Itif

Un article de Ideopedia.

Sommaire

Définition

L'itif[1]est un mot formé par les affixes communs à "indicatif" et "infinitif"[2]. Il concerne particulièrement les langues pour lesquelles ces modes sont identiques, ou peu s'en faut.

Langues naturelles

Anglais

Do you speak elko? = Parlez vous elko ?
You speak kotava very well = Vous parlez très bien le kotava.

Dans la première phrase, le verbe du procès est à l'infinitif (sans to) : mode requis pour les verbes à la tournure interrogative, le verbe "conjugué" étant l'auxiliaire do. Dans la deuxième, le verbe est au présent de l'indicatif. Seuls verbes n'ayant pas d'itif :

to be dont l'indicatif présent revêt les formes I am, you/we/they are, (s)he/it is.
Les verbes défectifs (can, must, may), qui ne disposent pas d'infinitif.

La troisième personne du singulier fait distinguer l'indicatif de l'infinitif (mode impersonnel) :

She loves you = Elle vous aime.

Suédois

N'existe qu'à la voix passive (verbes en -S), comme att finnas (être trouvé) où on trouve

de finnas = ils sont trouvés.


Idéolangues

Aneuvien

L'itif regroupe donc l'infinitif et les trois personnes du singulier de l'indicatif, et ce, au passé comme au présent :

Da pùza kànep sàrdaw = Il est peut-être parti hier
da kàn pùza sàrdaw = il peut être parti hier.

Seul le pluriel différencie l'indicatif de l'infinitif :

Ar retrokòmar kànep vynébav = Ils sont peut-être revenus ce matin.
Ar kàne retrokòma vynébav = Ils peuvent être revenus ce matin.

<omunleng

Le <omunleng dispose de deux types de conjugaisons. L'une d'entre elle dispose de l'itif à toutes les personnes, l'autre seulement à la troisième du singulier.

vos manj = vous mangez.

Elko

L'elko ne disposant pas de conjugaisons particulières, l'itif est le mode de référence, servant donc pour le verbe du procès. Les personnes ne sont représentées que par le pronom personnel et les différents temps, modes et aspects par des particules, issues de clés auxquelles on a adjoint le suffixe -u.

Ago wamai = elle mange
ago kau wamai = elle peut manger.


Idéolangues...

(non romanes ni assimilées) ne disposant pas d'itif

Entre autres :

  • Espéranto : infinitif en -i, modes personnels en -as, -is, -os, -u, -us.
  • Kotava : pas d'infinitif, la forme lexicale est la première personne de l'indicatif (voyelle accentuée), cependant, l'impératif est similaire (à la ponctuation près) à l'indicatif.
  • Uropi : Le -o qui est la marque de fabrique de l'infinitif dans cette langue est retiré à l'indicatif présent et remplacé par un au passé (calque de l'imparfait ou du prétérit). Cependant, on retrouve la forme de l'infinitif dans un temps de l'indicatif : au futur, où le verbe suit la particule ve.
  • Volapük : Le -ön de l'infinitif est remplacé par les suffixes représentés par les personnes (-ob, -ol...) à l'indicatif ; aux autres modes, un autres suffixe apparaît après les personnes.

  1. ... ou i-tif, ou intif : terme non officiel, non soumis à l'Académie
  2. Pour certaines langues, comme l'anglais, on peut même y ajouter l'impératif