriel.

- Un nom qui se termine par -ì est habituellement pluriel neutre.

- Un nom qui se termine par -u est habituellement singulier neutre.


Ex.


kasona = Fille

kasono = Fils

kasoni = Fils (pluriel)

kasone = Filles

kasonì = Enfants

kasonu = Enfant

5. Les déterminants

Il n'existe pas de déterminants en kìlustra.


6. La ponctuation

- L'apostrophe (') sert à marquer un pause "saccadée" dans un mot. Ex:

- Le point (.) marque le début d'une phrase mais il se place au début du premier mot de la phrase. Ex: .faxe .ke r,ekasn ox,aw tìr

- L'interrogation (?) se fait par "ke" au début de la phrase. Il n'existe donc pas de point d'interrogation.

- L'exclamation (!) se fait par "da" au début de la phrase. Il n'existe donc pas de point d'exclamation.

- La virgule (,) sert à montrer l'accent tonique quand il n'est pas sur l'avant-dernière voyelle (comme à l'habitude).

- Le tiret (-) sert simplement à l'écriture... Il n'y a aucun changement ou presque dans la prononciation à part peut-être une petite pause.



7. Les pronoms

Je = Hì [ he ]

Tu = Hu [ hu ]

Il = Ho [ ho ]

Elle = Ha [ ha ]

On = Hiy [ hij ]

Nous = Hìy [ hej ]

Vous = Huy [ huj ]

Ils = Hi [ hi ]

Elles = He [ hɛ ]

Ils et Elles = Hie [ hiɛ ]

Neutre (dont on ne connaît pas le sexe) = Hoa [ hoa ]


8. Conjugaison (temps et modes de verbes)

INDICATIF

Imparfait

Passé (imparfait)

-ox

Présent (présent)

-ax

Futur (futur simple)

-ix


Parfait

Passé (plus-que-parfait)

-ob

Présent (passé composé)

-ab

Futur (futur atérieur)

-ib


Tableau:


Indicatif Passé: --O- Présent: --A- Futur: --I-
Imperfectif
-X
Imparfait
--OX
Présent
--AX
Futur simple
--IX
Perfectif
-B
Plus-que-parfait
--OB
Passé composé
--AB
Futur antérieur
--IB

Note: là où j'ai mis deux traits d'union en avant, c'est pour bien spécifier que le début de la terminaison du verbe est séparé du radical par un trait d'union:

.hì jos-ib = j'aurai mangé.


CONDITIONNEL

Présent

-alax

Passé

-alab

9. Fonctionnement des verbes

Ordre: Pronom, Verbe, Temps.


- Un verbe sans temps termine toujours avec une consonne.



10. La négation

- La négation se fait par "ne".

ex: Je ne mange pas. = .hì ne jos-ax (je, ne...pas, mange)


- Il y a aussi la négation antérieure: "nek".

ex: Je ne mange pas encore. = .hì nek jos-ax (je, ne...pas...encore, mange)


- Et finalement, la négation postérieure: "net"

ex: Je ne mange plus. = .hì net jos-ax (je, ne...plus, mange)

11. Les noms

Noms Neutre ou
♂ + ♀
Singulier -A -U -O
Pluriel -E -I



  1. L'accent est donc placé sur le e.