Ido

Un article de Ideopedia.

L'ido fut créé afin de de faciliter l'espéranto. À ce titre, les lettres (consonnes & U) perdirent leurs diacritiques et certains mots s'occidentalisèrent (5 = kvin; quin).


Sommaire

Alphabet & prononciation

Alphabet

l'Ido utilise les 26 lettres de l'alphabet latin : a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u, v, w, x, y, z.

(en gras, les lettres adoptées par l'IDO, mais pas par l'espéranto)

Prononciation

  • Consonnes

Les consonnes B, D, F, J, K, L, M, N, P, T, V, Z ont exactement la même prononciation qu'en Français.

La lettre... se prononce... comme dans et non ... Comme dans...
C [t͡s] tsétsé [k], [s] cœur, cerise
CH [t͡ʃ] (Ĉ espéranto) tchèque [ʃ] ou [k] chat ou chœur
G [g] gars [ʒ] gendre"[1]
H [h] die Hand muet hôpital
QU [kw] squale [k] quart
R [ʀ] (roulé) si possible
mais toujours prononcé.
S [s] sol [z] rose
SH [ʃ] (Ŝ espéranto) chemin [ç] ich
W [w] oui [v] wagon
X [ks] ou [gz] axe ou xylophone
Y [j] yaourt & yoga [i], [y] dynastie, ny


  • Voyelles
La lettre... se prononce... comme dans et non ... Comme dans...
A /a/
[ɑ]
"tanneur"
"pâte" admis
[ɑ̃] plan
AU /aʊ/ (AŬ espéranto) Moldau /o/ vaut
E /e/
[ɛ]
"béret" ; [œ], [ə], [ɑ̃], [ɛ̃] tenir, mentir, chien
I [i] machine [ɛ̃] machin
O /o/
[ɔ]
trot
folle
[ɔ̃] canon
U [u] trou" [y] prune, über

Vocabulaire

la majorité des racines utilisées en Ido proviennent des 6 langues indo-européennes les plus courantes : & .

  • il n'y a pas d'idiotisme : on traduira "il pleut des cordes" par : pluvas abondante (il pleut abondamment).


Grammaire

Elle est la plus simple possible :

  • il n'y a pas d'exception :
Tous les noms se terminent au singulier par o et au pluriel par i
Tous les noms sont neutres. Leurs dérivations masculines et féminines sont obtenues respectivement par les deux suffixes -ul- et -in-
Tous les adjectifs se terminent par -a. Ils ne s'accordent pas avec le nom qu'il qualifie et peuvent être placés avant ou après ce dernier.
Aucun verbe n'est irrégulier ; Tous se terminent par
-ar à l'infinitif,
-as au présent,
-is au passé,
-os au futur,
-us au conditionnel,
-ez à l'impératif.
  • Emploi de l'accusatif uniquement si nécessaire (un n est ajouté au complément lorsque l'ordre normal sujet-verbe-complément n'est pas respecté)
  • Utilisation d'affixes (préfixes et suffixes) permettant d'étendre considérablement le vocabulaire de base et d'exprimer toute la richesse et les nuances d'une langue naturelle en utilisant beaucoup moins de mots.
Exemple : à partir de kavalo (cheval) on peut former kavalino (jument), kavalulo (étalon)[2], etc.

Dérivés

L'ido a également ses dérivés : il s'agit par conséquent d'espérantides de deuxième génération. On notera le premier d'entre eux : l'ido avancit.


Liens

Site français : [1]
Site international : [2]

Groupe de discussion en Ido : [3]



  1. Ĝ (espéranto) n'a donc pas d' équivalent en ido.
  2. Méthode plus équilibrée qu'en espéranto. Pour le même mot :
    ĉevalo = cheval
    virĉevalo = étalon
    ĉevalino = jument.